Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

La lettre électronique de CUBA Coopération [Les nouveautés depuis le 27 septembre 2018]

Nos amis sont repartis à Cienfuegos, où ils nous attendent en avril prochain pour célébrer le 200e anniversaire de la création de leur ville ! 


Vous trouverez dans cette Lettre un article qui relate les rencontres qu’ils ont eues dans l’Essonne et dans la commune de Gretz-Armainvilliers qui venaient s’ajouter au beau programme de leur mission en France. 
 

Merci à eux pour ces riches échanges.

 

Le marathon de New York !
Ce n’était pas une compétition sportive, mais en matière de dépense physique et intellectuelle on peut sans crainte l’assimiler... sauf qu’il a duré une semaine !
Le Président cubain a mené un programme couronné de succès aux États-Unis à l’occasion de la tenue de la 73e session de l’ONU. Une semaine de travail intense. Nous avons publié sur le site plusieurs de ses importantes interventions et je me permets d’en rappeler les résultats dont les médias n’ont sans doute pas eu connaissance !


Arrivé le dimanche 23 à New York le Président Diaz-Canel a participé le lundi 24 au Sommet de la Paix dédié au leader sud-africain Nelson Mandela, où il a prononcé sa première allocution dans cette ville. Dans la soirée, il s’est rendu au siège de Google et a tenu des réunions bilatérales avec diverses personnalités.


Mardi 25 : Il a rencontré ses homologues de plusieurs pays, dont le président bolivien Evo Morales, et il a réaffirmé son soutien au peuple frère du Vietnam en signant le livre de condoléances à l’occasion de la mort du président de cette nation.
Mercredi 26 : le président cubain a prononcé deux discours importants : l’un à la session de l’Assemblée générale des Nations Unies, consacrée au désarmement nucléaire, et l’autre lors du débat général de cette 73e Période de sessions. Il a tenu des réunions bilatérales avec d’autres présidents et représentants d’organisations multilatérales et, le soir, il a participé à la rencontre de solidarité avec Cuba à l’église Riverside de New York.


Jeudi 27 : il a également rencontré des hommes d’affaires et des dirigeants du secteur agricole étasunien et de la Chambre de commerce ; il a été reçu à la Cathédrale Saint-Patrick ; il s’est entretenu avec des dirigeants du Conseil des Églises.


Vendredi 28 : le président cubain s’est entretenu avec des dirigeants de l’industrie des voyages des États-Unis, il a été reçu dans le bâtiment Dakota par des personnalités de la culture, dont Robert de Niro et il s’est entretenu le soir avec des émigrants cubains dans ce pays, lors d’une rencontre à la Mission diplomatique cubaine.


Le Président Diaz-Canel a aussi visité la belle ville de New York, il a rendu hommage aux victimes du 11 septembre dans la dénommée Zone zéro, ainsi qu’au Héros national cubain devant la statue qui lui a été érigée dans cette ville, et il a visité le Musée d’Histoire naturelle et l’Université de Columbia.

 

"Que les adversaires de la Révolution ne se bercent pas d’illusions devant le changement de générations au gouvernement cubain : nous sommes la continuité, pas la controverse ! Cuba ne cesse de perfectionner son modèle de développement économique et social afin d’édifier une Nation souveraine, indépendante, socialiste, démocratique, prospère et durable. Telle est la voie que notre peuple a choisie librement" Diaz Canel.

 

Un Président bien dans ses bottes ! près de son peuple et ferme pour la défense et la poursuite de la révolution. Un engagement qui lui fait honneur et le situe dans la lignée de ses prédécesseurs à qui il a rendu hommage.

 

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Codirecteur politique du site Internet et de la Lettre Hebdomadaire

 

PLUS D'INFORMATIONS EN LIEN CI-DESSOUS:

Commenter cet article