Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

extrait d'une affiche du PCF dans les années 80 (création grapus)

extrait d'une affiche du PCF dans les années 80 (création grapus)

Par  Fabrice Aubert

Préambule : Je m’attaque ici à plusieurs aspects qui combinés entre eux dévoilent un « coup d’Etat ». Il s’agit ici du premier article, le second portera sur les « libertés locales » [1] et le troisième sur la « substitution discrète ». 

Introduction : On vient d’apprendre que Jupiter en son château, avait décidé sur plusieurs parties de notre Espace national indivisible, de « fusionner  » les départements et les Métropoles [2], faisant de fait disparaitre les Départements, du « système institutionnel » et ce, sans qu’à aucun moment les citoyens n’aient été consultés… Rappelons ici, que les Départements sont une création de la Révolution Française de 1789, nous y reviendrons. La thèse que je défends ici, est qu’il s’agit d’un coup d’Etat.

Qu’est-ce qu’un coup-d ’Etat ? Selon le dictionnaire, un coup d’état est « une prise du pouvoir de façon violente et illégale ». Historiquement, les coups d’Etats connus renvoient à une histoire passée du type…

-Coup d’État du 18 Brumaire (1799) qui correspond à la prise de pouvoir de Napoléon qui conduira à l’empire,

-Coup d’État du 2 décembre 1851 Napoléon III, qui débouchera sur La Commune de Paris,

-Incendie du Reichstag, incendie perpétré durant la nuit du 27 au 28 Février 1933, qui permis à Hitler d’imposer son pouvoir et conduira à la seconde guerre mondiale

-Coup d’État du 11 septembre 1973 au Chili, renversant le Président démocratiquement élu Allende, débouchant sur 30 ans de dictature et de tortures des opposants.

« Coups d’Etat » et Révolutions : Souvent les médias ne différencient pas les « Révolutions  » des « coups d’Etat ». Il s’agit bien sur le fonds, d’une prise de pouvoir. Pourtant une distinction majeure doit être apportée, Tous les « coups d’Etat », quel qu’en soient les formes (violente ou institutionnelle) se font pour le profit d’une minorité politique, d’où souvent le besoin du recours à l’armée, pour compenser, le fait que la prise de pouvoir d’Etat se fait sans l’aval, pour ne pas dire contre l’avis du peuple. 

Au contraire les Révolutions sont toujours l’expression d’une majorité qui emporte tout sur son passage et dont 1789 (la prise de la Bastille, la marche des femmes sur Versailles, la nuit du 4 aout) en est le symbole le plus absolu.

Observons d’ailleurs, réplique de l’Histoire, que c’est « la marche des femmes sur la Neva » qui le 23 février 1917 déclencha aussi la Révolution Bolchévique [3].

[...]

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS:

 

Commenter cet article