Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

QUÉBEC : progression importante de "Québec Solidaire" aux élections générales

À PROPOS DES ÉLECTIONS GÉNÉRALES AU QUÉBEC

LE 1ER OCTOBRE 2018

 

Par Vincent Christophe LE ROUX

 

Le matin du 2 octobre 2018, lendemain d’élection générale au Québec, j’écrivais ceci :

 

Au Québec aussi le dégagisme a joué à plein !

 

Le Parti Québécois a été rayé de la carte ou presque, et son chef, Jean-François Lisée, a même mordu la poussière. Et c’est un candidat de Québec solidaire qui l’a mis hors de course !

 

Cette fois-ci c’est la CAQ « Coalition Avenir Québec » qui dirigera le gouvernement québécois. Ce mouvement est passé de 21 à 74 sièges tandis que le Parti libéral, au pouvoir jusqu’à hier, tombe de 68 à 32 députés ; le Parti Québécois chute de 28 sièges à 9, et en a désormais un de moins que Québec solidaire, qui lui progresse de 3 à 10 élus.

 

Je renvoyais alors à cet article du journal québécois La Presse…

 

En cette soirée du même 2 octobre, ayant consulté la page Facebook de Québec solidaire, ayant lu sur un fil de discussion, une centaine de messages publiés, je découvre que la belle progression en sièges de Québec solidaire s’appuie aussi sur une forte progression en voix de ce mouvement partout au Québec.

 

Voici le résumé national des résultats :

 

Coalition Avenir Québec : 37,41% ce qui donne 74 sièges

Parti Libéral du Québec : 24,82% ce qui donne 32 sièges

Québec solidaire : 16,10% ce qui donne 10 sièges

Parti Québécois : 17,06% ce qui donne 9 sièges

Parti Vert du Québec : 1,68% ce qui donne 0 siège

Parti Conservateur du Québec : 1,47% ce qui donne 0 siège

Suivent 13 autres partis qui chacun obtient moins de 1% des voix.

 

Nota : quand on compare les résultats de Québec Solidaire et du Parti Québécois, on constate une apparente incohérence puisque le score en % de voix de Québec solidaire est légèrement inférieur à celui du Parti Québécois alors que le nombre de sièges est supérieur d’une unité. Cela doit s’expliquer par le fait que le scrutin est majoritaire à un seul tour et qu’il est fractionné en 125 circonscriptions. En conséquence, il peut arriver – et c’est manifestement le cas ici – qu’un mouvement ait, en même temps, plus de sièges qu’un autre et moins de voix. En effet, pour emporter un siège, il suffit d’avoir la majorité relative des voix. Concrètement, un mouvement qui emporterait plusieurs sièges dans des petites circonscriptions pourrait n’engranger qu’un nombre de voix restreint tandis qu’un autre mouvement qui perdrait des sièges dans des grosses pourrait, bien qu’étant perdant, avoir réuni plus de voix. Ce phénomène s’est déjà vu aux États-Unis quand on compare le nombre de suffrages et celui des grands électeurs. Et bien que je n’en sache rien, il est possible que la France ait connu aussi ce genre de situation dans des élections législatives avec des partis ayant plus de sièges et moins de voix ou vice versa… Selon les différents écarts entre gagnant et perdant, ce genre de situation peut être observé.

 

[...]

 

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS:

 

QUÉBEC : progression importante de "Québec Solidaire" aux élections générales

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon se réjouit de la percée de Québec Solidaire outre-Atlantique

"Un nouvel humanisme avance aussi dans le monde."


Par Pierre Tremblay

 

QUÉBEC - Il n'y a pas qu'en France où les "vieux" partis vacillent. Lundi 1er octobre, les Québécois ont massivement porté au pouvoir l'ex-homme d'affaires François Legault et sa Coalition Avenir Québec, un parti nationaliste (mais anti-indépendance) qui souhaite réduire la taille de l'État et l'immigration. Un scrutin qui met fin à 50 ans d'alternance entre les libéraux fédéralistes du Parti Libéral et les sociaux-démocrates indépendantistes du Parti Québécois.

 

Mais l'autre fait marquant de ce changement de paradigme politique outre-Atlantique, c'est la progression d'un jeune parti proche de la France insoumise. Avec 10 députés (16% des voix), Québec Solidaire devient la première force de gauche et indépendantiste à l'Assemblée nationale du Québec, une place monopolisée par le Parti Québécois (9 députés et 17% des voix) depuis les années 70.

 

[…]

 

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article