Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

RÉPONSE à un questionnaire du PRCF sur le congrès du PCF (Par Gilles Questiaux)
RÉPONSE à un questionnaire du PRCF sur le congrès du PCF (Par Gilles Questiaux)

« Migrations » : pour une position internationaliste responsable

 

ICI le lien vers un texte reflétant la position du PRCF sur l'immigration

 

******

Le PRCF a envoyé à plusieurs correspondants, dont moi-même, un questionnaire sur le congrès du PCF, avec des propositions d'action sur la question de la sortie de l'UE, et une question sur l'actualité du léninisme. En attendant qu'il en rende public les réponses, voici la mienne. (GQ, 14 octobre 2018)

 

La réponse de Gilles Questiaux sur son blog « Réveil communiste » :

 

Bonjour, et merci de m'avoir envoyé ce questionnaire.

 

Brièvement je dirais que je n'attends plus grand chose des débats internes au PCF, et que le seul ciment de la coalition hétéroclite autour de Chassaigne est le rejet épidermique de Mélenchon. Ça n'ira pas très loin. Je suis étonné que le PRCF qui a eu le bon sens politique de soutenir cette candidature, leur accorde, lui, de l'importance.

 

Pour le reste, les propositions du PRCF dont le questionnaire se fait l'écho sont souvent justes, mais formulées en un langage assez éloigné de ce qui touche le public prolétarien actuel. Le PTB belge a semble-t-il réussi a surmonter cette difficulté. Peut-être faut-il s'inspirer de lui.

 

Le PRCF émet souvent un discours de type ni-ni (ni libéralisme, ni fascisme; ni xénophobie, ni "no-border") qui à mon avis brouille le message. Actuellement, le refus de l'immigration dans les couches populaires est un fait politique dont il faut tenir compte, et il faut tenir compte aussi de l'échec des discours de gauche, y compris communistes, sur la question, depuis trente ans. Il ne faut pas hésiter à tordre le bâton dans le sens de la doxa populaire, et demander la limitation de l'immigration, au nom du plein emploi et de l'intégration de ceux qui sont déjà là. Une telle ligne politique sera évidemment très violemment attaquée, mais c'est le signe qu'elle est juste.

 

Sur un autre point je ne vois pas pourquoi il faudrait les adresser en priorité aux militants ou ex du PCF. Le projet d'"unir les communistes" auquel j'ai participé me parait avoir été en fin de compte une erreur, parce qu'il a mis en avant une étiquette, qui n'offre aucune garantie particulière ni de sérieux, ni de sincérité, ni de compétence ...

 

Enfin, si sortir de l'UE est vraiment une priorité politique, je ne crois pas qu'il faille la conditionner à des préalables comme la fameuse sortie "par la porte de gauche".

 

Le léninisme (codifié par Staline en 1925) est un corpus théorique utile à connaître, mais dans l'état actuel de la société je ne pense pas qu'on puisse y trouver des réponses toutes faites. En tout cas, il est clair que le parti d'avant-garde constitué dans la solidarité avec l'URSS a perdu sa raison d'être principale.

 

Enfin je me permets de vous faire part de ma réprobation pour l'exclusion anti-démocratique de Jean Lévy de votre organisation.

 

Fraternellement

G.Q.

 

PS: Mao disait : "l'œil du peuple voit juste". Il faut comprendre ce qu'il voit, et que nous les militants, ne voyons pas, et cesser de lui faire des leçons de morale.

 

 

 

 

Commenter cet article