Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

capture d'écran

capture d'écran

Par Évariste

736 délégués au congrès d’Ivry pour un nouveau départ ? Fabien Roussel, 49 ans, nouveau secrétaire national, Pierre Laurent très ému lors de son intervention de vendredi, nouveau président du Conseil national, un nouvel emblème avec une étoile et une feuille bourgeonnante symbolisant la conversion du PC à l’écologie…

Et un nouveau texte d’orientation qui provient de celui emmené par Fabien Roussel (42 % lors du vote des motions) et de très nombreux amendements venant des partisans du texte emmené par Pierre Laurent (37 % lors du vote des motions) qui montre une alliance entre ces deux textes. Les deux textes minoritaires (celui dit du « printemps » – avec 12 % – prônant une alliance avec la France insoumise au nom d’une alliance de la gauche anti-libérale et le texte de Paris 15e préconisant le retour à un PCF « lutte de classe » – avec 8 %) étaient plutôt mécontents du texte d’orientation majoritaire.
A noter aussi la non présence au congrès de plusieurs parlementaires communistes, dont Sébastien Jumel de façon explicite. A noter aussi le score majoritaire mais problématique de la liste du Conseil national avec 442 voix sur 569 votants (127 blancs ou nuls) et 167 non votants. Le vote du texte d’orientation est plus net avec 567 pour.

Le nouveau secrétaire national a soutenu l’action des « gilets jaunes » contrairement à ce qu’avait fait la CGT sur décision du Comité confédéral national (CCN). Fabien Roussel a très justement déclaré qu’il ne fallait pas « opposer les menaces de fin du monde avec les fins de mois difficiles ».

Il est à noter qu’il n’y a jamais eu autant de débats pour un congrès du PCF. Que cela a même entraîné des difficultés ici et là, notamment dans les conférences fédérales, tellement les communistes se sont investis dans ce congrès. Cela a donné lieu, du moins dans le discours, à un retour des termes « anticapitaliste », « internationaliste », lutte des classes, etc. Plusieurs camarades du PC pensent même qu’il faudra bien en passer par un congrès statutaire pour modifier certains éléments aux fins de mieux débattre encore.

[…]

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

 

Commenter cet article

Moulin 01/12/2018 00:09

Cette personne est abjecte et aussi lai que ses idées de l’ancien monde... pourquoi ne commence t’il pas par dénoncer ceux qui se gaves sur l’Etat et la société et qui en plus fraude le fisc ! Leur évasion fiscale met le pays tout entier en coupe réglée et celle ci de retour dans les caisses de l’État effacerait la dette qui justice au yeux des personnes de cette sorte toute les privatisations et les souffrances pour des millions de personnes ! Monsieur le chiffre représente la laideur de ce mondes libéral qui Tu les gens et la planète...