Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

AMPLIFIONS la contre-offensive POPULAIRE - une déclaration des communistes du PRCF -

Macron et ses donneurs d’ordre du MEDEF et de l’UE sont engagés dans une politique de grande ampleur visant à achever la destruction du système social français : droit du travail, Sécu, retraites par répartition, Fonction Publique et services publics, santé, logements populaires, transports publics, pensions, aides sociales, « produire en France », flambée des impôts et des taxes indirects, pénalisant d’abord les classes populaires… tout doit disparaître afin de financer toujours plus les grandes entreprises et leurs gros actionnaires gavés d’exonérations et de subventions tandis que leur évasion fiscale est protégée.

Dans le même temps, et afin de rendre la casse sociale définitive, Macron veut liquider la France indépendante et la dissoudre dans l’UE du capital arrimée à l’OTAN. Violant notre Non de 2005 à la constitution européenne, Macron veut instituer un État européen du grand capital : souveraineté européenne au lieu de souveraineté nationalearmée européenne arrimée à l’OTAN, gouvernement de la zone euro, substitution du tout-anglais à notre langue française, casse des communes et des départements au profit des métropoles et des euro-régions, viol de la séparation laïque de l’État et des Églises, privatisations galopantes (Aéroports, FDJ, barrages, ONF, rail…), industrie française bradée au capital transnational  (Alstom, STX, Renault, PSA…)…

Mais, chaque jour dans notre pays fidèle à ses traditions de lutte, des luttes dures, censurées par l’audiovisuel d’État et par la presse capitaliste, éclatent malgré la répression policière : La Poste, EDF, hôpitaux, usines délocalisées, personnel des hôtels ou des MacDo… et bien sûr l’insurrection populaire des gilets jaunes qui rencontrent de plus en plus souvent les gilets rouges des syndicats de base.

Non seulement Macron-Thatcher n’arrive pas à mettre au pas la jeunesse et le monde du travail mais aujourd’hui, c’est le mot d’ordre « Macron Démission » qui s’exprime massivement à travers tout le pays, à peine un an et demi après son élection !

Oui, ça suffit que les richesses produites par les travailleurs du privé et du public aillent au grand patronat qui se gave des cadeaux fiscaux empilés par Sarko, Hollande et autre Macron.

Oui, ça suffit de détruire le cadre national permettant à la souveraineté populaire de s’exprimer et de choisir un autre avenir !

C’est pourquoi le PRCF appelle à :

-Soutenir les grèves et les manifestations populaires : Gilets jaunes, rouges, blouses blanches, bleus de travail… Tous aux manifs populaires ! Tous ensemble en même temps pour imposer le progrès social !

-Rejeter le mensonge de l’« Europe sociale » ! Conçue de A à Z pour briser les peuples souverains, mettre les travailleurs en hyper-concurrence et réhabiliter l’impérialisme allemand dominant en Europe, l’UE est un broyeur aux mains du grand capital.

-Sortir par la gauche de l’UE, de l’euro et de l’OTAN pour rouvrir à la France la voie de l’indépendance, du progrès et de la coopération internationale, stopper la guerre que Trump et l’UE préparent contre l’Iran et la Russie, permettre aux travailleurs de conquérir le pouvoir politique, de socialiser les grands moyens de production, relancer la lutte pour un socialisme-communisme de nouvelle génération.

-Développer l’organisation de la classe des travailleurs et tenir partout des assemblées générales interprofessionnelles.

Oui, le capitalisme, qui détruit l’environnement, le progrès social, les nations libres et la paix mondiale au nom du tout-profit, doit être éliminé par l’action collective avant qu’il n’ait détruit la planète et l’humanité !

Alors que le pouvoir est en grande difficulté, en avant vers la constitution d’un Front populaire patriotique progressiste et écologique combattant à la fois Macron-UE-MEDEF et l’extrême droite lepéniste, pour que vivent les jeunes générations.

 

voir également le lien ci-dessous:

Commenter cet article