Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

GILETS jaunes : l’aventure CONTINUE – le blog de Descartes -

Pourquoi le mouvement des « gilets jaunes » est si difficile à saisir ? Cela fait maintenant deux semaines que le mouvement a commencé, et nos élites politico-médiatiques ne semblent toujours pas avoir décidé quelle était la meilleure manière de gérer le mouvement ou de se positionner par rapport à lui. Du côté du gouvernement, on hésite entre un versant présidentiel compatissant et pédagogique qui réduit la protestation à un simple malentendu issu des quelques maladresses de communication, et un versant gouvernemental qui cherche désespérément des interlocuteurs pour entamer une négociation classique après avoir affirmé qu’il ne dévierait pas de sa ligne. Aucun de ces deux versants ne semble avoir trouvé son écho : le discours pédagogique donne aux Français l’impression qu’on les prend pour des imbéciles, et les interlocuteurs disposés à entamer un dialogue pour la forme sont introuvables, comme l’a bien montré la pantomime de l’invitation à Matignon d’un certain nombre de personnalités supposées représentatives et qui s’est soldée par un fiasco.

Il faut dire que si le gouvernement peine, ce n’est guère mieux ailleurs. L’opposition de gauche tout comme les syndicats semblent paralysés par leurs contradictions. La CGT dénonce un mouvement qui serait noyauté par l’extrême droite, alors que le leader de LFI décide que les élus de son parti s’y joindront. Tout le monde a l’air de marcher sur des œufs. Pour un monde politique et syndical habitué à lire les situations à travers du prisme « gauche/droite », la situation est de toute évidence très inconfortable. D’autant plus que le mouvement en question a commencé par souligner sa méfiance envers partis et syndicats, toutes orientations confondues.

Derrière ces difficultés il y a à mon sens une profonde incompréhension de la nature réelle du mouvement des « gilets jaunes ». 

[…]

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article

Nimic 04/12/2018 16:58

Bonjour,
Evidemment les propositions du 1er de la classe sont insuffisantes. C'est la classe politique entière qui est en cause, qu'ils soient de droite de gauche ou d'ailleurs, tous sont responsables et coupables de surdité, les récupérateurs pas moins que les autres. Ces gens ne peuvent être soupçonnés de crétinisme donc ils sont responsables en bloc le gouvernement comme les récupérateurs y compris les syndicats (Tous ceux qui ont confisqué la parole).
Aujourd'hui il faut rendre la parole à tous et le premier geste devrait être que tous les politiques (actifs ou retraités) qui vivent des fonds publics reversent pour combler la dette tout ce qu'ils perçoivent au dessus du SMIC un mois par an. Qu'ils essayent de vivre comme ils nous y contraignent.
Changer les moquettes de l'Elysée pour 500 000 € ! Madame Marie Antoinette Macron savez que certains travailleurs français ne gagneront pas une telle somme dans toute leur vie mais elle n'a probablement fait que dire OUI à courtisan flagorneur sans réfléchir 500 000 € c'est un petit billet de 50 pour 10 000 familles en difficulté c'est deux pavillons de banlieue, cinq maisons en province ...