Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

La lettre électronique de CUBA Coopération - Les nouveautés depuis le 7 février 2019 -

Chères Amies, Chers Amis,

Un rappel, pour les amis de la région Ile de France… et d’ailleurs !


Samedi 16 février 2019 à partir de 14 heures, à l’Espace Robespierre (2 rue Robespierre à Ivry-sur-Seine 94200 - sortie du Métro Mairie d’Ivry) nous célébrerons le 60e anniversaire de la Révolution Cubaine. Deux conférences « 60 ans de coopération » seront présentées successivement par Elio Rodriguez Perdomo, Ambassadeur de la République de Cuba en France et Dulce Maria Buergo Rodriguez, Ambassadrice à l’UNESCO. Mojito, musique, encas permettront de poursuivre la soirée dans une ambiance chaleureuse et festive. Nous vous attendons nombreux !

LA HAVANE DEBOUT !
C’était le titre du quotidien Granma du 11 janvier dernier.


15 jours après le passage de la tornade dévastatrice la capitale se redresse grâce au soutien de ses habitants et à la solidarité de toute la population de l’Île, et de ses amis, même lointains.


Rétablir les services, déblayer les décombres, prendre soin des personnes sinistrées, planifier et organiser les dons, donner la priorité aux plus vulnérables, telles ont été les premiers axes de travail de la direction du pays. Rapidité, discipline, organisation, solidarité tels ont été les maîtres mots après la tornade du siècle. Et ils ont été suivis d’actes concrets : tous les services de l’état, des collectivités territoriales, des entreprises, les universités, les organisations de masse, se sont mises au travail pour remettre en état les secteurs sinistrés des quatre communes « visitées » par la tornade. Et le peuple cubain, qui est un peuple aux vertus infinies y contribue efficacement pour sa part.


« Ce sera des semaines de travail intense et d’efforts soutenus, mais la première réponse a été positive » déclarait le Président Miguel Diaz Canel Bermudez, qui ajoutait « Personne ne sera laissé sans protection »
Comme d’autres associations nous avons fait appel à la solidarité, nous ne doutons pas qu’elle sera entendue.

LA 28e FOIRE INTERNATIONALE DU LIVRE se tient depuis 6 février à La Havane. Elle s’achèvera dans la capitale dimanche prochain et se poursuivra dans toute l’Île pour se terminer le 14 avril à Santiago de Cuba. C’est le plus grand événement culturel de Cuba. Le pays invité d’honneur était l’Algérie, pays avec qui Cuba entretient d’excellents rapports d’amitié et de coopération. Cette année placée sous le double signe du 60e anniversaire de la Révolution Cubaine et du 500e anniversaire de La Havane elle réunit 380 invités, écrivains, éditeurs, traducteurs, artistes… Des espaces particuliers sont ouverts pour des spectacles musicaux, des représentations théâtrales, des expositions…Dans ce festival littéraire, hors normes, les lieux les plus visités le sont par les enfants et par les jeunes. 


Tenir un tel événement, pour ce petit pays, sans grandes ressources économiques, et sous le poids du blocus infligé par son impérialiste voisin, c’est un exploit !

Quelques mots sur la préparation du référendum. Le texte approuvé le 22 décembre dernier par l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, qui résulte de la consultation organisée du 13 août au 15 novembre sera soumis aux électeurs le 24 février prochain. On se souvient qu’il avait été discuté par près de 9 millions de citoyens et largement amendé. 


Le nouveau texte ratifiera le caractère socialiste de la société cubaine, il reflétera les changements nécessaires dans la structure de l’État, élargira les droits et les garanties individuelles, renforcera le pouvoir populaire depuis la base les municipalités et reconnaîtra différentes formes de propriété dont la propriété privée.


Les États-Unis et ceux qui leurs sont soumis s’acharnent à tenter de saboter ce vote et entendent s’opposer à la ratification massive de ce texte majeur. Le secrétaire général de l’OEA * a imaginé un nouveau numéro contre Cuba, appelé « Conférence ». Ni lui, ni cette organisation ne disposent du droit de débattre de la Constitution d’un État qui n’en est pas membre et qui n’a pas l’intention de le devenir ! Cuba n’est pas soumis à son système de traités…


L’OEA * au service des États-Unis a soutenu les tentatives d’isolement de Cuba, les interventions militaires en Amérique Latine, les cruelles dictatures militaires que les USA ont créées, financées et protégées pendant des années…


« Nous ne reconnaissons ni ne reconnaîtrons aucune autorité morale ou juridique à l’OEA, ni à aucun de ses fonctionnaires ou organes subsidiaires qui tenteraient d’isoler Cuba » a déclaré le directeur général chargé de l’Amérique Latine et des Caraïbes au Ministère cubain des Relations Extérieures.


La Constitution émane de l’autorité souveraine du peuple cubain qui en a démocratiquement débattu ! Et qui sans nul doute la ratifiera !

Bonne lecture !

Roger Grévoul
Président fondateur de Cuba Coopération France
Codirecteur de la lettre hebdomadaire et du site de CCF

PLUS D’INFORMATIONS EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article