Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Pour le mouvement social, le journal L’HUMANITÉ doit vivre !

Appel des Camarades CGT du journal l’Humanité

Chers camarades, La situation de notre journal est plus que jamais préoccupante. Devant les énormes difficultés que traverse notre journal, et qui l’ont conduit à se placer sous protection du tribunal de commerce, notre directeur Patrick Le Hyaric a fait appel aux lecteurs via une souscription qui n’a malheureusement plus rien d’exceptionnel. C’est dans une optique à long terme que nous, syndiqués CGT à l’Humanité, avons décidé de travailler, en faisant appel à nos camarades. En répondant à notre appel à soutenir financièrement l’Humanité, en relayant la campagne d’abonnements que nous lançons, vous travaillerez à accroître l’indépendance d’un journal utile au mouvement social face aux puissances de l’argent. C’est entre vos mains, parce que nous menons des luttes communes, que nous voulons mettre l’Humanité en sécurité.

Quel journal s’est en effet mobilisé, depuis sa création aux côtés des syndicats, dernièrement contre la loi El Khomri, contre les ordonnances Macron, contre les réformes de la SNCF et des services publics ? Quel journal consacre régulièrement sa Une à soutenir les luttes sociales ? Quel journal produit des hors-séries décryptant les projets de lois qui menacent notre modèle social ? Quel journal invite régulièrement à s’exprimer les responsables syndicaux, et les salariés en lutte ? Le journal de Jaurès, celui du mouvement syndical, de la gauche de transformation sociale dans toutes ses dimensions : l’Humanité.

Bien sûr, la crise sociale et politique appelle à une réflexion générale sur le pluralisme de la presse, sur ses contenus, sur sa diffusion et sur les effets catastrophiques de la concentration. Mais pour le mouvement social, une urgence s’impose : la disparition, si l’on ne fait rien, d’une grande voix pour les travailleurs. Pour qu’elle résonne encore, l’Humanité a besoin de nouveaux lecteurs et le mouvement social doit y prendre part. Aujourd’hui nous sommes confrontés à une des plus graves crises de son histoire. Son avenir est menacé dans une période où la remise en cause de notre modèle social n’a jamais été aussi forte. C’est pourquoi la CGT de la Société nouvelle du journal l’Humanité (L’Humanité, l’Humanité-Dimanche, L’Humanité.fr et Pif) demande à l’ensemble des fédérations et unions départementales de la CGT de relayer cet appel aux sections, aux unions locales, à tous les syndiqués CGT afin de réaliser le plus d’abonnements possibles pour faire vivre ces titres utiles au mouvement social, au syndicalisme, à la lutte pour l’emploi et les conditions de travail.

Parce que l’Humanité, plus que tout autre quotidien, est votre journal, emparez-vous de la question de sa survie. Pour le maintien du pluralisme. Pour le maintien de la présence syndicale dans le paysage de la presse quotidienne française. Pour l’émergence de la question sociale, de la voix des travailleurs dans le débat politique.

 Les salariés CGT de l’Humanité

Commenter cet article