Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

La lettre électronique de CUBA Coopération -Les nouveautés depuis le 28 février 2019 -

Chères Amies, Cher Amis,

« Seules des femmes émancipées donneront des générations d’hommes libres » a pu écrire l’écrivain égyptien Taha Hussein.

 

En cette veille du 8 mars, journée d’affirmation des droits de femmes dans le monde, et de leurs justes luttes pour s’émanciper, nous ne pouvons qu’approuver cette déclaration forte.

 

Depuis ce mercredi 6 mars, la première organisation de masse créée à Cuba par la Révolution, ce qui est tout un symbole, la Federacion de Mujeres Cubanas, FMC, la Fédération des Femmes Cubaines, tient son congrès.

 

« Les femmes cubaines ont créé une Révolution dans la Révolution » comme l’a déclaré Fidel Castro.

 

C’est peu dire que les femmes, aujourd’hui à Cuba jouent un rôle décisif dans la société cubaine et qu’elles ont pu conquérir une place qu’elles n’ont pas obtenue dans bien d’autres pays.

Ainsi, elles sont depuis les dernières élections majoritaires à l’Assemblée Nationale de Cuba avec 53,2% des député(e)s.

 

Elles sont presque à parité au Conseil d’Etat, le conseil des ministres, avec 48,4%.

 

Elles représentent 60,5% des diplômé(e)s de l’enseignement supérieur, et 67,2% des professions de techniciens et de professionnels.

 

C’est bien par leurs efforts et leurs luttes que les femmes cubaines ont conquis cette place dans la société cubaine, mais aussi par une volonté politique affirmée dès les débuts de la Révolution.

Des femmes importantes comme Vilma Espin, qui était l’épouse de Raoul Castro, ont joué un rôle décisif dans la Révolution cubaine et pour agir afin qu’elles trouvent leur juste place dans la société cubaine, à l’égal des hommes.

 

C’est d’autant plus remarquable que, comme dans de nombreux pays, et notamment en Amérique Centrale et Latine, un fort machisme et un patriarcat puissant dominaient dans la société, où la femme n’avait pas une place reconnue et subissait le plus souvent la loi de l’homme.

 

Encore aujourd’hui dans bien trop de pays des femmes descendent dans les rues pour exiger des droits comme un accès à l’éducation, un emploi digne, l’égalité salariale, ou participer au pouvoir de décision.

On le voit, la situation à Cuba pour les femmes est toute autre.

 

D’autant que la FMC a constamment agit pour changer les mentalités dans la population, et pour avancer dans des relations de respect et d’égalités.

 

C’est aujourd’hui en s’appuyant sur les jeunes générations, les jeunes femmes, et aussi sur les droits réaffirmés par la nouvelle constitution qui vient d’être massivement approuvée par les cubains et cubaines, que les femmes cubaines entendent toujours plus agir pour une société plus juste et plus égalitaire.

 

C’est un des thèmes importants qui sera abordé dans les ateliers de travail du congrès de la FMC.

 

Alors, mesdames... et aussi messieurs, amies et amis de Cuba, je vous laisse découvrir les nombreux articles de la semaine qui relatent la réalité cubaine sur notre site.

 

Bonne lecture !

Michel Humbert,
Vice-président de Cuba Coopération France
Codirecteur de la lettre hebdomadaire et du site de CCF

 

PLUS D’INFORMATIONS EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article