Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Chères Amies, Chers Amis,

 

Le 24 février dernier, la nouvelle constitution cubaine a été massivement adoptée après une exceptionnelle consultation populaire qui en a déterminé le contenu.

 

On pourrait dire, le principal a été fait !

 

Cette loi fondamentale fixe les principes généraux et l’organisation des systèmes de la société cubaine. Mais beaucoup reste encore à faire. L’Île vient d’entrer dans une nouvelle étape de transformation législative afin de matérialiser le texte adopté. La nouvelle constitution conduit à un intense agenda législatif qui doit avoir comme caractéristique, la qualité, la rapidité des lois pour sa mise en œuvre. Les lois qui ne sont plus conformes à la constitution doivent être modifiées, leur contenu mis à jour. Par exemple le code de la famille, la loi électorale, les règlements de l’Assemblée Nationale, des Assemblées Municipales… Rapidité ne veut pas dire précipitation, mais avec méthode et volonté de répondre aux défis actuels de la société cubaine.

 

D’autant que cela ne se passe pas en dehors du temps et de la situation internationale. Celle-ci est marquée par une agressivité accrue des États-Unis. Menaces, mais aussi nouvelles sanctions qui ont pour objectif de bloquer toujours plus l’économie du pays et qui ont pour conséquences d’aggraver la situation de la population cubaine. Cette méthode mise en œuvre depuis près de 60 ans vise à imposer un changement de régime politique.

 

Mais on peut le constater, si les dirigeants cubains déplorent cette situation et rappellent qu’ils sont toujours disposés à entretenir des relations normales avec leur grand voisin à la seule condition du respect de leur indépendance et de leur choix de société, dans le même temps, avec la population ils recherchent les moyens d’améliorer la situation du pays.

 

Priorité en matière de gouvernance ! Promouvoir le niveau local …

 

Après avoir visité pendant plusieurs mois toutes les provinces cubaines, lundi et mardi, le Président Miguel Dias Canel Bermudez, accompagné du Président de l’Assemblée Nationale, et de plusieurs ministres, a réuni l’ensemble des Présidents des Conseils Provinciaux et Municipaux de l’ensemble de l’Île. La nouvelle constitution prévoit de renforcer la gestion des municipalités en leur donnant une plus grande autonomie. Il s’agit de stimuler les progrès du pays à partir de la base ! Approfondir l’analyse des difficultés qui affectent la société dans son ensemble, favoriser un large débat et encourager les multiples façons d’atténuer et de résoudre son impact avec la participation de tous. La volonté affirmée, c’est aussi d’associer plus concrètement les collectivités locales à l’économie du pays, aux plans de développement, en mettant en valeur leurs spécificités, leurs atouts, leurs compétences. Un des objectifs prioritaires : développer localement la politique de construction de logements de qualité, et le défi est d’importance.

 

De même que pour les visites des provinces, ces rencontres ne sont pas comme l’a affirmé le Président Diaz Canel Bermudez,« réalisées pour faire la leçon, mais pour ensemble aider à rechercher et à apporter des solutions aux problèmes de la population »

 

Nous aurons l’occasion de revenir sur ces importantes questions.

 

Bonne lecture !

 

Roger Grévoul ,
Président fondateur de Cuba Coopération France
Codirecteur de la lettre hebdomadaire et du site de CCF

 

PLUS D’INFORMATIONS EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article