Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Nous vous proposons ces articles afin d’élargir votre champ de réflexion- Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions l’ensemble des points de vue développés. El Diablo

CGT : À Dijon, les Cégétistes veulent bousculer leur organisation

Par Marion d’Allard

Le 14 Mai, 2019

 

Le 52e congrès confédéral s’est ouvert hier. Dans un contexte social bouleversé par l’érosion des adhésions et le mouvement des gilets jaunes, les délégués espèrent la construction d’un puissant mouvement interprofessionnel.

 

Dijon (Côte d’Or), envoyée spéciale.

Le coup d’envoi du 52e congrès confédéral a été donné hier, à Dijon, par un clin d’œil rieur de l’humoriste et chroniqueur Guillaume Meurice, qui a salué « les gauchos » en leur donnant rendez-vous « dans les prochaines manifs ». Une semaine durant, charge au millier de délégués de définir la politique revendicative du syndicat pour les trois prochaines années. Dans un contexte social particulier, bousculé depuis vingt-six semaines par la mobilisation des gilets jaunes, et alors que les luttes syndicales peinent à trouver un débouché victorieux, les congressistes tentent de conjurer le fatalisme ambiant.

 

« Si chacun reste dans son coin, on n’y arrivera pas »

Au gré des rencontres, les appels à la construction d’un puissant mouvement interprofessionnel dominent. Car, « si chacun reste dans son coin, on n’y arrivera pas », explique Héloise. Cheminote dans le Nord-Pas-de-Calais, elle témoigne, avec regret, d’une forme de résignation chez ses collègues, alors que le mouvement de grève du printemps dernier contre la réforme ferroviaire n’a pas permis d’empêcher la privatisation de l’entreprise publique historique, la libéralisation du transport ferroviaire et l’abandon des recrutements au statut pour les nouveaux agents SNCF.

[…]

 

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

REGARD LUCIDE SUR LES TROIS ANNÉES ÉCOULÉES

Clothilde Mathieu

Le 15 Mai 2019

 

Les congressistes ont approuvé, hier, le bilan de l’action de la CGT lors du dernier mandat. Des critiques ont porté sur les journées de mobilisation « saute-mouton », jugées inefficaces.

Dijon (Côte-d’Or),envoyée spéciale.

Tirer les leçons de « tout ce que la CGT a fait et mis en œuvre, en identifiant les freins et certaines avancées ». Au deuxième jour du congrès, les militants, réunis à Dijon, ont fait le bilan des trois années passées pour construire l’avenir et préparer les batailles qui vont s’ouvrir, au premier rang desquelles les retraites. « Je l’ai dit, ces trois dernières années ont connu des luttes importantes, souvent à caractère national (…). La liste est longue. Des luttes du quotidien, concrètes pour ceux qui les mènent, dont nous ne savons pas toujours valoriser les avancées et les succès obtenus », a constaté Philippe Martinez, la veille dans son discours d’introduction. Si quelques délégués ont souligné les luttes victorieuses dans « les boîtes », ou raconté leurs expériences, le bilan a beaucoup porté sur les mobilisations nationales et les raisons des échecs.

« Est-on crédibles face aux journées d’action des gilets jaunes ? »

Des intervenants ont dénoncé le manque de réactivité de la confédération, notamment au moment des ordonnances Macron, à l’automne 2017 [...]

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS:

Le congrès de la CGT en route vers un basculement conforme à l’idéologie dominante ?

Par Jean-Pierre PAGE et Pierre LÉVY

Le 16 avril 2019

 

La CGT s’apprête à tenir son congrès confédéral. Sur nombre de points, le document préparatoire tourne le dos à des principes majeurs qui ont fondé son existence et son action.

Certes, des abandons, des révisions et des reculs avaient déjà été opérés depuis deux décennies. Mais les actuelles propositions marquent désormais un véritable basculement. Il en va ainsi – parmi bien d’autres exemples – des analyses et positions sur l’intégration européenne, sur les rapports internationaux, comme sur les migrations.

Alors que la nature même de l’Union européenne consiste précisément à déposséder chaque peuple du droit de décider de son avenir, et notamment à empêcher toute avancée sociale ou démocratique (c’est même pour cela qu’elle a été pensée puis fondée), le texte formule un étrange vœu pieux : « l’Europe doit être identifiée comme protectrice et pas comme une menace pour les travailleurs ». Pour qui est habitué à la littérature de Bruxelles, la phrase reprend mot pour mot les éléments de langage ressassés par la Commission européenne.

 

[…]

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

 

Le « bourreau des Goodyear » accueille la CGT ... !

Par Mickaël Wamen 

Le 14 mai 2019

 

Ce socialiste qui a autorisé nos licenciements à nous les 42 élu-e-s CGT Goodyear ...

 

Comment expliquer que la CGT puisse 4 ans après aller lui cirer les pompes ...

 

Ce type a aussi valider la fermeture de notre usine et mis 1143 personnes au chômage !!!

 

Comment la CGT peut-elle oublier que ce personnage est un socialiste […]

 

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

 

52ème Congrès CGT : Martinez sur la défensive

 

C’est donc à Dijon, ville dont le maire n’est autre que François Rebsamen, ancien ministre du travail, proche de François Hollande, auteur d’une série d’atteinte aux Institutions représentatives du personnel, que s’est ouvert le 52ème congrès de la CGT.

 

Un petit millier de déléguéEs dont 80% participent à leur premier congrès confédéral et une proportion de femmes passant de 41% au 51ème congrès à 45% cette fois. 

 

Tentative de déminage

Après la traditionnelle présentation de la région par la Secrétaire générale de l’UD de la Côte-d’or, Philippe Martinez a tenté de répondre par avance aux débats et critiques qui vont s’inviter dans les débats de jours qui viennent. Reconnaissant les faiblesses croissantes de la CGT au cours des dernières années Martinez a qualifié la période de « difficile mais passionnante ». Une introduction aux débats sur le bilan d’activité qui, du coup, dépassera largement ce cadre pour anticiper sur l’ensemble des débats du congrès.

La première partie de son intervention consacrée à l’international avait pour double fonction de donner une image positive de la CGT soulignée par des applaudissements (Palestine, Cuba, Brésil...) tout en tentant de déminer le débat qui monte sur l’adhésion de la CGT à la CES et à la CSI. Retour aussi (souligné par des applaudissements) sur le soutien de la CGT aux mobilisations des migrantEs et travailleurs immigréEs. 

 

[…]

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

 

Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales

 

Le bilan et la ligne syndicale défendue par Philippe Martinez sont contestés en interne par certaines fédérations professionnelles et unions départementales, qui souhaitent gauchir son orientation. Parmi les sujets de discorde, la question internationale devient un marqueur important. Une partie des congressistes souhaitent que la CGT quitte les confédérations syndicales européennes et internationales réformistes, au profit de la Fédération syndicale mondiale, l’ancienne internationale du bloc soviétique, dont certains syndicats nationaux sont liés à des régimes autoritaires. Un article réalisé en partenariat avec Bastamag.

 

Les échanges promettent d’être rugueux à l’occasion du 52ème congrès de la CGT, qui se tient à Dijon du 13 au 17 mai dans un contexte difficile pour le syndicalisme de lutte. La CGT peine à mobiliser les salariés pour s’opposer aux mesures néolibérales du gouvernement pendant que le mouvement des gilets jaunes occupe le devant de la scène de la contestation sociale.

 

[…]

 

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

N.B. : Le syndicat Info’Com CGT syndique les salarié-es de l’information et de la communication. Il est membre de la FILPAC CGT. C’est la nouvelle dénomination d’un des premiers syndicats français : le syndicat des typographes CSTP (Chambre Syndicale Typographique Parisienne).

voir également le lien ci-dessous:

Quand France 2 « fume la moquette », le service public tousse !
 

Trois journalistes, une journée à Dijon, pour ça ? On pourrait en rire, si c'était sur une célèbre chaine TV de milliardaire, et, pas financé avec notre redevance TV ! (Source Facebook : CGT)

Commenter cet article