Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Cette déclaration vous est proposée à simple titre informatif – Il ne s’agit pas pour nous de vous appeler à voter pour telle ou telle liste ou même à vous abstenir. En effet, notre blog, porteur de valeurs progressistes et républicaines, mais qui n’est lié à aucun parti, n’a pas vocation à mener campagne pour un  mouvement politique en particulier.   

Pour éviter le piège du RN, miroir fasciste du fascisant Macron, et renforcer le camp de l’opposition populaire, antilibérale, antifasciste, anti-guerre et eurocritique, il faut utiliser les bulletins de vote FI ou PCF!

 

La colère du peuple s’exprime dans la rue depuis le 17 novembre, depuis 6 mois. Alors même que le mouvement ouvrier ne faisait que reculer, ce mouvement a réussi à faire reculer Macron : quelques gains, certes insuffisants, comme la hausse et l’élargissement de l’assise de la prime d’activité, une prime de fin d’année acquise dans des entreprises où le patronat ne voulait pas la verser, la réindexation sur les prix des petites retraites… mais surtout une prise de conscience chez des dizaines voire des centaines de milliers de travailleurs de la nécessité de mettre fin à ce système capitaliste injuste qui ne survit qu’à la force des grenades lacrymogènes GLI-F4, des LBD 40 et des grenades de désencerclement. Voilà le contexte inédit dans lequel se situent ces élections européennes.

 

Tous dans la rue, tous dans les urnes !

 

Cette élection à un tour que nous trouvons sur notre chemin, nous devons en faire une étape de la lutte. Ce n’est pas une fin en soi. C’est un moment pour affaiblir politiquement Macron et son parti LREM, et poursuivre demain dans de meilleures conditions la lutte pour la généralisation de la résistance jusqu’à la grève générale pour enfin vivre et non plus survivre et subir !

 

L’enjeu de ce vote, du coup, est d'en faire un référendum contre Macron et ses politiques libérales dictées par l'Union Européenne. « L’Union Européenne », bien évidemment, nous, communistes, nous n’en voulons pas, car il s’agit d’un carcan contre les peuples, d’une machinerie antisociale visant à coaliser les forces de la réaction contre les travailleurs et leurs droits. Nous sommes pour sortir de ce carcan, base de toute politique progressiste en France et en Europe.

 

Le piège Le Pen

 

Macron a décidé de faire du Rassemblement National (RN) de Marine Le Pen son soi-disant « ennemi principal » pour ces élections. Pourtant LREM et RN sont les deux faces d’une bourgeoisie qui n’a d’autres envies que de se gaver toujours plus sur le dos des travailleurs. Pour preuve, une des revendications phare des Gilets Jaunes, le rétablissement de l’ISF pour plus de justice fiscale, n’est absolument pas à l’ordre du jour du programme de Mme Le Pen. Son parti, le RN, est un dangereux leurre social destiné à détourner les travailleurs de leur combat !

 

Le bulletin de vote dans l’urne ce 26 mai doit renforcer notre camp, et cela nécessite d’utiliser les bulletins FI ou PCF. Nous regrettons évidemment que ces deux forces ne soient plus unies, comme elles le furent en 2016 autour de la candidature de Mélenchon, quand celui-ci faillit être présent au 2ème tour, ce qui nous aurait évité le duel Macron/ Le Pen. FI et PCF représentent sur le plan politique les deux principales forces – mais non les seules - du front de la résistance antilibérale, antifasciste, antiguerre et eurocritique, front de lutte dans lequel nous sommes partie prenante

 

Le 26 mai, votons FI ou PCF pour dire Non à Macron et au RN !

 

RASSEMBLEMENT COMMUNISTE

 

SOURCE :

 

 

Commenter cet article

Méc-créant 13/05/2019 12:58

Il y a donc encore des communistes du PC disant qu'ils refusent l'UE et demandent à "sortir de ce carcan"? Sortir...de l'UE, de l'euro (au moins comme monnaie unique) et de l'OTAN? Pas une seule référence à "l'Europe sociale"? Mise au panier ou juste laissée dans la marge? On pourrait souhaiter que cette voie de réorientation touche un peu le logiciel de pensée des "dirigeants". Condamnant depuis toujours cette "construction européenne", je n'ai jamais cautionné les institutions qu'elle nous impose: je n'ai jamais mis un bulletin dans l'urne prétendant légitimer ce parle-ment. Une question aux camarades de LFI et du PC: sachant le rejet général des électeurs pour ces élections, quel serait le score de l'abstention si PC et LFI appelaient à s'abstenir? 75, 80%? Que signifierait une "victoire" du petit caudillo dans une telle situation? Cela montrerait au moins qu'il serait permis d'envisager un rassemblement massif contre l'UE en développant la lutte idéologique au sein d'une telle masse de "réfractaires" et, pourquoi pas, donner à penser que la constitution d'un nouveau CNR se dotant d'un programme actualisé doit être à l'ordre du jour. Si on souhaite reconquérir souverainetés, indépendance et un peu de démocratie.
J'ai fini par trouver le courage de recopier sur le blog le paquet de pages que j'avais rédigées pour tenter d'expliquer aux personnes peu politisées (sans doute une majorité depuis des décennies) en quoi seule une abstention massive pouvait avoir quelque utilité pour quiconque souhaitait combattre l'UE, machine de guerre contre les peuples et les travailleurs, contre toute forme de démocratie réelle. Rendre plus faible le pourcentage de LRM ne modifierait rien, à part un petit plaisir personnel. Le gang de l'Elysée, nouveaux collabos de la nouvelle "souveraineté européenne" (voir sur le blog: "Sors d'ici Jean Moulin") ne sont que les porte-flingues de l'immondialisation capitaliste. C'est surtout de cela qu'il faut tenter de sortir. Donc, en premier, sortir clairement et nettement de cette UE. En sachant par avance "qu'ils" voudront nous le faire payer le plus cher possible.
Méc-créant.