Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Chères Amies, Chers Amis,

Dans la conjoncture actuelle, une information qui a pu passer inaperçue, tant les médias l’ont volontairement tue ! 
« Le Ministre cubain des Affaires Étrangères Bruno Rodriguez et notre Ambassadeur à Cuba Patrice Paoli ont confirmé à La Havane, la volonté de consolider et d’élargir les échanges. Le Chef de la diplomatie cubaine a remercié la France de son appui à la lutte du peuple cubain contre le blocus étasunien ».

Pénuries, restrictions, rationnement !

Telle est la situation actuelle à Cuba et hélas ce n’est pas une fausse nouvelle. Toute une série de produits de première nécessité font cruellement défaut. Les touristes qui rentrent de voyage dans l’île ont été à même de le constater. Une des premières mesures prises par les responsables cubains a été de restreindre la pagination de toutes les publications et en premier lieu celle du quotidien GRANMA, par manque de papier. Le gouvernement cubain a annoncé vendredi 10 mai le rationnement de certains produits. Face à une crise d’approvisionnement majeure, le gouvernement cubain a introduit un système de contrôle de vente de certains produits alimentaires.

Pourquoi une telle situation et qui en est le responsable ?

La mise en application de l’article III de la loi Helms Berton, en vue d’approfondir le blocus imposé contre Cuba, véritable violation du droit international et agression inacceptable contre l’autodétermination des peuples du monde, a pour but de faire sombrer l’économie de l’Île. Donald Trump a décidé non seulement de suspendre les mesures positives prises par son prédécesseur Barak Obama, mais de revenir aux pires moments de la guerre froide et de la doctrine Monroe ! Ces objectifs sont clairs : en finir avec le régime socialiste cubain, pourtant élu démocratiquement, et en installer un, à sa botte comme il a réussi à le faire dans plusieurs pays d’Amérique Latine. Et pour cela, affamer la population cubaine avec la ferme volonté que celle-ci se révolte contre ses dirigeants actuels.

C’est mal connaître le peuple cubain, qui subit cette agression de son grand et riche voisin, depuis qu’il a décidé de se débarrasser du système mafieux, corrompu que celui-ci lui imposé. Et qu’il a construit un système, plus juste, plus humain, plus démocratique ayant le soutien d’une très large majorité de la population, comme vient de le confirmer d’adoption de la nouvelle constitution.

Les nouvelles agressions des États-Unis seraient justifiées par « l’oppression brutale du gouvernement cubain contre les droits de l’homme et les libertés fondamentales " de sa population et par "le soutien indéfendable [de Cuba] aux régimes de plus en plus autoritaires et corrompus du Venezuela et du Nicaragua ", mais qui, en réalité, viole les droits de l’homme et restreint les libertés des Cubains, ce n’est pas La Havane, mais Washington avec son blocus et ses sanctions ?

Au-delà des idéologies et des débats importants sur l’avenir politique et économique de Cuba, la condition sine qua non de l’amélioration des conditions de vie de tous les habitants de l’île est le respect absolu de la souveraineté nationale, ainsi que la fin des sanctions internationales, qui ne font que causer davantage de souffrances aux Cubains les plus pauvres et les plus vulnérables.

De partout dans le monde s’élèvent des voix de plus en plus nombreuses pour s’opposer à ce dictat illégal des États-Unis. Car ses conséquences s’attaquent aussi à l’ensemble des pays qui commercent ou souhaitent commercer avec la Grande Île ! L’Union Européenne, le Canada, la Chine, la Russie se sont clairement prononcés. Notre pays l’a également fait. En ce qui nous concerne, nous poursuivrons notre travail d’information pour montrer les causes réelles de cette situation, pour condamner cette attitude impérialiste, colonialiste des États-Unis et pour développer nos actions de coopération utiles à nos deux pays et à nos deux peuples.

Même si cela figure dans les brèves de notre ami Philippe Mano :

« Vives et affectueuses félicitations à Eusebio Leal, Historien de la ville de La Havane, qui vient d’être admis, aux États Unis comme membre de la prestigieuse Académie américaine des Arts et des Sciences ! » Nous aurons le plaisir de les lui adresser en direct lors de sa venue au siège de l’UNESCO, le mercredi 5 juin à 17 heures où il prononcera une conférence sur la réhabilitation du centre historique de La Havane.

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Directeur de la lettre hebdomadaire et du site de CCF

PLUS D’INFORMATIONS EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article