Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

photo d'illustration

 

PETITE COMPARAISON DES RÉSULTATS ENTRE LE 1er TOUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2017 ET L’ÉLECTION EUROPÉENNE DE 2019



Le 1er tour de l'élection présidentielle atteint traditionnellement des taux de participation très élevé et le nombre de candidats y est traditionnellement peu élevé du fait de la règle des 500 parrainages. En 2017, le taux de participation a été de 77,8% et il y a eu seulement 11 candidats.

 

L'élection européenne atteint traditionnellement des taux de participation faibles et le nombre de candidats y est traditionnellement élevé car il est facile de présenter une liste de 79 noms, sans aucune contrainte particulière. En 2019, le taux de participation a été de 50,1% et il y a eu 34 listes.

 

La combinaison d'un taux de participation plus faible de 27,7 points et d'un nombre de listes 3 fois supérieur (qui provoque une dispersion des voix) a une conséquence imparable : le nombre de voix obtenues par les candidats à l'élection présidentielle de 2017 qui présentaient une liste à l'élection européenne de 2019 a nécessairement tendance à être très inférieur en 2019 à ce qu'il a été en 2017.

 

C'est en effet ce que l'on constate :

- Emmanuel Macron a obtenu 8 656 346 voix en 2017 et la liste LREM a recueilli 5 076 363 voix en 2019, soit une perte de... 3 579 983 voix (-41,4%) !

 

- Marine Le Pen a obtenu 7 678 491 voix en 2017 et la liste RN a recueilli 5 281 576 voix en 2019, soit une perte de... 2 396 915 voix (-31,2%) !

 

- Jean-Luc Mélenchon a obtenu 7 059 951 voix en 2017 et la liste France Insoumise a recueilli 1 428 386 voix en 2019, soit une perte de... 5 631 565 voix (-79,8%) !

 

- François Fillon a obtenu 7 212 995 voix en 2017 et la liste LR a recueilli 1 920 530 voix en 2019, soit une perte de... 5 292 465 (-73,4%) !

 

- Benoît Hamon a obtenu 2 291 288 voix en 2017 et la liste Génération-Hamon a recueilli 741 212 voix en 2019, soit une perte de... 1 550 076 voix (-67,7%) !

 

- Nicolas Dupont-Aignan a obtenu 1 695 000 voix en 2017 et la liste DLF-Dupont-Aignan a recueilli 794 953 voix en 2019, soit une perte de... 900 047 voix (-53,1%) !

 

- François Asselineau a obtenu 332 547 voix en 2017 et la liste UPR-Asselineau a recueilli 265 957 voix en 2019, soit une perte de... 66 590 voix, ou -20,0%.

 

- Nathalie Arthaud a obtenu 232 384 voix en 2017 et la liste LO-Arthaud a recueilli 176 434 voix en 2019, soit une perte de... 55 950 voix, ou -24,0%.

----------

Cette comparaison est instructive : la liste de l'UPR est de très loin celle qui a perdu le moins de suffrages de 2017 à 2019.

Il est même permis de penser que s'il n'y avait pas eu la liste Philippot pour détourner artificiellement des électeurs du Frexit, la liste UPR-Asselineau aurait été la seule à connaître une progression en nombre de suffrages entre 2017 et 2019, et cela malgré l'effondrement de la participation et la multiplication des candidatures entre les deux élections.

 

C'est un indice qui permet de penser que le vote Asselineau-UPR est un vote de conviction, plus fidèle et plus réfléchi, moins impulsif et aléatoire, que les votes pour les "grands" partis politiques.

 

Le 28 mai 2019

SOURCE : Facebook - UPR

Commenter cet article