Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Devant l'hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris le 1er mai 2019 - Photo El Diablo

L'hôpital de La Pitié-Salpêtrière a-t-il été victime d'une «attaque» en marge de la manifestation du 1er Mai, comme l'affirment le gouvernement, l'AP-HP et, à leur suite, de nombreux médias et politiques ? Certaines vidéos permettent de s'interroger.

 

Que s’est-il vraiment passé le 1er Mai à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière, en marge du défilé parisien ? Une trentaine de personnes ont été placées en garde à vue après s'être introduites dans l’enceinte de l’établissement. Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a aussitôt parlé d’une «attaque». Mais selon plusieurs témoignages, les manifestants auraient en réalité tenté de se mettre à l’abri des gaz lacrymogènes. 

[…]

 

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS :

VOIR ÉGALEMENT LES LIENS CI-DESSOUS: 

Vu sur Facebook le 2 mai 2019 – Début d’après-midi :

 

Manifestation du 1er mai témoignage : 
 

Hier à 14h je devais rejoindre le point fixe du PCF à l’angle du boulevard Montparnasse et rue Péguy. Arrivée sur place j’ai toute suite été gazée. Le point fixe n’a pas pu se tenir, nous avons donc avec mes camarades pris la décision de rester pour manifester. Nous ne savions pas, à ce moment-là, que le cortège de la CGT avait été également gazé par les forces de l’ordre.

 

Lorsque nous sommes arrivés boulevard de l’Hôpital au niveau de la Salpêtrière, j’étais avec mon Maire Jean-Claude Kennedy, Philippe Beyssi Adjoint au Maire, Safia Lamraoui Co-secrétaire nationale du mouvement de la Paix et de plusieurs dirigeants de la Fédération du Val-de-Marne.

 

Il n’y avait autour de nous aucun Black-Bloc, les manifestants avançaient tranquillement, c’est alors que nous avons abondement été gazés. Il y a eu un dangereux mouvement de foule, les gens asphyxiaient cherchant leur respiration. J’ai perdu mes camarades, un homme m’a alors trainée jusqu’à l’entrée de l’Hôpital pour me protéger, je ne suis pas rentrée à l’intérieur. J’ai voulu quitter la manif vers Austerlitz mais les CRS ne laissaient sortir personne.

 

J’ai donc repris le boulevard Saint-Marcel ou j’ai retrouvé quelques camarades. Nous avons alors appelé Pierre Bell Lloch, Conseiller départemental du Val-de-Marne, qui se trouvait derrière nous, afin de le rejoindre. Le cortège arrière étant également gazé, pris en étau et ne pouvant nous extraire de la manif, nous sommes entrés dans un immeuble du boulevard Saint-Marcel avec des dizaines et des dizaines de personnes en état de suffocation.

 

Nous avons alors pris conscience que l’ensemble de la manif était nassée et entièrement gazée. Nous nous somme entassés et retrouvés coincés dans une arrière-cour, les habitants nous jetaient du sérum physiologique par les fenêtres. Pierre Bell Lloch a pu nous rejoindre, la situation à l’extérieur devenait chaotique mais nous ne souhaitions par rester dans cet endroit. Pierre et Safia sont donc ressortis pour trouver une sortie possible à la manif. Ils ont été de nouveau gazés. Plusieurs minutes plus tard, Pierre ayant trouvé une sortie, nous a appelés pour nous guider jusqu’à lui.

 

Nous sommes sortis sur le boulevard, on n’y voyait pas à deux mètres, le sol était recouvert de verre, il y avait des blessés, les gens courraient pour fuir. Arrivés sur le point de sortie, alors que nous pensions être en relative sécurité, un groupe d’une trentaine d’hommes casqués de la BAC, matraque à la main nous a chargés sans raison, nous obligeant de nouveau à rentrer dans un jardin privé pour rejoindre une autre sortie et tenter de nous extraire définitivement de cette manifestation.

 

A aucun moment nous n’avons croisé de Black-Blocs ni de manifestants violents, nous avons été gazés, nassés et pourchassés par des forces de l’ordre, bras armé de Macron, déterminées à nous terroriser. J’apprends ce matin que mon camarade Jacque Leleu militant alter mondialiste avec qui j’ai fait une partie de la manif, a été arrêté à la Salpêtrière et se trouve actuellement toujours en garde à vue. Je n’ai jamais vécu une telle répression et je m’inquiète de cette grave dérive autoritaire dans mon pays. Je serai présente à la manifestation du 9 mai parce que personne ne m’empêchera de manifester pour la justice sociale, la démocratie, la paix et défendre, avec mes camarades, nos intérêts de classe.
 

Fabienne LEFEBVRE
Conseillère municipale et territoriale de Vitry-sur-Seine
Membre du Comité Exécutif National du PCF

LIEN 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article