Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Chères Amies, Chers Amis,

 

Comme nous l’avons souvent expliqué, l’éducation à Cuba est un domaine où ce pays fait la preuve que, même avec des moyens limités, quand il y a une grande volonté politique, il est possible d’offrir à chaque enfant la possibilité d’accéder, sans discrimination, au meilleur pour son développement personnel.

 

Depuis la Révolution, les progrès ont été considérables, avec l’alphabétisation massive de la population, Cuba est un des pays du monde où il y a le moins d’analphabètes, et avec une école gratuite pour tous les enfants, jusqu’au plus haut niveau d’études.

 

L’Etat cubain consacre d’importants moyens pour que dans chaque contrée du pays, tout enfant en âge scolaire ait un enseignant, ou une enseignante.

 

L’école est obligatoire, et ainsi il peut y avoir dans des lieux reculés, un professeur pour quelques élèves, afin que chaque enfant reçoive la formation scolaire à laquelle il a droit, ce droit étant garanti par la constitution.

 

Parfois il y a même un panneau solaire pour alimenter un téléviseur qui permet de recevoir la chaine de télévision cubaine, Canal Educativo, laquelle, chaque jour, du lundi au samedi, retransmet des programmes qui servent de support aux enseignants.

 

En cette fin d’année scolaire les élèves et les étudiants passent les examens qui contrôlent les connaissances acquises.

 

Ainsi, même au niveau primaire, les élèves ont un contrôle écrit et oral où ils reçoivent une évaluation, comme excellent ou très bien, par exemple…, si c’est un bon ou une bonne élève…

 

Cuba a beaucoup investi dans le domaine pédagogique pour former des enseignants de très bon niveau.

Face à un manque de vocation, ou aussi parce que les salaires étaient faibles avec le niveau d’études demandé, l’Etat a augmenté le salaire des enseignants, en le doublant.

 

De même tout est fait pour attirer les élèves vers ce métier.

 

Ainsi, dans une école primaire, à Aguada, dans la province de Cienfuegos, je m’étonnais de voir, pendant la récréation, des élèves jouer au professeur et aux élèves, avec les moyens du bord, bouts de cartons comme tables et planches pour le tableau. Une enseignante m’a expliqué qu’ils favorisaient ce type de jeu pour susciter des vocations…

 

En ce moment se prépare la prochaine rentrée scolaire de septembre.

 

Et hélas, là encore, le blocus imposé et renforcé par l’administration Trump, pose des difficultés à Cuba pour assurer de bonnes conditions matérielles à l’accueil des élèves.

 

Ainsi pour le mobilier scolaire, Cuba est bloquée pour importer les matériaux nécessaires à sa fabrication. La priorité a été donnée aux entreprises de meubles afin d’assurer la réparation des mobiliers, en coordination avec les structures locales.

 

De même Cuba a des difficultés pour acquérir des crayons, des craies, des peintures, des pâtes à modeler, le blocus impactant ces achats. C’est aussi le cas pour les téléviseurs et les ordinateurs indispensables dans chaque école.

 

Du papier est nécessaire, mais lui aussi contraint par le blocus, pour produire les livres scolaires, avec un besoin pour la rentrée 2019-2020 de près de 32,7 millions de livres.

 

A Cuba, tous les élèves portent un vêtement, identique suivant le grade scolaire, et qui est fourni, à prix très faible, aux parents à cette période de l’année.

 

Cet uniforme, pratique ancienne à Cuba, permet d’éviter des différences d’habillement, même si la chaussure non fournie, permet-elle de se démarquer parfois avec les marques célèbres que nous connaissons !

 

Là aussi, par manque de matières premières, et à cause du blocus, la fabrication des uniformes et leur mise en vente pour les familles ont dû être retardées, et ceux-ci ne seront distribués dans les écoles points de vente qu’à partir du 1er juillet.

 

A ce jour, 1,5 millions de vêtements sont déjà produits, et il en reste 2,2 millions à fabriquer pour atteindre les 3,7 millions de vêtements qui seront distribués aux familles, les points de vente étant même ouverts le dimanche jusqu’en septembre.

 

Pour sa part la ministre de l’éducation, la Docteure Ena Elsa Velazquez Cobiella, a rappelé que pour la prochaine rentrée scolaire le pays comptera 5813 nouveaux maitres et professeurs diplômés, dont plus de 4000 venant d’écoles pédagogiques, et près de 1200 de l’université.

 

Cuba dispose de 29 écoles pédagogiques, avec 2 nouvelles, et qui accueillent plus de 28 000 étudiants et étudiantes.

 

On le voit, Cuba déploie d’importants efforts pour garantir le droit à une éducation de qualité pour tous ses enfants.

 

Là encore, dans ce domaine, nous devons les aider, par la coopération, comme celle que développe notre association, Cuba Coopération France.

 

Et aussi agir par une juste bataille afin de mettre fin au blocus qu’imposent les Etats-Unis.

 

Je vous laisse découvrir les nombreux articles et brèves de cette semaine et vous en souhaite une bonne lecture.

 

Michel Humbert,
Vice-président de Cuba Coopération France

 

LIRE LA SUITE:

Commenter cet article