Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Chères Amies, Chers Amis,

 

Au moment où le cyclone Dorian vient de frapper durement les îles des Bahamas, faisant au moins 7 victimes, avec des dégâts matériels considérables, et menace les côtes des Etats-Unis, je voudrais souligner comment Cuba fait face à ces phénomènes météorologiques dévastateurs.

 

D’autant que selon les experts du GIEC, Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, organisme de l’Organisation Météorologique Mondiale, le réchauffement climatique que nous connaissons, avec les surfaces des océans toujours plus chaudes en cette période, augmente le risque d’ouragans très puissants.

 

Cuba est souvent citée comme un exemple en matière de gestion des ouragans.

 

L’approche préventive de Cuba devrait constituer une source d’inspiration pour beaucoup de pays disposant pourtant de ressources et de moyens bien plus importants.

 

Lors du passage de l’ouragan Matthew en 2016, Cuba n’a eu à déplorer aucune perte humaine, alors que Matthew a fait plus de 1000 morts dans les Caraïbes, la majeure partie en Haïti.

 

« Cuba dispose de protocoles exceptionnels, dans leur préparation comme dans leur application. C’est une gestion très organisée et toutes les mesures sont mises en place, avec comme priorité la sauvegarde des vies humaines  » avait souligné Laura Melo, directrice du Programme Alimentaire Mondial (PAM).

 

Depuis les ravages de l’ouragan Flora qui avait fait 1200 morts en 1963, la Défense Civile organise chaque année un exercice national, appelé « Meteore », de réponses aux désastres naturels, juste avant la saison cyclonique qui court de juin à novembre.

 

Dans ce cadre, les autorités mobilisent efficacement l’armée, les volontaires, les responsables politiques, les administrations provinciales et locales, les pompiers, ainsi que les antennes de la Croix-Rouge de chaque municipalité.

 

En fait, à Cuba, tout le monde a un rôle à jouer.

 

Médecins, enseignants, comités des femmes et des quartiers examinent ensemble les plans d’urgence et évaluent chaque année les procédures établies.

 

Même dans les écoles primaires des cours sont donnés aux élèves sur le climat, les phénomènes cycloniques et la prévention.

 

« Si vous demandez à un Cubain ce qu’est la défense civile, il vous dira c’est nous tous. Tout le monde participe  » a remarqué Alexis Lorenzo Ruiz, psychologue et membre du réseau latino-américain en urgences et catastrophes.

 

Lors de l’approche d’un ouragan il y a d’abord la « phase informative » puis « la phase d’alerte cyclonique ».

L’ensemble de la population est bien informée, et sait donc parfaitement réagir en cas d’alerte de la Défense Civile. Les médias jouent un rôle fondamental et la discipline sociale des citoyens est remarquable.

 

Les services sociaux et les Comités de Défense de la Révolution (CDR) qui sont présents dans chaque quartier disposent par exemple des listes des personnes âgées et à mobilité réduite et les prennent en charge dans les plus brefs délais.

 

Ainsi personne n’est abandonné à son sort par les autorités.

 

Chacun, grâce aux exercices de prévention, sait où il doit aller.

 

Soit dans des structures en dur ou des abris gérés par l’Etat, soit dans des maisons des membres de la famille ou d’amis, qui forment ainsi un réseau d’évacuation communautaire.

 

Dans les abris gérés par l’Etat, un poste médical est installé, avec même un vétérinaire pour ceux qui arrivent avec leurs animaux domestiques.

 

C’est bien ce système exceptionnel de prévention qui permet d’éviter à Cuba les pertes de vie humaines, même si lors du passage de l’ouragan Irma, en 2017, l’île a du déplorer 10 morts, essentiellement des personnes qui n’avaient pas respecté les consignes de se mettre à l’abri, l’une d’elle étant morte en voulant décrocher son antenne de télévision…

 

Cuba est régulièrement touché par des ouragans, car la grande île se situe à la fois sur la route des ouragans « Cap-Verdiens » qui se forment au large des côtes africaines, mais aussi de ceux qui naissent dans le golfe du Mexique.

 

Quatorze ouragans majeurs (de catégorie 3 et plus) ont frappé les côtes cubaines entre 1950 et 2016, et Irma de catégorie 5 en 2017 était le premier de cette catégorie depuis plus de cinquante ans.

 

Cuba a donc bien des raisons de maintenir et développer son remarquable système de prévention des ouragans qui est un exemple dont pourrait s’inspirer d’autres pays, notamment dans cette région.

 

Nous devons espérer que Cuba ne connaîtra pas cette année un ouragan dévastateur. Et nous saurons, comme à chaque fois, mobiliser la solidarité et la coopération dont le pays aurait besoin.

 

Je vous laisse découvrir les nombreux articles de notre site qui parlent de la réalité cubaine et vous en souhaite une bonne lecture.

 

Michel Humbert,
Vice-Président de Cuba Coopération France

Sur la page du site de notre association vous trouverez le programme complet de notre stand à la Fête de l’Humanité le "7e Forum national sur la coopération entre la France et Cuba" consacré au 500e anniversaire de la capitale cubaine, . Vous y découvrirez notamment la conférence qu’animera le dimanche à 15 heures Abel Prieto, ancien Ministre de la Culture, éminent intellectuel cubain et de quoi vous satisfaire pendant ces trois jours de fête. Culture, animations musicales, exposition et le meilleur mojito de tous les stands...
Nous vous attendons, vous êtes les bienvenus...

 

LIRE LA SUITE:

 

Commenter cet article