Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

ÉDITO DU 19 novembre 2019

Dans la vie de chacun d’entre nous, les moments les plus agréables ont hélas une fin…


Et, l’on peut dire que nous venons de vivre un de ceux-là, exceptionnel, que chacun, notamment les quelques cent participants de notre délégation, ne sont pas près d’oublier !


Nous vous en avons déjà donné échos et vous en trouvez quelques autres sur notre site. Nous poursuivons notre narration la plus fidèle possible …

D’abord, je voudrais rendre un hommage particulier à nos amis cubains : La Maison Victor Hugo, siège de l’évènement, et son équipe animée par Deivy, son dynamique et chaleureux directeur, le bureau de l’Historien et le souffle amical de notre ami Eusebio Leal, malgré son absence due à la maladie, la direction politique du pays, tous nous ont apporté leur soutien pour la réalisation de ces évènements. Et cela, malgré l’agression permanente des États-Unis et ses désastreuses conséquences pour la population.

 

Pour ce 500e anniversaire, un effort gigantesque avait été fait afin que la ville, marquée par les ans et le climat, avec ses tornades et ses ouragans, soit parée de tous ses plus beaux atours. Plusieurs milliers de chantiers, grands et petits ont été réalisées au prix d’efforts considérables. La Maison Victor Hugo était de ceux-là !

 

Le Président de la République qui a tenu à recevoir les personnalités présentes, dont notre Président Victor Fernandez, pouvait déclarer : « La Havane a été le point de rencontre de tous ceux qui d’en le Monde, défendent la Justice ».

Notre colloque, unique par son thème « Victor Hugo visionnaire de Paix » s’inscrivait dans cette perspective. Comme promis, il réunissait sous la houlette de Gérard Pouchain, des spécialistes parmi les plus éminents au monde, venus des cinq continents : Afrique, Australie, Chine, États-Unis et Europe ! Animées brillamment par les deux coprésidents Florence Naugrette et Jean-Marc Hovasse, deux journées studieuses, dix contributions, chacune s’attachant à montrer, sur un angle chaque fois différent, l’apport de Victor Hugo dans la recherche permanente d’un monde de Paix. Les actes du colloque seront publiés et largement diffusés tant en France qu’à Cuba.

Autre journée chargée, celle du mardi où nous avons pu assister à une conférence prononcée par Eduardo Torres Cuevas, directeur de la bibliothèque nationale Jose Marti, Président du CA de l’Alliance Française. Monsieur l’Ambassadeur de France avait tenu enfinb de matinée à venir saluer les participants. L’après-midi avait lieu la remise des récompenses du Prix Maison Victor Hugo et le vernissage de l’exposition des Maisons Victor Hugo d’Europe. Notons la présence de Jeanne Hugo, arrière/arrière-petite-fille de celui qui nous a réuni.

Dans ses brèves Philippe Mano vous parle de la visite de François Hollande, du spectacle de Raul Paz, je n’y reviens pas. J’ajoute à ces moments particuliers le Café/Littéraire produit par l’Alliance Française avec comme intervenants Toni Pinera et le directeur de cette importante institution Marc Sagaert. Un remerciement particulier à ce dernier pour l’attention qu’il porte aux relations de travail avec la Maison Victor Hugo.

Une semaine particulièrement riche, qui outre notre programme d’activités, aura permis à certains de découvrir La Havane, de participer aux festivités du 500e anniversaire, d’assister à l’extraordinaire feu d’artifice et aux fêtes populaires qui réunissaient dans tous les quartiers de la capitale des centaines de milliers de participants.

Pour beaucoup, le désir d’y revenir !

Depuis Cuba
Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Directeur de publication

LIRE LA SUITE:

 

 

Commenter cet article