Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

Mumia Abu-Jamal

La solidarité française toujours présente et active !

Du 3 au 10 décembre 2019, une délégation française s’est rendue à New York puis à Philadelphie. Elle était composée de Claude Guillaumaud-Pujol et Jacky Hortaut, co-animateurs du Collectif Libérons Mumia, et de Christine Tournadre, réalisatrice de documentaires venue en repérage accompagnée de sa collaboratrice Marianne Rossi. Ces dernières ont le projet de faire un film sur Mumia Abu-Jamal et la mobilisation qui le soutient bien au-delà des frontières américaines depuis plus de trois décennies.

De nombreux rendez-vous ont eu lieu avec les avocats de Mumia, ses soutiens américains, des personnalités et des journalistes. Un événement dédié à Mumia était organisé le 7 décembre à Philadelphie, avec de nombreux participants à l’occasion du 38ème anniversaire de son arrestation et pour célébrer la publication de son dernier livre, Murder Incorporated ... Voir les photos illustrant ce séjour en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/2Md7Hlg

Tous les témoignages recueillis auprès des avocats et autres personnalités durant ce séjour sont unanimes : leur soutien actif à Mumia a commencé dès leur première rencontre avec lui. Tous disent à quel point ils ont été impressionnés par son charisme, son empathie avec les autres prisonniers et ses visiteurs, sa réticence à parler de lui-même, hormis pour les questions juridiques, et son extrême rage de vivre malgré toutes ces années d'emprisonnement, la maladie et le refus de la justice de lui faire droit à la défendre son innocence.

Durant les deux heures de visite que nous lui avons rendue à la prison de Frackville, c’est un homme toujours aussi déterminé que nous avons rencontré. Sa santé va mieux nous a-t-il dit, notamment après l’opération de la cataracte mais il attend toujours d’être opéré du deuxième œil. Il peut désormais lire et écrire mais on le sent fatigué. Il parle de sa possible libération, de sa famille qu’il veut rejoindre au plus vite, du formidable travail de son équipe de défense et de ses soutiens sans lesquels aucun avenir n’aurait été envisageable.

Sa situation juridique reste extrêmement complexe et soumise aux aléas de la politique locale voire nationale puisque le responsable du syndicat FOP (Fraternal Order of Police) de Philadelphie a récemment sollicité l’intervention de Trump. La guerre sans merci entre la police locale et le procureur progressiste Krasner illustre cette tension de tous les jours. L'objectif du FOP est d'obtenir que le procureur de Philadelphie soit dessaisi du dossier au profit du procureur de l’Etat de Pennsylvanie, conservateur élu avec le soutien de la police. Ce dernier a d’ores et déjà recruté les policiers de Philadelphie destitués pour corruption par Krasner en les intégrant à  son cabinet. A retenir  toutefois, que les procédures judiciaires de ces derniers mois engagées par le FOP pour contester la décision de Krasner de ne pas s’opposer au droit d’appel de Mumia ont toutes été rejetées.

Lors de notre séjour, nous avons aussi rencontré un journaliste témoin de la découverte des boîtes d'archives contenant des éléments du procès non communiqués à la défense. Nous avons eu confirmation que le juge Tucker, actuellement en charge du dossier de Mumia, est un juge expérimenté et intègre dont Mumia salue le courage. Néanmoins aucun de nos interlocuteurs ne se risque à faire de pronostic quant à l'avancée du dossier, et ce malgré le droit d’appel obtenu par Mumia en décembre 2018. Peut-être une négociation entre les deux parties pour que ne soit pas révélée, lors d'un procès, l'étendue de la corruption policière et la complicité de la justice, négociation qui pourrait conduire à la libération de Mumia, comme ce fut le cas encore récemment pour d’autres cas ? Ou des nouveaux appels sans fin entre la défense et l'accusation, et des années de procédure ? Tout est possible, mais rien n'est certain.

En fin de séjour, nous avons rencontré tous les membres de Move libérés après 40 ans d’incarcération : Debbie et son mari Mike, Janine, Janet et Eddie. Tous si reconnaissants de notre fidèle soutien qui fut décisif pour leur libération. Restent encore en prison Delbert et Chuck tous les deux atteints d'un cancer à un stade avancé. Seule Debbie, la première libérée en juin 2018, est assujettie à des mesures restrictives : outre un boîtier électronique fixé à la cheville durant une période de six mois après sa libération, tout contact lui est encore interdit avec ses compagnes de prison (Janine et Janet), interdiction également de quitter sa résidence sans permission du juge. Elle a appris récemment que c’est parce qu'elle a scrupuleusement respecté toutes les clauses imposées que les autres membres de Move ont ensuite étaient libérés. Quelle responsabilité pour Debbie, et ce à son insu ! Quelle perversité de la part du juge de l'application des peines ! On ne croyait plus à la libération des Move, même si on ne l'écrivait pas. C'est arrivé ! Et quel bonheur de les voir enfin vivre en famille. Pour en savoir plus sur leur histoire : http://www.move-thestory.com/accueil.html

Au terme de toutes ces rencontres, nous pensons que la libération de Mumia est incontournable. Comment et quand ? On ne saurait dire, alors que le mémoire de ses avocats (voir lien ci-dessous) déposé conformément au droit d’appel que lui a donné le juge Tucker relève des montagnes de preuves et d’irrégularités mettant en cause les magistrats de Pennsylvanie. La libération de Mumia est un enjeu crucial pour lui et sa famille d'abord mais aussi pour la mise en place d'une justice plus équitable dans une ville où le syndicat FOP mène une bataille impitoyable contre Krasner, le premier procureur à combattre courageusement une police corrompue et raciste.

Le soutien de chacun et chacune reste indispensable à la victoire de la justice et à la libération de Mumia Abu-Jamal, tout comme l’aide financière que nous devons lui apporter pour se défendre (bulletin de souscription en lien ci-dessous).

 

Pour se défendre, Mumia a toujours besoin de votre soutien financier

Depuis 38 ans, les actions judiciaires en défense ont coûté plus d’un million de dollars, intégralement financées par des dons. Si le combat pour sa libération ne doit pas connaître de répit, il en va de même pour sa défense judiciaire sans laquelle l’espoir de sortir de l’enfer carcéral et de rejoindre sa famille serait vain ... Nous renouvellons donc notre appel à dons :

> soit par chèque à l’ordre de « MRAP solidarité MUMIA » à faire parvenir à : MRAP solidarité MUMIA - 43 Bd de Magenta / 75010 Paris

>soit par carte bancaire via le site internet sécurisé en cliquant sur ce lien : https://www.helloasso.com/associations/mrap/formulaires/3/widget

Vous n'avez ni l'obligation d'ouvrir un compte, ni d'abonder votre don pour couvrir les frais de gestion du collecteur. Vous devez cependant remplir le questionnaire en toute confiance pour vous identifier et nous vous délivrerons en retour une attestation vous permettant de bénéficier d'une réduction fiscale.

MERCI à ceux d'entre vous qui ont déjà répondu à cet appel.

 

Mort d'un ambassadeur américain devenu abolitionniste

Felix Rohatyn, ancien ambassadeur des Etats-Unis en France sous la présidence de Bill Clinton, est décédé. Lorsqu’il quitta sa fonction, il s’était notamment fait remarquer pour sa prise de position en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort, se référant au rassemblement des soutiens à Mumia Abu-Jamal place de la Concorde à proximité de l’ambassade américaine à Paris.

 

Mercredi 8 janvier 2020 : rassemblement place de la Concorde à Paris pour la libération de Mumia

Exceptionnellement, ce n'est pas le premier mercredi du mois que le rassemblement aura lieu mais le deuxième, mercredi 8 janvier (18 heures) à proximité de l'ambassade des Etats-Unis (angle rue de Rivoli / jardin des Tuileries). La justice de Pennsylvanie s'opposera-t-elle encore à la manifestation de la vérité ou reconnaîtra-t-elle enfin ses erreurs face aux preuves de l'innocence de Mumia qu'elle n'a jamais voulu entendre, les écartant ou les détruisant au besoin ? L'enjeu de l'année 2020 est entre ses mains ... et celles de la mobilisation portant l'exigence de sa libération.

PLUS D'INFORMATIONS :

Liens:

Commenter cet article