Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Quand le dieu des actionnaires créa Monsieur Laurent Berger, il lui permit de porter de flamboyants gilets. Pourvu qu’ils ne fussent pas jaunes, c’est-à-dire emblématiques du courageux soulèvement de masse contre la précarisation de millions de travailleurs exploités, paupérisés et « ubérisés », véritables esclaves modernes.

Bon prince, le divin Démiurge permit cependant à Berger d’arborer la couleur jaune pourvu que ce fût celle des briseurs de grève spécialisés dans la trahison du mouvement ouvrier et dans le service hautement profitable du patronat.

Dans la foulée, Il l’autorisa à doter la CFDT, l’ex-« syndicat » gauchiste devenu le chouchou du MEDEF (il n’est pas si difficile de passer de l’anticommunisme de « gauche » à l’anticommunisme tout court…) d’un étendard rouge, l’emblème traditionnel du mouvement ouvrier. A condition toutefois que ce rouge, désormais mâtiné du jaune de la trahison, prenne la couleur de ces « révolutions oranges » qui, dans certains pays de l’Est, ont suicidairement livré la classe ouvrière (ukrainienne, géorgienne, etc.) à l’impitoyable Europe atlantique et supranationale.

Le Plan divin prescrivit aussi à Berger de se montrer excellent catholique : pourvu que ce ne fût pas à la manière des prêtres-ouvriers du Nord engagés dans le combat prolétarien (1) ni à l’imitation de la Théologie de la Libération latino-américaine, mais bien à la façon des dames patronnesses de jadis qui s’enfiévraient au seul mot de « Communards » (2) et pour lesquelles le « syndicalisme » s’est toujours résumé à la « généreuse » distribution aux « bons pauvres » de restes moisis… une fois que les banqueteurs du capital ont fini d’engouffrer les ortolans !

En un mot, ne confondons jamais, sous couvert d’on ne sait quel « syndicalisme rassemblé », l’actuel patron de la CFDT devenu président de la Confédération Européenne des Syndicats (la CFDT européenne) – avec un noble Gilet jaune affrontant la répression policière : car l’excellent homme qui a déjà poignardé dans le dos les défenseurs du Code du travail, du bac national, des indemnités chômage et du Statut des cheminots, et qui s’apprête maintenant à casser notre grève de masse pour les retraites, ne sera jamais au mieux qu’un Gilet rayé de l’illusoire « collaboration » des travailleurs avec ceux qui les exploitent : les capitalistes.

Floréal (PRCF)

(1) La journaliste de Radio France qui présentait dernièrement Berger à l’antenne a rappelé qu’il « n’avait jamais travaillé  de sa vie ». Saluons le courage de cette héroïne…

(2) Dame, il faut tout partager mais pas… la propriété des moyens de production !

 

SOURCE:

Commenter cet article