Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Image d'illustration

Dans un appel national unitaire, des syndicalistes, des Gilets jaunes, des intellectuels, des collectifs, des militants, appellent à monter tous à Paris le 14 mars 2020. Signez vous aussi ce texte et retrouvons-nous tous ensemble, au-delà de nos désaccords, pour faire plier Macron.

 

Depuis de nombreuses années, nous luttons contre la destruction de nos conquis sociaux par les puissances d’argent et les gouvernements successifs qui les servent. Les combats, les batailles, les ultimatums se sont succédés les uns après les autres, sans que nos voix, ni nos actions, même les plus massives, ne se voient sérieusement prises en compte. Le dialogue est bel et bien rompu avec le peuple, et avec les corps intermédiaires qui se battent encore contre la régression sociale. La seule réponse que nous avons obtenue, c’est une répression inédite. Militantes et militants politiques, syndicaux, associatifs, collectifs, quartiers populaires, gilets jaunes, écologistes, journalistes, avocats, manifestants, intellectuels, artistes, citoyens, toutes celles et tous ceux qui luttent pour une société meilleure, où la casse des services publics n’aurait plus sa place, où les conquis du CNR – Conseil National de la Résistance – ne se verraient plus mis sur la table d’actionnaires affamés qui n’attendent que leur capitalisation, rejoignez notre appel du 14 mars 2020.

 

Nous appelons chaque secteur d’activité à nous rejoindre de manière unanime et générale. Nous appelons à unifier les colères et les revendications, pour faire advenir un monde plus juste.

 

Montrons à ce gouvernement autoritaire, sourd et méprisant, mis en place en mai 2017, que nous n’avons pas dit notre dernier mot, que la flamme de l’insurrection est loin d’être éteinte, n’en déplaise aux compromissions de certains. La période des municipales ne doit pas être le prétexte pour l’arrêt de la mobilisation. Montrons que nous sommes capables de surmonter nos désaccords pour n’être qu’un seul bloc contre les BlackRock et autres sociétés d’investissement ou de gestions d’actifs auxquels ils confient nos avenirs. Nous sommes évidemment convaincus que la victoire ne pourra s’obtenir sans un blocage complet de l’économie, et qu’un plan de bataille doit être élaboré par nous tous. Nous appelons chaque secteur d’activité à nous rejoindre de manière unanime et générale. Nous appelons à unifier les colères et les revendications, pour faire advenir un monde plus juste. Laisserons nous utiliser le 49.3, déni de démocratie ultime ?

 

Tous à Paris, soyons nombreux et unis. Ensemble faisons plier Macron.

 

Premiers signataires :

 

Fouzia Adel, syndicaliste CGT Territoriaux

Torya Akroum, militante Gilet jaune et cheminote

Alain Badiou, philosophe

Benjamin Belaïdi, militant antiraciste et Gilet jaune

Frederic Benaza, militant associatif

Youcef Brakni, militant antiraciste, cofondateur du «Comité Adama»

Cerveaux non Disponibles

François Cocq, essayiste politique

Collectif Peuple Révolté 

Collectif Peuple Écolo

Collectif Printemps du Changement

Le Collectif les jeunes Gilets Jaunes

Collectif Robes Noires et Gilets jaunes

Thierry Defresne, Délégué syndical CGT Total Raffinage Pétrochimie

Luc Destoumieux, Délégué Sud Rail

Sylvain Dequivre, secrétaire Sud Protection sociale 93

Aurore de Mulder, responsable associatif

Eric Drouet, Gilet jaune

Emmanuelle Dubois, Gilet jaune féministe

Adel G., militant syndical et Gilet jaune

Collectif agents RATP l’Union fait notre Force

Collectif Gilet jaunes Rungis 

Des Gilets jaunes de Commercy

Gilets jaunes de Thionville

AG interpro-inter-luttes 57 

Bernard Friot, sociologue 

Front Social 54 et 57

Charlotte Girard, universitaire et membre des Constituants

Sofia Guevara, ATER Université Paris Est

Vincent Huet, élu à Saint-Denis

Hugo Huon, Infirmier Paris

Irène, conductrice RATP, élue UNSA-RATP

Christophe Jousseaume, rédacteur en chef Positions

M’Hamed Kaki, militant associatif Les Oranges

Ramzi Kebaïli, enseignant, Collectif Citoyens souverains

Yasmina Kettal, infirmière Saint-Denis

Ana Laali, militante anti-nucléaire

Annie Lacroix-Riz, historienne, militante PRCF

Mourad Lafitte, documentariste

Aude Lancelin, journaliste, fondatrice de QG 

Manon Le Bretton, élue rurale, membre des Constituants

Faouzi Lellouche, Gilet jaune, et responsable associatif 

David Libeskind, avocat

Priscillia Ludosky, Gilet jaune

Madjid Messaoudene, élu à Saint Denis (93)

Sacha Mokritzky, étudiant, rédacteur en chef Reconstruire 

Maxime Nicolle, Gilet jaune et journaliste à QG

Mouvement du 17 Novembre – M17

Nnoman, Photo Journaliste

Danièle Obono, députée de Paris

Manuel Oliveira, délégué syndical CGT RATP

Franciella Paturot, GJ féministe

Thomas Portes, responsable national cheminots PCF

Nathanaël Ramphft, responsable associatif, cofondateur La France en Colère

Jérôme Rodrigues, opposant politique

Aissata Seck, élue à Bondy

Jeanne Studer, Gilet Jaune, Croix de Chavaux Montreuil

Front social 57

Olivier Terriot, Délégué CGT RATP bus

Ritchy Thibault, lycéen en lutte

Béatrice Turpin, documentariste 

Linda Zerdhy, militante Sud-Rail

 

PLUS D’INFORMATIONS et SOUTIEN à L’APPEL NATIONAL ICI 

Commenter cet article