Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF

 

L'épidémie de coronavirus révèle les problèmes aigus et les défaillances des systèmes de santé de nos pays qui sont de toute façon insuffisants pour répondre correctement aux besoins des populations, encore plus aujourd'hui avec la propagation du coronavirus.

 

Une attitude responsable face à la propagation du virus ne peut pas couvrir les politiques qui, depuis de nombreuses années, ont systématiquement réduit le financement public des soins de santé, gelé l'embauche de travailleurs de la santé et assoupli les conditions de travail du personnel médical et infirmier, réduit les services hospitaliers, fermé les installations hospitalières, transféré les services de santé au secteur privé et encouragé la privatisation - la commercialisation des services de santé. Les gouvernements bourgeois, au nom de l'équilibre budgétaire et de la stabilité fiscale, c'est-à-dire dans l'intérêt du grand capital, nous ont conduits à la situation répréhensible que connaît aujourd'hui le système de santé publique. En outre, nous sommes témoins de la profusion de profits autour des prix des matériaux destinés à la prévention, contre lesquels les gouvernements bourgeois ne prennent pas les mesures appropriées.

 

Les gouvernements bourgeois tentent de faire face à la grave pénurie de personnel médical et infirmier et au problème des installations et des lits hospitaliers nécessaires, en engageant un personnel de santé peu nombreux, temporaire et mal payé, obligeant les travailleurs de la santé à travailler dans des conditions épuisantes. L'Initiative communiste européenne et ses partis seront en alerte et, par leur intervention dans le mouvement ouvrier - populaire, agiront contre les objectifs des employeurs de réduire les salaires, de ne pas payer les salaires des travailleurs, voire de restreindre les droits du travail et de la sécurité sociale.

 

Les partis communistes de l'Initiative Communiste Européenne exigent que toutes les mesures nécessaires à la lutte contre l'épidémie soient prises immédiatement, notamment les suivantes :

 

1- L'embauche de personnel médical et infirmier permanent jouissant de droits complets, et une augmentation des financements pour couvrir les besoins en personnel, dans les soins intensifs et dans toutes autres installations nécessaires au bon fonctionnement des services de soins de santé publique et des centres de recherche.
 

2- L'embauche permanente pour tout le personnel médical et infirmier qui travaille dans des conditions de travail flexibles et précaires.
 

3- La distribution gratuite du matériel de prévention nécessaire, sous la responsabilité de l'État.
 

4- Le droit à un arrêt de travail avec prestations complètes et couverture sociale pour les travailleurs malades qui doivent rester à la maison ou s'occuper de membres de leur famille malades.

 

 

Commenter cet article