Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 

Olivier Dussopt : aussi inopportun que peu surprenant

 

 

La période tragique que nous traversons s’avère être un puissant révélateur de l’incurie de nombreux acteurs, au premier rang desquels figurent le président de la République et son gouvernement.


En la matière, Sibeth Ndiaye occupe une place toute particulière.


Son collègue Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat à la Fonction publique, fait de son côté beaucoup pour se distinguer à son tour.

 

Hier, il a décidé d’ouvrir une polémique concernant le dépôt par la Fédération CGT des Services publics d’un préavis de grève couvrant le mois d’avril.


O. Dussopt s’est déclaré « surpris » par ce préavis qu’il s’est permis de qualifier d’ « inopportun ».


Venant de quelqu’un qui est entré au gouvernement en 2017 pour organiser la suppression de dizaines de milliers de postes dans la Fonction publique alors qu’il venait à l’Assemblée de voter contre cette politique, un tel degré de culot et d’absence de scrupule ne surprend pas vraiment.

 

Cela dit, il convient de comprendre pourquoi ce membre du gouvernement décide d’ouvrir une polémique à ce sujet.


On relèvera d’abord que ce préavis – non cet appel à la grève – a été déposé mardi 24 mars pour permettre aux nombreux personnels territoriaux contraints de travailler sans protection de pouvoir se défendre en cas de refus persistant de leur employeur de prendre en compte le contexte pandémique et ce, « après extinction de toutes les autres voies possibles » comme le précise le préavis. Il s’agit donc bien d’un préavis de couverture et en aucun cas d’un appel national à la grève.

 

Les personnels territoriaux et les salariés du champ fédéral continuent d’exercer leurs missions depuis le début de la crise. Le contexte inédit n’enlève rien au fait qu’elles et ils conservent le droit de se battre pour leurs conditions de travail et en particulier pour les moyens de protection leur permettant de garantir leur santé.


A fortiori lorsqu’il s’agit de leur vie et de celles de leurs proches, personne – et surtout pas un ministre de Macron – ne devrait se permettre de contester leur droit de se défendre.

 

C’est en fait bien O. Dussopt qui, en médiatisant hier le dépôt de ce préavis, a décidé d’en faire un événement et donc de faire connaître massivement l’existence de ce préavis.


Ce procédé cynique constitue une opération de diversion visant à masquer l’incompétence du gouvernement, son inconséquence, son irresponsabilité. C’est ce même gouvernement qui enjoint des agents publics et des salariés d’aller travailler sans protection alors que des stocks massifs de masque sont utilisés pour faire tourner des usines d’armement ou de production automobile.


C’est ce même gouvernement qui, avec l’accord du patronat, refuse de distinguer les secteurs essentiels et de mettre à l’arrêt les autres, mesure pourtant indispensable pour limiter le nombre de malades et désengorger les hôpitaux. C’est à ce même gouvernement qu’il a fallu des semaines pour suspendre le jour de carence dans la Fonction publique.

 

La basse opération du secrétaire d’Etat vise aussi à jeter l’opprobre sur la CGT parce que celle-ci refuse de jouer le jeu mortifère de l’union nationale. O. Dussopt connaît bien mal notre organisation s’il s’imagine que sa petite manœuvre peut avoir une quelconque influence sur notre organisation et ses militants.

L’histoire tragique qui s’écrit sous nos yeux devra déboucher sur des ruptures majeures dans bien des domaines. Et les responsables de l’horreur que vivent des millions d’habitants de notre pays devront rendre des comptes.

 

Le 27 mars 2020

Baptiste Talbot

Syndicaliste

CGT Services Publics

sur Facebook

Commenter cet article