Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Image d'illustration

Covid-19 : Emmanuel Macron émet lui aussi des doutes sur la gestion de l'épidémie par la Chine

Le président a estimé qu'il existait des zones d'ombre dans la gestion de l'épidémie de coronavirus par la Chine. Pour lui, la crise du coronavirus permet aussi de savoir si l'UE est un «projet politique» ou uniquement un «projet de marché».

Au cours d'un entretien pour le Financial Times publié ce 16 avril, Emmanuel Macron a estimé qu'il y avait des zones d'ombre dans la gestion de l'épidémie du Covid-19 par la Chine, déclarant qu'il y avait «manifestement des choses qui se sont passées qu'on ne sait pas» : «N'ayons pas une espèce de naïveté qui consiste à dire que [la gestion de l'épidémie par la Chine] c'est beaucoup plus fort. On ne sait pas. Et même, il y a manifestement des choses qui se sont passées qu'on ne sait pas.» Les réserves du chef de l'Etat sur la gestion de la crise par Pékin rejoignent les doutes exprimés par Londres et Washington. Le Royaume-Uni vient en effet d'avertir la Chine qu'elle devrait répondre à des «questions difficiles sur l'apparition du virus, et pourquoi il n'a pas été stoppé plus tôt». L'administration Trump a de son côté accusé Pékin d'avoir «dissimulé» la gravité de l'épidémie à son début en Chine, et a gelé le 14 avril la contribution financière américaine au fonctionnement de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lui reprochant de s'être alignée sur les positions chinoises.

LIRE LA SUITE:

Réponse du Porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères au sujet de la coopération sino-française dans la lutte contre le Covid-19

 

Le 16 avril 2020

 

Lors de la conférence de presse tenue le 15 avril 2020 par le Porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian, un journaliste d’AFP a posé la question suivante : le Ministre français des Affaires étrangères a rencontré hier l’Ambassadeur de Chine en France et exprimé sa préoccupation à l’égard de certains articles publiés par l’ambassade de Chine en France faisant des commentaires sur la réponse de la France et d’autres pays occidentaux à l’épidémie. Que répondez-vous à ce sujet ?

 

Voici la réponse de Zhao Lijian : Depuis le début de l’épidémie du COVID-19, les Chefs d’État chinois et français ont eu trois entretiens téléphoniques pour exprimer réciproquement de la solidarité et du soutien. Grâce à l’orientation stratégique des deux Chefs d’État, les différents milieux chinois et français se tiennent côte à côte dans la lutte commune contre l’épidémie, offrant de nombreux beaux exemples de solidarité, qui ont trouvé un écho chaleureux parmi les peuples des deux pays. C’est une belle illustration de l’excellence de nos relations bilatérales et de la profonde amitié entre nos deux peuples.

 

Ces derniers temps, certains médias, certains soi-disant experts et politiciens dans des pays occidentaux ont diffusé des fausses informations, stigmatisé la Chine en se servant de l’épidémie, et tenu des propos irresponsables sur la coopération sino-française dans la lutte contre l’épidémie. Les missions diplomatiques et consulaires de Chine à l’étranger ont réagi à ces accusations infondées, dans le but de clarifier la vérité, d’affirmer notre position, et de préserver la coopération internationale contre l’épidémie. Nous souhaitons qu’il n’y ait pas de malentendu : la partie chinoise n’a jamais fait de commentaire négatif sur la gestion française de l’épidémie, et n’a aucune intention de le faire.

 

Bien au contraire, nous sommes solidaires avec la France face au défi de l’épidémie. Nous avons noté que sous la direction du président Emmanuel Macron, le gouvernement français a pris des mesures qui sont largement soutenues par le peuple français et qui sont en train de donner des résultats positifs. Nous les saluons et encourageons sincèrement. Nous soutenons la France dans l’adoption des mesures actives et énergiques en fonction de la situation et nous avons la confiance que la France pourra vaincre l’épidémie rapidement.

 

Le virus ne connaît pas de frontière, l’épidémie ne distingue pas d’ethnies. A l’heure actuelle, il est plus que jamais important que le monde soit uni. Je tiens à réaffirmer que la Chine entend travailler ensemble avec la communauté internationale dont la France, dans l’esprit du multilatéralisme, pour renforcer la solidarité et la coopération, réussir ensemble la lutte contre l’épidémie et protéger la sécurité de la santé publique mondiale.

 

SOURCE :

 

Coronavirus: La Chine se défend après les réserves de Macron et appelle à l'unité

 

Emmanuel Macron a émis plusieurs réserves sur la gestion de l'épidémie de coronavirus par Pékin. Des remarques qui n'ont guère été appréciées.

 

VOIR LE LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article