Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

Dans les kiosques cette semaine

 

Publié par El Diablo

 

La pandémie causée par le coronavirus, Covid-19, frappe gravement quasiment tous les pays du monde. Le nombre de personnes contaminées et de victimes ne cesse de croître.

 

Cela bouleverse tous les rapports sociaux dans chaque pays, et aussi les relations entre les états du monde.

 

La préparation à un tel phénomène et surtout les moyens des systèmes de santé jouent un rôle décisif dans la réponse qui peut y être apportée.

 

A Cuba, depuis la révolution, a été développé un puissant secteur de la santé, avec, comme nous l’avons déjà souligné, la gratuité, un nombre de médecins et de personnel sanitaire par habitants sans équivalent dans le monde, ce qui donne à ce pays des capacités fortes pour affronter cette pandémie.

Son expertise de haut niveau dans la recherche médicale, et notamment virale, qui est mondialement reconnue, permet à la grande île d’apporter ces atouts et son savoir faire dans cette lutte contre la pandémie.

 

Comme l’avait déclaré il y a longtemps Fidel Castro « dans le monde nous n’envoyons pas des bombes mais des médecins », Cuba met concrètement en œuvre cette démarche humaine de paix et de solidarité.

L’île a envoyé à ce jour 14 brigades médicales internationales dans autant de pays qui en ont fait la demande.

 

En Europe, les missions médicales cubaines apportent leur aide en Italie, dans la province de Lombardie, en Espagne, dans la principauté d’Andorre. Ils sont félicités et applaudis par les médecins et les populations locales pour leur engagement auprès d’eux.

 

A la Barbade dans les Caraïbes la brigade médicale cubaine d’une centaine de personne est composée de 95% de femmes, et elle a été reçue par l’hymne cubain.

 

A Cuba aussi le travail et le dévouement des personnels de santé est remarquable.

 

Ainsi, près de 28 000 étudiants en sciences médicales participent au côté des médecins de famille au dépistage systématique de la population. 9 millions d’habitants, sur une population à Cuba de 11 millions, ont déjà été visités à leur domicile, pour s’enquérir de l’état de santé de chacun, et éventuellement faire un dépistage de la maladie.

 

Dans les rues, toutes les cubaines et tous les cubains ont des masques, car, avec la débrouillardise habituelle, le savoir-faire local, et la contribution des entreprises de textile, l’île réussit à palier sa difficulté d’approvisionnement.

 

La Chine envoie à Cuba du matériel par voie aérienne, mais il faut savoir qu’une donation d’un groupe chinois de matériel de santé envoyée par voie maritime a été bloquée par les Etats-Unis.

 

C’est un acte révoltant et criminel. Les Etats-Unis, malgré la situation sanitaire mondiale, continue donc férocement leur blocus envers Cuba.

 

De nombreux pays, et associations s’élèvent contre ce blocus.

 

J’ai reçu une déclaration de l’ONG OXFAM présente à Cuba, qui demande de mettre fin à ce blocus, lequel empêche Cuba d’accéder à plus de moyens pour sauvegarder la santé de ses habitants.

 

Notre association qui a manifesté sa solidarité en envoyant 30 000 euros pour aider le système de santé cubain, continuera d’agir sans relâche pour obtenir la fin de ce blocus criminel et pour développer la coopération avec Cuba, comme tous les pays du monde en ont aujourd’hui besoin.

 

Je vous laisse découvrir les articles de notre site qui relatent la réalité cubaine et je vous en souhaite une bonne lecture.

 

Prenez bien soin de vous et de vos proches.

 

Michel Humbert
Vice président de Cuba Coopération France

 

LIRE LA SUITE :
 

Commenter cet article