Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Le 2 avril 2020

Christophe Leguevaques d’origine toulousaine est avocat au barreau de Paris. Depuis quelques années il a développé une activité pour se mettre au service des actions judiciaires collectives. Il a pour cela ouvert une plate-forme numérique qu’il conçoit comme une arme anti-lobby.

Nous publions le texte de la requête dont la haute juridiction devrait être saisie aujourd’hui. Ainsi que les coordonnées du site dédié pour permettre à ceux qui le souhaitent de se joindre à la procédure. www.noublionsrien.fr

À l’évidence, il s’agit là d’une initiative remarquable qu’il convient de soutenir.

Il ne sert à rien de prétendre comme le fait Emmanuel Macron « que nous sommes en guerre » si l’effort pour la mener n’est pas équitablement réparti.

Nous avons interrogé Christophe Leguevaques sur les modalités et les objectifs poursuivis concernant cette procédure.

Interview

Régis de CASTELNAU : vous lancez une action collective pour interdire la distribution des dividendes par les sociétés du CAC 40, pouvez nous nous expliquez votre démarche ?

Christophe LEGUEVAQUES, avocat au barreau de Paris :Avec mon confrère Arnaud DURAND et un spécialiste des legaltech Ehsan SARAILHY, nous avons lancé depuis 3 ans un site d’avocats spécialisée dans les actions collectives conjointes, MySMARTcab.

Nous avons lancé des actions dans les dossiers Levothyrox, Linky, Uber Eats et Chlordécone. Notre objectif est de faire de cette plateforme une arme anti-lobby. En effet, que ce soit à Bruxelles à Bercy ou Matignon, les lois sont préparées pour protéger avant tout les intérêts économiques. Seuls moyens pour les consommateurs ou les citoyens de se faire entendre et respecter, agir ensemble en reprenant le vieux principe « l’union fait la force ». La plateforme permet de réunir des milliers de personnes qui affrontent un problème juridique commun et elle permet à une seule procédure de résoudre les questions posées par ces milliers de demandeurs.

En raison de ce savoir-faire, nous avons décidé de mettre notre expérience au service de la communauté en proposant une plateforme dédiée aux actions en justice liée à l’épidémie de CORONAVIRUS / COVID19. Nous imaginons que ce site, www.noublionsrien.fr, permettra de fédérer les énergies et deviendra un outil pour permettre aux citoyens de reprendre le pouvoir et de peser la marche du monde car, nous l’espérons, le monde va devoir changer de base.

Nous avons donc imaginé une première action en justice en partant d’un double constat. En 2019, les actionnaires des sociétés du CAC40 se sont partagé 51 milliards de dividendes. Et cette année, comme si rien ne s’était passé, ils s’apprêtent à récidiver. Et « en même temps », au prétexte de la crise née du confinement, on demande des efforts très importants aux salariés. Tout au plus, le ministre de l’économie recommande-t-il poliment de ne pas trop distribuer de dividendes.

LIRE LA SUITE :

 

Commenter cet article