Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

Chères Amies, Chers Amis,

 

Des valeurs que nous avions un peu oubliées dans notre monde moderne, où la réussite individuelle et le profit étaient le plus souvent mis en avant, reviennent avec force dans la lutte qu’il nous faut mener contre cette pandémie du Covid-19.

 

Ce sont les valeurs de solidarité et de coopération.

 

« Si nous avions mondialisé la solidarité comme le marché l’a été, l’histoire serait différente  » vient de déclarer Miguel Diaz-Canel, Président de la République de Cuba, lors du Sommet virtuel du Mouvement des Pays Non alignés (MNOAL) qui s’est tenu ce 4 mai 2020.

 

Il a ajouté dans son discours que : «  le Covid-19 s’est révélé être un défi mondial. Il ne connaît pas les frontières, les idéologies ou les niveaux de développement. Par conséquent, la réponse doit également être mondiale et conjointe, au-delà des différences politiques.  »

 

Il a aussi souligné que l’on assistait à un manque de solidarité et de coopération, valeurs qui ne peuvent pas être liées au seul profit, lequel constitue, presque exclusivement, la seule motivation de ceux qui, vénérant le marché, oublient la valeur de la vie humaine.

 

Et en échos de ce que nous vivons aujourd’hui dans notre pays comme dans bien d’autres, il a aussi déclaré que «  pas même les plus chanceux et les plus puissants ne pourraient survivre en l’absence de ceux qui créent et soutiennent la richesse par leur travail  ».

 

Des paroles fortes devant ce Sommet du MNOAL qui regroupe 120 pays du monde, avec aussi 15 pays observateurs, ainsi que de nombreuses organisations internationales comme l’ONU et l’OMS.

 

Et, comme nous l’avons déjà rappelé ici, Cuba met en pratique concrètement la solidarité et la coopération qu’elle défend, puisque actuellement 25 brigades de personnel de santé cubain sont parties dans 23 pays du monde pour aider à la lutte contre le coronavirus, s’ajoutant à celles qui offrent déjà leurs services dans 59 états, dont beaucoup sont membres du MNOAL.

 

Notre association, Cuba Coopération France, fait sienne le développement de la solidarité et de la coopération, depuis plus de 25 ans, pour favoriser les échanges et les projets entre la France et Cuba.

 

Cuba aura besoin de nos efforts et de tous ceux qui peuvent y participer, car la crise due à ce coronavirus affecte lourdement son économie, et ses ressources.

 

Le conseil des ministres de Cuba vient d’approuver un ajustement du plan de l’économie pour 2020 et les prévisions pour 2021. Avec pour objectifs de protéger les exportations, de privilégier la production nationale, notamment pour les produits de bases, les produits de l’alimentation, la production agricole et l’élevage.

 

Lorsque nous pourrons reprendre nos projets de coopération, c’est dans ces domaines que nous devrons aussi porter nos efforts.

 

Je vous laisse découvrir, comme chaque semaine, les nombreux articles de notre site et je vous en souhaite une bonne lecture.

 

Continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

 

Michel Humbert
Vice-président de Cuba Coopération France

 

LIRE LA SUITE :

 

Commenter cet article