Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

J’ai déjà mis en avant la solidarité et l’humanisme qui sont des valeurs fondatrices de la société cubaine depuis la Révolution de 1959.

Cuba les a largement démontrées ces derniers mois, avec la crise du coronavirus, en apportant son aide médicale à de nombreux pays du monde. Et comme toujours en ne donnant pas ce qu’elle a en trop mais en partageant ce qu’elle a.

La requête proposant que les brigades médicales cubaines Henry Reeve reçoivent le prix Nobel de la Paix s’exprime largement un peu partout dans le monde et nous la relayons avec force en ayant déjà recueilli de très nombreuses signatures, notamment de personnalités, et dont notre site se fait l’écho.

Ces derniers jours des événements liés au racisme s’ajoutent aux inégalités subies par de trop nombreuses populations.

A Cuba la lutte contre le racisme est aussi une autre valeur importante de la société cubaine.

Elle est gravée dans la constitution cubaine qui proscrit absolument toutes discriminations liées à la couleur de peau.

La société cubaine est multiraciale, avec son histoire marquée par le colonialisme qui a fait venir dans les Caraïbes les esclaves noirs d’Afrique. De nombreuses luttes et révoltes ont jalonné l’histoire de Cuba pour se débarrasser de la discrimination raciale et la Révolution de 1959 a évidemment permis de combattre fermement ce fléau.

Dire qu’il n’y jamais eu à Cuba de préjugés ni de discriminations liées à la couleur de peau serait bien sûr exagéré.

Mais tout a été fait pour vaincre cela. En commençant par l’éducation dès le plus jeune âge.

Aujourd’hui la mixité est un marqueur important de la société cubaine, et d’ailleurs les mariages mixtes ont été largement encouragés, notamment par des novelas, ces feuilletons télévisés de l’Amérique Latine dont les cubaines et les cubains sont friands, en présentant très souvent des aventures de couples mixtes.

D’autre part, et contrairement à ce que nous pouvons faire en France, un décompte est fait dans les différentes institutions du pays selon la couleur de peau, blancs, métis, noirs, afin de s’assurer qu’il n’y a pas de discriminations. Ainsi l’Assemblée Nationale de Cuba compte près de 40% de députées et députés noir(e)s et métis (outre que les femmes y sont majoritaires avec 53% de députées, donc pas de discrimination de genre non plus).

La situation que connaissent aujourd’hui aux Etats-Unis les populations afro-américaines, mais aussi latinos, avec un passé ségrégationniste pas si ancien et jamais définitivement soldé, est évidemment impensable dans le Cuba actuel.

Ce qui, une fois de plus, et encore plus, pose la question des droits de l’homme, et de la femme, qui, a contrario, sert de motif aux Etats-Unis pour imposer à Cuba un blocus aussi injuste que criminel.

Je voudrais rendre hommage à deux personnes de notre association qui viennent de nous quitter :

Laurette TARTIVEL, adhérente de notre comité de Bonneuil-sur-Marne et collaboratrice de l’adjointe au Maire à la coopération de la ville de Bonneuil-sur-Marne avec qui elle développa la solidarité avec nos amis cubains en tout domaine.

Jean-Pierre JOLY, co-fondateur et secrétaire de notre comité de Vitry-sur-Seine, aussi actif que chaleureux, qui a su initier de nombreux projets de coopération notamment dans la province de Cienfuegos à Cuba et inscrire notre association dans la vie associative et culturelle de la ville de Vitry-sur Seine.

Ils étaient encore avec nous à Cuba en avril 2019 pour les 200 ans de la ville de Cienfuegos.

Dans ces tristes circonstances Cuba Coopération adresse ses sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches.

Je vous laisse découvrir, comme chaque semaine, les nombreux articles de notre site qui relatent la réalité cubaine et je vous en souhaite une bonne lecture.

Continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

Michel Humbert
Vice président de Cuba Coopération France

 

LIRE LA SUITE :

Commenter cet article