Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 

Les nouvelles qui nous arrivent de Cuba sont satisfaisantes ! L’épidémie est contenue et c’est l’essentiel. La plupart des activités ont repris depuis le 3 juillet. Et nous nous en réjouissons.

C’est le résultat des mesures, souvent contraignantes prises par les responsables cubains et par les moyens mis en œuvre. Cela en coûte énormément à l’économie cubaine déjà mise à mal par le blocus et les mesures prises par le Président Trump. Notre ami Philippe Adler qui vit depuis plusieurs années à Cuba avec son épouse nous écrit : « La Havane, notre Cité Merveille du Monde, a entamé hier vendredi 3 juillet, la reprise de ses activités. Bon réveil ma Belle, prends le temps de t’étirer, de te préparer, à être plus belle encore… »

L’aide de Cuba se poursuit dans de nombreux pays et les "blouses blanches" sont à nouveau présentes dans plusieurs pays d’Afrique afin de sauver des vies humaines...

Dans l’Ile le mot d’ordre reste : Ne pas « baisser la garde » afin de contenir définitivement l’épidémie, car le virus est toujours présent ! La situation dans certains quartiers de La Havane est encore compliquée, la circulation des personnes est limitée et des mesures d’isolement sont prises afin d’assurer la protection maximale de toute la population.

Si nous devions comparer, la situation est souvent bien différente ailleurs. Le correspondant d’RFI à La Havane donne la parole à plusieurs habitants qui ont de la famille aux États-Unis. Lucia qui a son fils à Miami s’inquiète « Nous, ici, nous sommes privilégiés parce que la santé est gratuite dans notre pays. Je pense tout simplement que nous sommes plus en sécurité que là-bas parce que nous sommes mieux préparés et beaucoup plus disciplinés ».

Dans le même temps, tout est organisé afin de relancer l’économie. Le tourisme reprend, mais en dehors des grandes villes, localisé dans les « cayos » et à l’intérieur pour les Cubains eux-mêmes. L’accent est plus que jamais mis sur le développement de la production, notamment agricole afin de subvenir aux besoins de la population et de limiter sensiblement les importations qui représentent un poids insupportable pour l’équilibre financier du pays.

Nous avons débattu de tout cela, lors de notre réunion du Conseil d’administration qui a eu lieu en téléconférence la semaine dernière. Constat : le confinement n’a pas stoppé l’activité de l’association. Elle s’est déroulée de façon différente. Interventions multiples afin de faire connaître l’extraordinaire action de solidarité des équipes médicales cubaines et publication d’un numéro spécial de notre magazine. À noter, ce numéro diffusé sur Internet est maintenant réalisé en format papier et sera largement diffusé par nos comités. Les chantiers concernant la distribution d’eau potable et les réseaux d’assainissement se poursuivent. Ils bénéficient aux populations de la capitale, de Cienfuegos et de Santiago. Ils représentent un investissement total de près de 300.000 euros. En matière de santé, le comité ARMOR, continue l’envoi de matériel par conteneur. La collecte pour soutenir le service de santé se poursuit et nous apportons notre concours pour l’attribution du Prix Nobel aux Brigades Henry Reeve. Et puis, nous avons commencé à élaborer notre plan d’action pour la rentrée et le dernier trimestre tenant compte de la situation épidémiologique. Des équipes municipales, nouvelles ou reconduites se mettent en place, nous ne tarderons pas à les solliciter pour examiner avec elles les possibilités de réaliser des projets de coopération décentralisée…

Pour certains d’entre vous, ce sont déjà les vacances. Pour les veinards (ils les ont bien méritées…) profitez en bien ! pour d’autres votre tour viendra, nous vous le souhaitons.
Bien amicalement à vous,

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Directeur politique du site internet et de la Lettre Hebdomadaire

LIRE LA SUITE :

 

 

Commenter cet article