Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

 

La « cola », la queue que les cubaines et les cubains doivent faire pour s’approvisionner n’est pas un phénomène nouveau dans le pays, mais il s’est aggravé avec les pénuries actuelles qui frappent l’île.

 

Dans un long article du site Cubadebate le journaliste Yunier Javier Silfonte Diaz détaille les affres et les conséquences de ces longues queues auxquelles sont contraints ceux qui attendent parfois des heures pour pouvoir acheter.

 

Des heures passées dans la queue, avec le risque de ne pas avoir ce que l’on vient acheter, sous le soleil, et, évidemment la promiscuité qui, malgré le port obligatoire du masque dans les lieux publics à Cuba avec la pandémie du Covid-19, aggrave le mécontentement.

 

D’autant que certains profitent de cette situation.

 

Ainsi des personnes achètent plus de produits que leur besoins propres, puis les revendent au marché noir, en multipliant parfois par 2 ou 3 le prix de base auquel ils les ont achetés.

 

D’autres aussi monnayent leur place en tête de la file d’attente, parfois à des tarifs exorbitants quand c’est pour acheter du matériel électroménager.

 

Pour lutter contre cela des groupes de citoyens s’organisent et distribuent des tickets numérotés pour que chacun dispose de son ordre de passage, ce qui permet de revenir éventuellement le lendemain sans perdre son tour. Mais cela n’empêche pas le trafic des revendeurs de place dans la file, car ces tickets ne sont pas officiels.

 

Les chaines de magasins sont sollicitées pour organiser et contrôler les files d’attente, même si elles y répugnent car, disent elles, ce n’est pas à elles de gérer ce qui ce passent en dehors de leurs magasins.

 

Des solutions sont étudiées par les autorités pour combattre ces indisciplines.

Une solution serait d’enregistrer les achats de chaque personne afin de lutter contre les achats en nombre qui servent ensuite à la revente sauvage.

 

Une solution informatique, avec un code QR lu sur le téléphone portable, est aussi étudiée, car cela donnerait l’ordre de passage en magasin en limitant et sécurisant le temps d’attente.

Dans des entreprises des modules comprenant des produits de premières nécessités ainsi que des produits alimentaires sont distribués chaque mois aux travailleurs qui peuvent ainsi les acheter sans devoir faire des queues interminables.

 

Ces « colas » trop longues attisent la colère de nombreuses cubaines et cubains qui perdent parfois une journée pour pouvoir acheter ce dont ils et elles ont besoins.

Les organisations sociales et aussi les autorités de police luttent contre ces indisciplines, et ceux qui se font prendre risquent gros.

 

Evidemment le moyen de résoudre cette question est d’assurer un meilleur approvisionnement dans les points de vente et d’en améliorer la distribution.

 

Mais là encore Cuba se heurte aux conséquences du blocus imposé par les Etats-Unis qui limite drastiquement ses capacités en approvisionnement pour de nombreux produits dont la population a besoin.

 

Ceci implique pour Cuba la nécessité impérieuse de pouvoir produire elle-même ce qu’elle est aujourd’hui obligée d’importer.

 

Notre association continuera par le développement de projets de coopération à aider la grande île à « résoudre » ce problème des longues queues devant les magasins dont souffrent les cubaines et les cubains.

 

Je vous laisse découvrir, comme chaque semaine, les nombreux articles de notre site qui relatent la réalité cubaine, et je vous en souhaite une bonne lecture.

 

Bonnes vacances pour ceux qui y sont et continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

 

Michel Humbert
Vice président de Cuba Coopération France.

 

LIRE LA SUITE:

 

Commenter cet article