Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 

L’événement politique le plus important de notre pays est l’élection du Président de la République du Bélarus et elle appartient à notre histoire moderne. Par la volonté du peuple biélorusse, A.G. Loukachenko a de nouveau été élu président – un homme politique expérimenté et à l’esprit constructif, capable, dans l’intérêt de la majorité absolue des compatriotes, de diriger le pays sur une voie de progrès social, capable de résister aux défis et aux menaces modernes, de trouver des décisions de gestion compétentes, de défendre les intérêts nationaux, de défendre souveraineté et indépendance de notre pays!

 

Les communistes de Biélorussie ont participé activement à toutes les étapes de la campagne électorale. Conformément aux décisions du congrès extraordinaire du XIIIème (XLV) du KPB, les Comités du parti de tous les niveaux se sont impliqués dans le processus électoral et ont mené un certain nombre d’activités d’organisation, d’information et de propagande.

 

Conscient du droit de vote, le Parti communiste du Bélarus a envoyé ses représentants-représentantes aux commissions électorales territoriales et de circonscription : 92 communistes ont travaillé dans les commissions territoriales et 926 membres du parti ont travaillé dans les commissions électorales de circonscription.

 

Pendant la période de campagne, plus d’un millier de propagandistes du parti se sont adressés aux électeurs et électrices sur les lieux de travail et de résidence, auprès des jeunes et des étudiants et étudiantes, ont organisé des centaines d’événements dans toutes les régions du pays.

 

Au cours de la campagne électorale, plus de 1200 membres du KPB ont travaillé comme observateurs et observatrices dans des commissions électorales de tous niveaux dans toutes les régions de la République. Le travail que nous menons donne toutes les raisons de dire que le processus électoral a été organisé et mené dans le strict respect de la législation électorale nationale. Les élections ont été libres, équitables, transparentes et conformes aux normes internationales.

 

Le KPB note le grand professionnalisme et l’attitude bienveillante des membres de la CEC, toutes les commissions électorales territoriales, de district et de circonscription, qui ont créé les conditions pour la libre expression de la volonté des électeurs et électrices de notre pays. Dans le même temps, un certain nombre d’observateurs et observatrices des structures de l’opposition ont créé une atmosphère nerveuse dans les bureaux de vote, ont interféré avec le travail des membres des commissions électorales de circonscription et affiché des informations déformées sur Internet.

 

Les élections présidentielles du 9 août 2020 ont une fois de plus démontré au monde entier la haute position civique du peuple biélorusse, sa responsabilité pour le sort de sa patrie, l’adhésion aux principes de la démocratie, de la justice sociale.

 

Les électeurs biélorusses ont voté pour la Biélorussie, pour leur propre avenir et celui de leurs enfants, les perspectives de développement durable de l’État social, le renforcement de son potentiel économique, la stabilité sociale, la paix et le bien-être des personnes. Et ce choix était absolument libre et conscient. Tout ce qui a été réalisé par notre pays au cours des années de développement indépendant est coûteux et précieux pour tous ceux qui vivent et travaillent sur la terre biélorusse.

 

Nous, communistes, remercions les électeurs et électrices biélorusses qui ont voté pour notre leader national – A.G. Lukashenko, nous remercions les militants et militantes de la campagne qu’ils ont honnêtement et sans intérêt organisés pour le bien du peuple biélorusse. Nous lançons un appel à tous les observateurs et observatrices – à long et à court terme, nationaux et internationaux – pour qu’ils évaluent la campagne électorale sans parti pris et sans double mesures.

 

Nous appelons les citoyens-citoyennes qui ne se sont pas rendus aux bureaux de vote ou n’ont pas voté pour des candidats alternatifs à rejeter tous les différends et désaccords politiques et à unir leurs efforts, leur travail, leurs connaissances et leur expérience au nom de la prospérité du Bélarus, au nom de la paix et de l’harmonie sur la terre bélarussienne.

 

Comité central du Parti Communiste de Biélorussie
Minsk, 10 août 2020

 

 

 

Commenter cet article