Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 

Depuis vendredi dernier, Cuba est en deuil et La Havane s’est parée de draps blancs !

 

Eusebio Leal, bien plus qu’historien de la capitale, est décédé à l’âge de 78 ans.

 

Le peuple cubain, ses amis dans le monde et nous en sommes, sont tristes, éprouvent une immense peine ! De poignants témoignages de sympathie et de respect ont afflué depuis l’annonce de sa disparition physique. Nous avons publié et nous continuerons à le faire des articles qui montrent l’immensité de l’œuvre accomplie.


Il a été le sauveur de la capitale, artisan par son travail patient et passionné de la grande œuvre de restauration du patrimoine historique, mais aussi de la reconquête du tissu et des œuvres d’intérêt social.

 

Très tôt, après la création de l’association, à la fin du siècle dernier, j’ai eu l’immense privilège, l’honneur et le bonheur d’engager à ses côtés, la réalisation de notre premier projet de coopération culturelle : la Maison Victor Hugo, qui a abouti après une pose de première pierre sous sa présidence en décembre 2002 à son inauguration le 13 mars 2005. Il était préalablement venu au Sénat pour la signature officielle avec Cuba Coopération de la convention qui nous unissait. La Maison Victor Hugo, disait-il, au nom de celui qui a laissé tant de mots d’affections avec Cuba, sera un premier signal donné dans cette rue.

 

Il était à nos côtés, en juin 2019, au siège de l’UNESCO à Paris, pour la présentation du quatrième tome de son ouvrage « Para no Olvidar » (Pour ne pas oublier) que nous avons traduit et édité en français. Une rencontre mémorable !

 

Au-delà de son immense savoir, de sa mémoire phénoménale, de son intelligence, de son prestigieux don de la parole, de son humilité, de sa modestie, de son humanisme, Eusebio comme il était appelé familièrement par tous, était un homme d’action, un « guerrier de la beauté » qui ne négligeait aucun détail. Une anecdote : comme tous les chantiers en cours, il visitait celui de la maison toutes les semaines. Se rendant compte du « louper » de la réalisation de l’escalier d’accès à l’étage, il le fit démolir et reconstruire (en marbre de Carrare) sous la conduite de maçons espagnols…

 

Cher Eusebio, Cher Président d’Honneur de notre association, nous te devons reconnaissance, gratitude et respect pour l’honneur exceptionnel que tu nous as fait, pour la confiance que tu nous as accordée, sans réserve. La Maison Victor Hugo, cet exceptionnel édifice de diffusion de la culture et d’échanges entre nos deux pays, tu nous as demandé, après avoir apporté notre concours à la réalisation, d’en assurer le soutien matériel et l’aide à sa programmation culturelle. Nous nous y sommes engagés et depuis plus de 15 ans nous faisons en sorte de tenir parole.

 

À l’automne prochain, après la période inconfortable que nous vivons, nous réaliserons à Paris une soirée d’hommage digne de ce grand fils de la Patrie Cubaine.

 

« La mort n’est pas vraie, quand l’œuvre de la vie a bien été accomplie ! » Jose Marti.

 

SIEMPRE LEAL !

 

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Directeur Politique du site internet et de la Lettre Hebdomadaire

 

LIRE LA SUITE:

 

Commenter cet article