Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 

Comme chaque année à cette période, l’Assemblée Générale de Nations Unies s’est ouverte ce 22 septembre, en célébrant cette année le 75e anniversaire de sa fondation. 193 pays du monde en sont membres.

Avec la pandémie de la Covid-19 qui sévit dans le monde, seul un représentant par Etat a pu siéger dans l’hémicycle presque vide, et les interventions se font par visioconférence, pendant plus de 5 jours.

Pour Cuba, c’est le Président de la République de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, qui est intervenu le 22 septembre.

Il a commencé son allocution en rappelant les conséquences de la pandémie : « Nos frontières se sont refermées, nos économies se contractent, nos réserves s’épuisent. La vie souffre une modification radicale dans ses coutumes ancestrales et l’incertitude remplace la certitude. Jusqu’aux meilleurs amis ne se reconnaissent plus sous les masques qui nous protègent de la contagion. Tout change. »

Et il a ajouté : « Il est urgent non seulement de juguler la pandémie mais de démocratiser dès maintenant cette Organisation qui s’avère indispensable si l’on veut qu’elle réponde efficacement aux besoins et aux aspirations de tous les peuples. »

Le Président cubain a également dénoncé la course aux armements qui dilapide plus de 1900 milliards de dollars, et dont les Etats-Unis accumulent 38% de ces dépenses militaires mondiales.

Défendant le multilatéralisme et les principes de la Charte des Nations Unies, il a aussi rappelé le respect du droit à l’autodétermination de chaque peuple comme garantie de la paix.

Dans son intervention le Président Diaz-Canel a aussi souligné les dures contraintes que subit Cuba avec le blocus économique, commercial et financier imposé par les Etats-Unis, brutalement durci ces deux dernières années et même en pleine pandémie : «  l’administration étasunienne a intensifié sa traque de nos transactions financières internationales et adopté depuis 2019 des mesures qui violent le droit international pour priver le peuple cubain de son droit de se pourvoir du combustible dont il a besoin dans sa vie quotidienne et pour son développement » .

Il a montré que grâce au système de santé cubain et au protocole de soins, Cuba a pu sauver 80% des personnes contaminées par le coronavirus et a pu maintenir un taux de létalité inférieur à la moyenne du continent et du monde. Il a aussi détaillé que répondant aux demandes qu’elle a reçues, Cuba a renforcé sa coopération en dépêchant plus de 3700 coopérants organisés en 46 brigades médicales dans 39 pays et territoires touchés par le coronavirus.

Il a ajouté que « des personnalités internationales et des organisations sociales au prestige notable ont reconnu l’œuvre humaniste du Contingent international Henry Reeve de médecins spécialisés en situations de catastrophe naturelle et de grave épidémie, et réclament pour elle le Prix Nobel de la paix. »

Nous soutenons auprès de nombreuses personnalités et associations cette demande.

Le Président de la République de Cuba a terminé son allocution en déclarant « Sauver des vies et partager ce que nous sommes et ce que nous avons, quelque soit le sacrifice, voilà ce que nous offrons au monde depuis les Nations Unies….Battons-nous de concert pour promouvoir la paix, la solidarité et le développement. »

Notre association continue et continuera de développer de nombreux projets de coopération pour accompagner Cuba dans cette démarche profondément humaniste.

Comme chaque semaine je vous laisse découvrir les nombreux articles de notre site qui relatent la réalité cubaine et je vous en souhaite une bonne lecture.

Michel Humbert
Vice-président de Cuba Coopération France

 

LIRE LA SUITE :

 

Commenter cet article