Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 

La guerre n’est pas une loi de la nature, la guerre ne tombe pas du ciel. Cette guerre fut un processus d’accélération de l’histoire entre les possibilités inespérées, ouvertes par le progrès scientifique et en parallèle le rythme industriel auquel s’accrurent l’exploitation, la misère, les inégalités. L’impérialisme avait besoin de se partager le monde.

Jaurès est assassiné le 31 juillet 1914, le 1er août la France lance un appel à la mobilisation, elle entre en guerre le 3 août. Noël 1914 la guerre est commencée depuis 144 jours déjà sur l’ensemble des fronts on compte 300.000 morts. Les hommes sont-ils partis  »la fleur au fusil ? » 142 soldats français qui ont pressenti, découvert les identités des responsables de cette boucherie, « les galonnés d’or et les brasseurs d’affaires » dénoncés par Henri Barbusse dans son livre le Feu prix Goncourt 1916 sont fusillés pour l’exemple.

Après les premières semaines, quand les Allemands sont stoppés aux portes de Paris, les soldats se retrouvent bloqués, confinés dans les tranchées dans le froid, sous la pluie et des « orages d’acier ». C’est une guerre de position.

Mais dans les tranchées, de chaque côté, ce ne sont pas des soldats ce sont des hommes, ce ne sont pas des guerriers faits pour la boucherie humaine – bouchers ou bétail -. Ce sont des laboureurs, des ouvriers qu’on reconnaît dans leurs uniformes. Ce sont des civils déracinés qui se rendent compte qu’ils ont les mêmes conditions de vie difficile. Parfois séparés de quelques dizaines de mètres ils les entendent dans l’autre tranchées parler, rire, pleurer ils les voient fumer, creuser leurs tranchées et enlever l’eau des boyaux inondés. C’est dans ces conditions que le 24 décembre des soldats allemands placent sur le parapet des tranchées des sapins, des lanternes de papier. De chaque côté des chants de Noël montent, Français et Allemands quittent les armes, échangent des adresses, des cigarettes, des bouteilles de vin, des provisions.

Au fil des mois, des années il y aura un accroissement substantiel des cas de fraternisation. Les officiers, les généraux ceux qui pour leur intérêt ont organisé ce massacre ont vite compris que la fraternité des Hommes passait par la fraternité entre Hommes. Ces fraternisations seront considérées comme des actes « d’intelligence avec l’ennemi » et seront punies par des sanctions corvées prison, allant jusqu’à la peine de mort, l’objectif étant de maintenir les troupes en parfait état d’obéissance : bilan 2500 condamnations 741 Fusillés pour l’exemple.

L’ARAC est née de cette guerre, dès le 1er jour ses créateurs Barbusse, Vaillant-Couturier, Lefebvre et l’ouvrier métallurgiste Bruyère ont fixé les buts de l’association la défense des valeurs républicaines, le combat antifasciste, la lutte pour la paix, la justice sociale, la défense des droits, tous les droits parfois chèrement conquis. En cette période où ils sont attaqués, elle lutte pour les droits du travail, la Sécurité Sociale, la retraite

FRATERNITÉ où es-tu ? Aujourd’hui au regard de la situation internationale, du nouveau partage du monde en cours, l’ARAC qui a pris la dimension humaine des conflits, des guerres, qui obligent des millions d’êtres humains à quitter leur pays, les plongent dans la misère qui est le terreau du fascisme l’ARAC en plus de son engagement politique mène la lutte contre le fascisme et pour la défense de tous les droits républicains. Sur le plan international, elle mène le combat de la souveraineté des Nations et des peuples ce qui implique et impose la lutte contre toute forme de colonialisme qu’il soit économique, politique ou monétaire.

Nous sommes et nous serons toujours aux cotés des citoyens et des peuples engagés dans la défense de leur liberté, de leur indépendance et de leur souveraineté.

Cet engagement est décisif.

Nous sommes persuadés qu’un autre monde est possible et plus que jamais nécessaire

SOURCE :

Commenter cet article