Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

La crise mondiale de la pandémie de la Covid-19 révèle de trop nombreuses inégalités et injustices qui frappent une partie de la population du monde.

Même si la richesse des pays développés ne leur évite pas d’être durement touchés par ce coronavirus, les moyens d’y faire face ne sont pas également répartis.

L’accès à un vaccin qui permettrait de s’immuniser contre le virus devient un enjeu majeur.

Les vaccins développés par les grands laboratoires, que l’on nomme Big Pharma, sont actuellement accaparés par les pays riches au détriment des pays plus pauvres et de leur population. Les plus riches ont ainsi acheté 95% des vaccins et le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de les appeler à agir pour une distribution plus équitable des vaccins.

Dans ce contexte Cuba, nous l’avons déjà signalé, travaille pour développer son propre vaccin. D’autant que le blocus des Etats-Unis et les moyens financiers nécessaires ne lui permettraient pas d’y avoir accès.

Les 4 candidats vaccins cubains sont en phase de test, selon les normes internationales, et le plus avancé, Soberana 2 va entrer dans la phase 3, en étant inoculé à près de 150 000 personnes, à la fois à Cuba et en Iran. Le Mexique est aussi intéressé pour participer à cette phase de test.

Un récent article du New York Times, que nous avons publié sur notre site le 20 février, détaille les prouesses des scientifiques cubains pour le développement de vaccins, les difficultés rencontrées à cause du renforcement du blocus par l’administration Trump, notamment pour avoir les équipements scientifiques nécessaires, qu’ils sont obligés de réparer, ou d’attendre plus longtemps pour avoir les pièces indispensables.

Un responsable cubain signale même que, une fois les tests réussis, ils veulent produire 100 millions de doses afin de vacciner l’ensemble de la population, mais ils risquent de manquer de flacons pour les y mettre.

La solidarité de Cuba dans le domaine médical devrait aussi permettre d’approvisionner ensuite les pays pauvres.

De même les touristes venant à Cuba pourraient se faire vacciner, en repartant avec les doses de 2e et 3e injection dans leur valise, le vaccin cubain n’ayant pas les mêmes contraintes de conservation que d’autres.

Si cette venue de touristes peut permettre de faire rentrer des devises, les scientifiques cubains insistent sur le fait que l’objectif est de répandre la santé. Tout profit, disent-ils, n’est qu’un effet secondaire.

La solidarité médicale cubaine est vraiment remarquable.

Mardi le Président de la République, Miguel Diaz-Canel, a souligné que près de 2 milliards de personnes dans le monde, soit près du tiers de l’humanité, ont reçu les services des personnels de santé de Cuba au cours des 60 ans de la collaboration médicale.

Le Docteur Jorge Delgado Bustillo, directeur de l’Unité Centrale de Coopération Médicale (UCCM), a détaillé que les professionnels cubains ont effectué plus de 14 500 000 opérations chirurgicales, 4 470 000 naissances et sauvé 8 700 000 vies. Des chiffres impressionnants…

Actuellement plus de 30 000 personnels médicaux cubains travaillent dans 66 pays, dans des brigades permanentes et d’autres dans les brigades du contingent international Henry Reeves spécialisées dans les situations de catastrophes et d’épidémies graves.

Continuons d’intervenir pour que ces brigades Henry Reeves reçoivent le prix Nobel de la paix. Elles ont reçues d’innombrables manifestations de gratitude et de reconnaissance des peuples et des autorités où elles sont intervenues.

La solidarité, le partage, la collaboration médicale doivent nous motiver toujours plus pour continuer à développer la coopération qui est l’objectif de notre association.

Comme chaque semaine je vous laisse découvrir les articles de notre site qui relatent la réalité cubaine et je vous en souhaite une bonne lecture.

Continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

Michel Humbert
Vice-Président de Cuba Coopération France

LIRE LA SUITE :

Commenter cet article