Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Il faut appeler un chat un chat : le blocus imposé à Cuba par les Etats-Unis depuis plus de 60 ans, le plus long de l’histoire contemporaine, est un crime contre l’humanité.

C’est lui qui viole les droits de l’homme, alors que les motifs invoqués par les Etats-Unis seraient que, soi-disant, Cuba ne respecterait pas les droits de l’homme pour sa population.

Nous pourrions détailler comment, à Cuba, l’ensemble des droits fondamentaux de l’homme, et de la femme, sont respectés et protégés, par la constitution et les organismes de gouvernance du pays, que ce soit pour la santé, l’éducation, le droit au travail, l’égalité des sexes, la protection sociale et juridique, l’accès à la culture, au sport, et aussi le contrôle citoyen des élus.

Quant à la démocratie, elle est bien vivante à Cuba, avec une très forte participation des électeurs, le droit de vote à 16 ans, le choix des candidats dans des réunions de quartier, et sur leur compétence et non sur l’argent qu’ils auraient récolté ou leur appartenance politique, et les élus doivent avoir au plus 60 ans pour se présenter la première fois, pour deux mandats maximums de 5 ans. Les élus doivent rendre compte de leur mandat régulièrement et ils peuvent être révoqués à mi-mandat par les électeurs s’ils ne font pas leur travail …

Souvent il est reproché à Cuba d’avoir un parti unique, le Parti Communiste de Cuba. Mais c’est l’histoire de Cuba, après la traite des populations africaines, le colonialisme, avec l’Espagne et les Etats-Unis, et les luttes pour s’en libérer puis la Révolution Cubaine qui ont amené les partis progressistes à se regrouper dans un seul parti.

En fait les différents gouvernements des Etats-Unis n’ont jamais accepté que la Grande Ile, à 150 km de leurs côtes, accède à son indépendance avec un gouvernement progressiste.

Le blocus criminel qu’ils maintiennent et qui affecte l’ensemble de la population a pour objectif, avec les pénuries qu’il engendre de faire se révolter les cubaines et les cubains pour renverser les gouvernements qu’ils et elles se sont choisies. Jusqu’à présent Cuba et sa population ont pu résister.

Il y a quelques jours un sénateur états-unien, néoconservateur, suggérait de faire de Porto Rico et de Cuba de nouveaux états des Etats-Unis ! Une élue lui a répondu que l’éducation et la santé étaient bien meilleurs à Cuba qu’aux Etats-Unis et que donc les cubains ne seraient certainement pas d’accord !

Les lois des Etats-Unis qui régissent ce blocus s’appliquent de façon extraterritoriale, ce qui est contraire au droit international, et donc tous les pays sont aussi victimes de ce blocus dans leurs échanges avec Cuba.

Des actions sont engagées partout dans le monde pour obtenir enfin la levée de ce blocus.

En Europe des marches et des manifestations vont être organisées les 27 et 28 mars pour exiger la fin de ce crime contre l’humanité.

Notre association s’associera pleinement à ces actions.

C’est en avril que de nouveau un vote sera effectué à l’ONU pour demander la fin du blocus. Une écrasante majorité de pays votent pour. Sous l’administration d’Obama les Etats-Unis s’étaient une fois abstenus. Nous verrons ce que fera la nouvelle administration de Biden.

Mais il faut que la pression augmente, de chacun, de chaque organisation, de chaque état aussi, car elle seule contraindra l’administration Biden à mettre fin à ce blocus que rien ne justifie.

En fin de semaine doit aussi se tenir une réunion entre Cuba et l’Union Européenne. Ce sera également un des thèmes abordés lors de cette rencontre.

Comme chaque semaine je vous laisse découvrir les nombreux articles de notre site qui relatent la réalité cubaine, et je vous en souhaite une bonne lecture.

Continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

Michel Humbert
Vice-Président de Cuba Coopération France

LIRE LA SUITE :

Commenter cet article