Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 

Le 8 mars a été célébré à Cuba la journée internationale des droits des femmes.

Cette journée a été officialisée au plan international par les Nations Unies (ONU) en 1975.

Elle a trouvé ses racines dans le mouvement ouvrier du milieu du 19e siècle et il y une centaine d’années Clara Zetkin a été le moteur de cette commémoration mondiale.

Selon l’ONU, l’égalité des sexes fait référence à l’égalité des droits, des responsabilités et des possibilités pour les femmes et les hommes, ainsi que pour les filles et les garçons.

Cette date est célébrée dans le but de reconnaitre la juste lutte des femmes pour participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes.

Pourtant, nous le savons, dans de nombreuses régions du monde, nous sommes encore loin de cette égalité.

A Cuba la nouvelle constitution adoptée en 2019 confirme l’engagement de l’Etat cubain en faveur de l’égalité des sexes.

Dans son article 43 elle stipule que « l’Etat promeut le développement intégral des femmes et leur pleine participation sociale. Il assure l’exercice de leurs droits sexuels et reproductifs, les protège de la violence sexiste dans l’une ou l’autre de leur manifestation et espace, et crée les mécanismes institutionnels et juridiques pour le faire ».

Et à Cuba les femmes jouent un rôle important dans les différents niveaux décisionnels de la vie politique, économique, publique et universitaire.

Ainsi à l’assemblée nationale cubaine les femmes sont majoritaires avec 53,2% des parlementaires, et dans les directions locales des provinces elles sont 53,3% des gouverneurs et sous gouverneurs. De même 30% des ministres sont des femmes et 48,5% des sous-ministres.

A l’institut Finlay qui travaille à la mise au point du vaccin cubain Soberana 2 contre la Covid-19, et qui est entré en phase 3 de test, les chercheurs sont très majoritairement des femmes.

Pour poursuivre dans ces avancées de la société cubaine un nouveau Programme national pour l’Avancement des Femmes (PAM Programa de Adelanto de las Mujeres) a été élaboré comprenant 44 mesures dans 7 domaines.

Le Président de la République, Miguel Diaz-Canel, en a signé le décret ce lundi 8 mars et il a été publié au journal officiel de la République.

La puissante Fédération des Femmes Cubaines (FMC, Federacion de Mujeres Cubanas) participe au côté du gouvernement à l’élaboration de ces progrès pour les femmes.

Depuis sa création en 1960, la FMC a été de tous les combats pour défendre les droits des femmes. Un hommage solennel a été rendu ce 8 mars à Vilma Espin, combattante de la Révolution et première Présidente de la FMC. Aujourd’hui la Présidente de la FMC est membre du Conseil d’état.

L’objectif du programme PAM est de promouvoir l’avancement des femmes et l’égalité de leurs droits, de leurs chances et des possibilités approuvés dans la constitution et d’éliminer les facteurs objectifs et subjectifs qui, comme expression de discrimination, persistent dans la société cubaine et entravent un meilleur résultat économique mais aussi social et familial.

Voilà qui permet de constater l’évolution progressiste de la société cubaine et les importants efforts qui y sont déployés pour une pleine égalité entre les femmes et les hommes.

Comme chaque semaine je vous laisse découvrir, chères lectrices…et chers lecteurs, les nombreux articles de notre site qui relatent la réalité cubaine, et je vous en souhaite une bonne lecture.

Continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

Michel Humbert
Vice-Président de Cuba Coopération France

LIRE LA SUITE :

Commenter cet article