Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Ce que la prison de Mahanoy a volontairement tenté de cacher

Souffrant depuis plusieurs jours de douleurs thoraciques et d’essoufflement, Mumia Abu-Jamal a été hospitalisé samedi dernier. Diagnostiquant une insuffisance cardiaque congestive, le personnel médical a procédé à une batterie de tests. On ne sait combien de temps Mumia est resté à l’hôpital mais mercredi il était de retour en isolement à l’infirmerie de la prison avec un cœur affaibli exigeant de la surveillance, un traitement et une très mauvaise nouvelle : le résultat de son test sanguin PCR de sérologie Covid-19 était positif.‎ Les jours précédents son hospitalisation, trois tests covid-19 avaient été réalisés par le service médical de la prison, tous négatifs ou faux négatifs.‎
‎Mercredi, il a pu joindre son avocat et ses soutiens qui tenaient une conférence de presse à Philadelphie devant le bureau du procureur (photo en pièce jointe) pour exiger qu’il reçoivent des soins médicaux appropriés. A ce sujet, Il a exprimé sa gratitude pour le soutien qu’il avait reçu et l’attention du monde entier aux prisonniers les plus vulnérables face à la pandémie. ‎
‎Rappelons que c’est à l’infirmerie de la même prison (Mahanoy) en 2014 que Mumia a été diagnostiqué comme ayant une glycémie très faible, symptôme d'une alerte diabétique ou d'une réaction à un stéroïde qu’il prenait suite à une forte éruption cutanée. ‎L’infirmerie n’a pas pour autant surveillé l’évolution de son taux de sucre dans le sang durant les trois semaines qui suivirent. Ce n’est que lorsqu’il s’est évanoui suite à une insuffisance rénale qu’il a été transporté d’urgence à l’hôpital. Son procès dans cette affaire ‎avec l’administration pénitentiaire est‎‎ ‎‎toujours en instance. Il a en effet fallu saisir la justice et les ‎protestations du monde entier pour qu'il obtienne le traitement antiviral contre l’hépatite C - tardivement diagnostiquée - dont il était atteint.

Voilà pourquoi la mobilisation et la vigilance sont les seuls moyens dont Mumia dispose pour protéger sa vie. 
La campagne d’interpellation des autorités de Pennsylvanie doit donc se poursuivre avec l’objectif que Mumia soit hospitalisé pour être soigné hors détention, et ce par des professionnels indépendants.

Nous vous invitons à envoyer un mail avec les textes ci-dessous à reproduire :

au Gouverneur Tom Wolf /  brunelle.michael@gmail.com
-au Procureur Larry Krasner‎ / justice@phila.gov
‎‎- au Secrétaire d’Etat John Wetzel / jowetzel@state.pa.us

Textes à copier-coller (anglais + français) :

We are extremely worried about Mumia Abu Jamal’s state of health. He has tested positive for Covid-19 and has been diagnosed with congestive heart failure. Taking into consideration his medical history (hepatitis C) he is especially vulnerable. If he remains incarcerated his chances of survival are extremely low. Because of this we request his immediate hospitalisation so that he may receive whatever treatment is necessary in the care of independent professionals. We would also request his release from prison as soon as his health allows him to re-join his family. To avoid massive contamination through the Covid pandemic we would also request that all sick, elderly inmates should be freed.

NOM / PRENOM / VILLE / FRANCE

Nous sommes très préoccupés par l’état de santé de Mumia Abu-Jamal, testé positif pour Covid-19 et diagnostiqué avec une insuffisance cardiaque congestive. Tenant compte de ses antécédents médicaux (hépatite C) il est très vulnérable. S’ll reste incarcéré, ses chances de survie seraient extrêmement faibles. ‎‎En conséquence, nous demandons son hospitalisation immédiate pour qu’il reçoive les soins appropriés par des professionnels indépendants et sa libération dès qu’il sera en état de rejoindre sa famille. ‎Pour éviter la contamination de la pandémie de Covid, nous vous demandons également de libérer tous les détenus les plus vulnérables, malades et âgés

Écrivez à Mumia en lui faisant parvenir une carte postale de votre région pour lui souhaiter un bon rétablissement et une meilleure santé.

Plusieurs recommandations : écrivez en anglais ou en français, soyez brefs et ne faites aucune référence à la mise en cause de l’administration pénitentiaire et des autorités américaines. Glissez votre courrier ou votre carte postale dans une enveloppe blanche. N’oubliez pas de mentionner votre adresse au dos et de l’affranchir (1,50 euro jusqu’à 20 gr). Malgré ces précautions, l’Administration ayant tout pouvoir de censure, votre courrier ne parviendra peut-être pas à Mumia ou vous sera renvoyé. Ne vous offusquez donc pas si vous ne recevez aucune réponse, et ce d’autant que Mumia n’a que très peu de moyens financiers et matériels pour vous remercier. N’hésitez cependant pas à lui écrire car cette démarche constitue à la fois un moyen de pression sur les autorités américaines et de protection pour lui :

Smart Communications

PADOC Mumia Abu-Jamal AM 8335‎
‎SCI Mahanoy ‎
‎PO Box 33028‎
‎St Petersburg, FL 33733 (USA)

 Le Covid-19 dans les prisons américaines en quelques chiffres (officiels) :

- 275.000 prisonniers ont été contaminés dans les 850 prisons étatsuniennes ;

- en Pennsylvanie on compte 600 détenus + 150 employés infectés (110 morts) et 500 cas asymptomatiques.

 

SOURCE :

Commenter cet article