Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Affiche du PCF (1976)

Par Olivier Biffaud

Les intentions de vote de la prochaine présidentielle donnent 45% des voix à l'extrême droite parmi la classe ouvrière. La même qui fit la grandeur électorale du PCF.

Avec le temps va tout s'en va... Mais où est donc passé le vote ouvrier? Née sous l'égide des penseurs marxistes à la toute fin du XIXe siècle, avec la mécanisation des moyens de production et le développement exponentiel de l'industrie lourde, la classe ouvrière a occupé une place prépondérante sur le plan politique et social jusque dans la seconde moitié du siècle suivant. Le XXIe siècle n'a pas vu sa disparition mais plutôt sa transformation en profondeur. Celle-ci a eu des conséquences abyssales sur le plan électoral.

Car le mouvement ouvrier, concept différent de la classe ouvrière, a enregistré, dans le même temps, un recul, voire un retrait, impressionnant. Principal pourvoyeur du vote ouvrier jusqu'à la fin des années 1970, le Parti communiste français (PCF) a été effacé progressivement de la scène politique. Jusqu'à occuper aujourd'hui une place sans aucun rapport avec celle qui était la sienne au lendemain de la Libération, à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. Une place quasi marginale au regard de ses heures de gloire qui ne semblent être qu'un lointain souvenir. Quand elles ne sont pas tout simplement inconnues des plus jeunes.

LIRE LA SUITE :

Commenter cet article

Bryant Andrés 22/05/2021 15:03

Etonnant que tu répercutes cette rengaine usée qui ne vise en fait le PCF. Une nouvelle "anal-yse" d'un fabricant d'opinion officiel...

El Diablo 22/05/2021 17:37

C'est un blog d'information, les lecteurs sont aptes à faire la part des choses du moins je le souhaite.
Cordialement

Drweski 22/05/2021 09:55

Avec la désindustrialisation en Occident et la propagande du mythe des classes moyennes, les ouvriers ont le sentiment d’appartenir au passé tout en lorgnant vers la consumérisme petit-bourgeois, ce qui provoque un repli naturel vers des sentiments « petits-bourgeois » régressifs. Le processus de développement du salariat « ubérisé » qui se développe aujourd’hui sonne la fin du mythe des « classes moyennes » ...mais l’histoire montre que les classes moyennes déclassées représentent « l’avant-garde » de la fascisation de masse dès que la haute bourgeoisie voit que le système de démocratie parlementaire libéral ne lui est plus favorable. La seule solution pour redonner aux ouvriers et aux salariés dispersés une conscience de classe autonome est de leur faire prendre conscience que, à l’échelle internationale(liste), la classe ouvrière augmente et qu’une politique planifiée de ré-industrialisation ici et maintenant est possible et nécessaire. ...Cela veut dire combattre clairement l’UE et l’OTAN et intégrer dans ce combat les prolétaires d’origines étrangères qui ont plus de contact avec les sociétés du Sud. D’où l’importance centrale par exemple de la question palestinienne mais aussi du rôle coûteux et impérialiste des interventions armées de l’OTAN en Afrique ou au Moyen-Orient. Ainsi que la défense des pays non alignés et indépendants par rapport aux centres de l’impérialisme USA-atlantiste.

politzer 22/05/2021 08:17

L immigration et la lutte des classes

Selon Warren Buffet : « Il y a une lutte des classes, évidemment, mais c'est ma classe, la classe des riches qui a mené la lutte. Et nous sommes en train de gagner. » http://fr.wikiquote.org/wiki/Warren_Buffett
Comment cette victoire a-t-elle été possible ? Provisoire, il faut l espérer pour l avenir de notre pays que l Impérialisme yankee veut absorber dans la galaxie anglo-saxonne.

La crise du capitalisme financier qui nous frappe ne peut plus être niée aujourd’hui ce qui était le cas quand dans les années 70 quand le PCF l’annonçait.
La manifestation visible de ce phénomène cyclique, en système capitaliste, apparaît principalement comme baisse du pouvoir d achat ( en 30 ans les salaires ont baissé de 40% aux USA ce qui a entraîné une augmentation massive du crédit à l’origine de la crise des subprimes) et chômage massif dans la sphère économique ( 20% en moyenne dans les pays occidentaux) et corrélativement comme restriction des liberté dans la sphère politique (« patriot act » aux USA « loi sur le renseignement » en France) .
L’origine de la crise est située au fond du système capitaliste dans l’économie profonde qui a été révélée par les travaux du génial critique de l’économie politique allemand Karl Marx, au milieu du 19 e siècle, dans son œuvre maîtresse ( Le Capital) aussi lue que la Bible dans le monde entier, et qui a donné des armes théoriques aux révolutionnaires dans tous les pays industriels ou en lutte pour leur indépendance.
C’est, pour faire simple, le profit en baisse tendancielle (issu de la plus value, valeur du bien produit par le travailleur qui ne lui est pas payée ) que se partagent le capitaliste et le producteur, qui conduit inéluctablement à la crise de surproduction ( matérielle -produits invendus- et humaine - chômage massif et durable ) dont le résultat est le blocage du système.
Comme chacun devrait le savoir, ce n est pas l auteur du Capital qui a découvert les classes sociales et la lutte qu’elles se livrent, ce sont en réalité les historiens français de la grande Révolution de 1789. Il a par contre révélé que l’enjeu de cette lutte de classes c est le partage du profit. Les parties du profit qui reviennent respectivement au travailleur et au capitaliste variant en sens inverse l’une de l’autre.
Le patronat n étant pas disposé à faire les frais de la crise il a renforcé l exploitation des salariés dès son début dans les années 70 en France après la grande révolte de mai 68 à l’issue de laquelle il a dû payer une note sévère ( augmentation importante des salaires et élargissement du droit du travail notamment) pour éviter une révolution qui aurait signé sa mort.
Mais pour espérer vaincre il lui fallait d abord éliminer le PCF principal opposant capable de réunir jusqu’à 21% d électeurs en 1969, en le coupant de sa base ouvrière. L’artisan de cette stratégie (développée dans un programme commun de gouvernement) fut le PS aidé de la fraction révisionniste du PCF, affamée de postes dans l appareil d’Etat et disposée à brader l organisation des luttes au profit de la collaboration de classes .