Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Vote des adhérents du PCF sur la présidentielle 2022

Résultats :

43.473 inscrits à jour

30.179 votants exprimés 69,42%

571 blancs et nuls

29.608 exprimés

1074 abstentions

Option 1 : 21.333 voix - 72,42%

Option 2 : 6813 voix 23,13 %

Vote pour le candidat:

Fabien Roussel : 23.219 voix - 82,36%

Emmanuel Dan Trang : 512 voix 1,82%

Grégoire Munck : 46 voix 0,16 %

 

Bonne nouvelle : le PCF a fait un choix clair, qui ne laisse aucune place à l’interprétation synonyme de crise interne. Donc nous nous sommes donnés une feuille de route.

Maintenant le plus dur reste à faire :

- établir un programme qui réponde aux enjeux du moment, essentiellement les enjeux économiques et sociaux, sans tomber dans le piège du politiquement correct, avec originalité, et surtout en ayant à cœur de remettre les travailleurs, leurs revendications, leurs luttes au cœur du pouvoir politique. Il nous faut quelques propositions détonantes, qui nous permettent d’aller à la bataille des idées. La pression va être intense pour nous obliger à être de « bons communistes » c’est à dire des communistes désarmés qui n’osent pas dire qu’ils veulent socialiser les moyens de production et transformer complètement le système. La pression électorale aussi, car au final nous avons besoin d’un groupe beaucoup plus important, notamment pour ne plus être prisonniers des quelques élus qui jouent systématiquement perso, il faudra donc trouver des alliances cohérentes et honnêtes. Mais plutôt que d’être spectateurs, cette foi nous allons jouer la partie, donner tout ce que nous avons pour faire les meilleurs matchs possibles et en être fiers.

- mener une campagne sans invective, en travaillant l’argumentation, la pédagogie et surtout la reconstruction d’une organisation structurée. Ce n’est pas tout à fait gagné non plus car même une consigne simple de ne pas publier de résultat de section avant le résultat national n’a pas été totalement respecté. Or si nous voulons être efficaces, redonner du pouvoir d’agir aux citoyens, il faut de la rigueur dans l’organisation. On dit ce qu’on a à dire au moment où il faut le dire, on surveille et on défend les processus démocratiques pour que le résultat ne souffre aucune contestation, mais ensuite on applique sans réserve la décision collective, on la met en œuvre sans rechercher à la tordre ou à la contourner. Le PCF a eu pendant longtemps la « science de l’organisation ». Retrouvons-la, c’est notre force.

Au final, il n’est pas exclu que la gauche dans son ensemble sorte renforcée de cette campagne parce que les idées révolutionnaires auront repris un peu de terrain. Ne jouons pas la terre brûlée : ne dénigrons pas les autres, montrons seulement les différences et en quoi le pays a besoin d’un Parti communiste fort dans les urnes comme dans les luttes.

 

Laurent Brun

sur sa page Facebook

LIEN:

Commenter cet article

Begbeider 10/05/2021 17:49

82% de 30 000 voix, c'est quelque chose.
Grégoire Munck n'a pas créé la surprise cette année. Il est passé de 143 voix en 2001 à 46 voix aujourd'hui, ce qui prouve la nécessité de s'investir régulièrement dans la vie du Parti pour peser dans le débat.
N'ayons pas la mémoire courte camarades, rappelons nous que les 77% de Hue (sur 63 000 voix) à la consultation interne de 2001 face à Grégoire Munck (déjà !) ne l'ont pas empêché de réunir le score historique de 3,37% en 2002.
Heureusement, la candidature Roussel a cet aspect rétractable qui lui permettra de peser dans la campagne de la gauche unie derrière Jadot.

Christian REINKINGEN 10/05/2021 11:07

Très forte et très agréable surprise que ce vote des adhérents de mon ex-parti, il y a le taux de participation, il y a le texte et enfin les 82,36% en finale. On peut donc penser en toute logique que si "la feuille de route" devient un programme d'action comme Laurent Brun y invite la campagne du PCF peut être de la dynamique idéologique dans un pays ou règne un fort et majoritaire mécontentement mais divisé en trop d'archipels. Une remontée électorale significative grâce à un combat porteur d'idées nouvelles et d'une réelle alternative rend possible un gain, et même avec 3 ou 4 points de plus, un coup de pied magistral toucherai la fourmilière de la "gauche" insoumise ou pas. Pourquoi me revient en tête la présidentielle de 1969 ? Évidemment son dynamisme et l’envie de remettre le pied à l’étrier, souvenir ,souvenir, pour aider à raviver l’espoir du toujours possible chemin vers une société humaine, humaniste.

zorba 10/05/2021 10:06

Un candidat 1% à la présidentielle et des accords avec les européistes, bobos et socialistes aux législatives qui suivront pour ne plus avoir d'élus une fois la caravane électorale passée.
Le seul intérêt d'une candidature communiste est le rejet de l'union de la gauche, chacun en connaît les résultats depuis 1935, à chaque fois les communistes ont été les dindons de la farce. Et la politique menée a renforcé la droite, voire l'extrême droite.

Walter Rizotto 10/05/2021 09:03

Le PC a depuis longtemps pris goût au ridicule. Une fois de plus, il sera servi. Tout programme "de gôche" excluant la sortie de l'UE n'est que simagrées.