Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Pas étonnant que la gauche soit au ras des pâquerettes. Camarades ressaisissons nous collectivement !

Depuis quelques jours, toute l’énergie des militants facebookiens passent dans la surenchère anti-Roussel « soutien aux putschistes », « bras dessus bras dessous avec l’extrême droite » ... sans compter toutes les tentatives de montrer que « non il n’y a pas de problème de sécurité », ou même que plein d’autres professions ont plus de morts que la Police.

La « mort et le néant » c’est de passer son temps à tenter de neutraliser, voire de détruire ses concurrents à gauche, plutôt que d’employer son énergie à démonter les arguments et l’idéologie de ses adversaires à droite (c’est vrai aussi pour quelques camarades du PCF...).

Donc oui il y a un problème lié à la sécurité, qui en plus est un problème de classe car il touche plus l’ouvrier ou le chômeur que le propriétaire de Ferrari. 

Ce problème tient à la situation sociale du pays et à la nature de l’Etat, donc en grande partie au système capitaliste. Il nécessite une politique économique et sociale radicalement différente. Il tient aussi à l’avidité de certains individus. Il nécessite donc des moyens de traquer les flux financiers (et ça tombe bien, ce sont les mêmes que les fraudeurs fiscaux), et des moyens de sécuriser l’espace public pour imposer le respect mutuel. 

Il y a aussi un problème spécifique à la police (spécifique ne voulant pas dire unique !). C’est une profession, comme quelques autres, dont les risques professionnels peuvent aller jusqu’à la mort. Comme on propose des choses pour imposer les mesures techniques dans le cas d’un ouvrier, on doit proposer des choses pour sécuriser la vie des policiers. C’est plus délicat, parce que ça impact aussi la nature de la police (si on s’oriente sur l’équipement comme l’extrême droite par exemple, on fabrique des robocops qui n’auront pas la même fonction et le même rapport à la population que des ilôtiers). Mais ça n’empêche pas qu’on ne peut pas nier le risque, qui est parfois commun à d’autres agents publics. Par ailleurs, il faut aussi rappeler que la plupart des morts dans la police ne sont pas le fait d’assassinats mais de suicides. Là aussi, d’autres professions publiques dont les gouvernants ont transformé la nature et les moyens depuis plusieurs années sont dans la même situation. Il faut traiter aussi cette question.

Si quelqu’un conteste ce pré supposé, je suis preneur d’arguments (et pas d’invectives !) ...

Ensuite il y a les réponses à la question.

Fabien Roussel propose évidemment des mesures économiques et sociales. Mais il propose aussi la création de 30000 postes de policiers et la refonte du corps pour développer une vraie police de proximité. Pour que le travail puisse se faire correctement avec la justice il propose aussi de créer des moyens pour cette dernière. Et pour affirmer l’autorité d’un État social et bienveillant mais ferme, il propose de renforcer la circonstance aggravante concernant l’agression des détenteurs de l’autorité publique (policiers mais aussi pompiers, professeurs...).

Ça n’a évidemment rien de commun avec les propositions de l’extrême droite qui veut militariser la police avec des règles d’impunité et un alourdissement délirant de son armement et de son équipement. Affirmer ou laisser entendre le contraire est malhonnête.

Que l’on partage ou pas la participation de Fabien Roussel a une manif, c’est un autre sujet. Il fait débat même dans le parti, mais c’est tout de même une question de forme, et qui de toutes façons ne peut pas amener à penser que Roussel défend les propositions de l’extrême droite. Au pire il s’agit de maladresse, au mieux de courage politique pour affronter les propositions fachistes. A chacun de voir selon son appréciation, mais de grâce, évitons les inepties.

S’il y a d’autres propositions, elles sont les bienvenues. Elles créeront un débat à gauche, même s’il est vif, sur la question de la sécurité, elles permettront à la population de s’emparer de ce débat autrement qu’en commentant les outrances de Le Pen ou Zemmour. C’est en relançant le débat à gauche, dans tous les domaines, que l’on permettra que la population s’approprie les propositions les plus convaincantes et qu’elle se mobilise à nouveau dans les luttes et dans les urnes.

Laurent BRUN

Sur sa page Facebook :

Commenter cet article

pucciarelli alain 25/05/2021 11:03

Cher monsieur, comment nommer "de gauche" des partis qui acceptent l'UE et ses politiques d'austérité, qui y ont collaboré, sans parler de la CGT en principe "syndicat de classe" qui est devenue mondialiste et multiculturaliste ? La seule césure qui vaille est celle qui oppose mondialistes et souverainistes. Votre "gauche" est morte de s'être vendue. Choisissez votre camp.