Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Le 1er juin 2021 : Le point de vue de Francis ARZALIER

Les 20 et 27 juin ont lieu dans toute la France les élections régionales et départementales, qu'on disait autrefois cantonales, permettant de renouveler les Assemblées départementales, et les Assemblées régionales. Elles se déroulent dans des conditions inédites, aggravées par les deux "Années Covid." 

 DÉRIVES DROITIÈRES 

 L'océan de discrédit et de désaffection du système électoral menace de tout engloutir, soit dans l'abstention qui est une façon de laisser décider les gouvernants à notre place, soit dans la haine xénophobe et la panique sécuritaire, portées par l'extrême-Droite et ses imitateurs-concurrents, de Macron à Darmanin, de Zemmour à Bertrand.


Faut-t-il le rappeler ? Les sondages pré-électoraux les plus récents annoncent des scores nationaux infimes pour la Gauche qui se veut anticapitaliste (Mélenchon-FI peinant à dépasser 10/100, Roussel du PCF 2/100 !). Certes, ce sont des chiffres nationaux, qui seront largement contredits dans des scrutins locaux, dans lesquels la popularité des élus sortants joue différemment. Il n'en reste pas moins que ce sont les signes inquiétants du glissement vers les options de toutes les Droites de l'opinion française, puisque chacun des candidats, Macron et Marine Le Pen dépassent largement 25/100 chacun, et leur outsider de l'UMP Bertrand les suit de peu, ce qui fait un total largement majoritaire pour les soutiens du Capital, auxquels on peut ajouter les prétendants de la Gauche libérale et impérialiste, PS et Verts ! En fin de siècle dernier, Mitterrand et Jospin avaient réussi à discréditer le PCF, avec la collaboration naïve de la plupart de ses dirigeants, Hollande a poursuivi la mise à mort et détruit ce faisant le PS. Et Macron est venu parachever ce champ de ruines des partis, qui servaient depuis 150 ans d'ossature démocratique à la République française. Le seul parti que ces irresponsables, de Mitterrand il y a 40 ans à Macron aujourd'hui, ont choyé pour s'en faire un piédestal électoral, est le FN ou RN, au point de l'amener en 2021 aux portes du pouvoir d'Etat. La bourgeoisie française, en cela, a suivi l'exemple de son modèle Etatsunien : les USA ont cultivé dès 1980 le djihadisme comme arme de combat contre les Communistes Afghans et l'URSS, et l'ont rendu suffisamment puissant pour qu'en 2001 Il détruise les tours de Manhattan, et essaime au Moyen Orient sous le nom de DAECH. Les bourgeoisies dirigeantes, en France, aux USA et partout ailleurs et en tout temps, n'ont jamais hésité à jouer avec l'extrême droite, la portant au pouvoir quand elles le jugent nécessaire, ou à se servir d'elle pour effrayer (voir Macron), tout en reprenant à l'occasion son argumentation xénophobe (le même Macron). 

LIRE LA SUITE :

 

Commenter cet article