Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Plus de 150 000 personnes ont manifesté aujourd'hui partout en France pour les Libertés, contre le Passe Sanitaire, les atteintes aux libertés mais aussi contre la réforme des retraites et la casse de l'Assurance-chômage avec la présence de nombreux agents hospitaliers contre la menace de licenciement s'ils ne sont pas vaccinés.

Cette irruption de colère ne sera pas étouffée aussi facilement que certains osent l'espérer. La vague massive de manifestations, pas seulement localisées dans les grands centres urbains et organisées pour certaines de manière spontanée en seulement 3 jours, démontre que l'opposition aux mesures gouvernementales d'interdictions et d'obligations, notamment le Pass Sanitaire et les annonces de réformes libérales, ne se restreint pas au petit monde des "anti-vax" et complotistes ou d'extrême droite comme voudraient le faire croire l'Elysée, LREM et BFM TV...

C’est un début qui démontre que la politique et les décisions de restrictions sanitaires, anti-sociales et anti-démocratiques de Macron peuvent ne pas rester sans réponse.

Il va y avoir d'autres appels à manifester, les 20, 21 et 22 février mai surtout le 1er Août. Il faut en être. Notre place est dans la lutte, sociale, contre la psychose et l’infantilisation, contre le confinement absurde et le défaitisme, pour la protection sanitaire et sociale maximale et pour la défense sans conditions de nos droits et libertés.

Nous ne devons pas être de ceux qui s'indignent de la colère qui résonne dans le pays, en plein mois de juillet, contre le Passe Sanitaire, et plus largement, contre l'autoritarisme d'un gouvernement délégitimé, décrédibilisé, incapable et hors-sol.

Syndicalistes Gilets Jaunes, militants antifas, militants des forces de gauche, nous devons entrer dans la bataille pour la défense effective et en pratique des libertés, mais aussi pour imposer la reconstruction de l'Hôpital pour faire face au Covid comme aux autres épidémies.

Il faut des moyens, pour l’Hôpital, la médecine du travail et de réelles campagnes de sensibilisation (et non de la com' médiatique) de toutes les institutions pour convaincre, et non contraindre, à la vaccination.

Les forces progressistes ne doivent pas laisser l'extrême-droite s'arroger la défense des libertés individuelles et collectives. Nous n'acceptons pas le Passe Sanitaire et tout ce qui va avec : le contrôle social de la population au nom de la morale des nantis parasites, des milliardaires fraudeurs, des exploiteurs du travail humain.

Il faut entrer dans la bataille pour éviter que l'extrême-droite ne soit la seule à offrir des cadres de mobilisations à une partie du peuple en colère.

C’est bien ce gouvernement et ses médias, qui jouent sur la peur, qui sont les seuls responsables de la défiance d'une large partie de la population vis à vis de la vaccination que les médias tentent de transformer en psychose générale. Il faut écouter la population qui manifeste au lieu de la stigmatiser. Et en premier lieu, ces milliers de soignants hier applaudis et aujourd'hui transformés en boucs émissaires par un pouvoir qui n'a pas su ou voulu sauver les dizaines de milliers de morts du Covid.

La dérive liberticide et la tentative de division artificielle du pays entre vaccinés et non-vaccinés ne doit pas passer. Être vacciné ne signifie pas soutenir le gouvernement, ne pas être vacciné ne signifie pas être antivax.

Nous devons appuyer les revendications de libertés, et de réelles protections sanitaires (une campagne concrète de vaccination, pas de l’injonction morale, la reconstruction de notre système hospitalier) et mettre un point d'arrêt à la dérive ultra-autoritaire de Macron et consorts.

Ces revendications, la défense de nos conquis sociaux, la transformation radicale et sociale de la société, tout est lié. Il faut redonner son rôle à la Sécurité sociale, mettre un terme à sa libéralisation, socialiser toute l'industrie pharmaceutique, redonner sa place à la médecine du travail, nationaliser Doctolib immédiatement et sans conditions.

(Texte d'Unité CGT légèrement modifié)

SOURCE : Jacques Chastaing sur Facebook

LIEN:

Commenter cet article