Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Il y a beaucoup de débats sur la vaccination et les vaccins dans beaucoup de pays du monde, au moment où des variants plus contagieux de la Covid-19 génèrent une recrudescence de la pandémie.

Les puissants groupes pharmaceutiques qui ont développé dans un temps record des vaccins, font aujourd’hui des profits énormes et refusent de rendre public les brevets qui les protègent.

Il y a beaucoup d’inégalité dans l’accès à la vaccination.

Dans notre pays, des personnes s’y opposent et manifestent. Si elles contestent l’obligation vaccinale, elles mettent aussi en doute l’efficacité et la sureté des vaccins.

Pourtant dans nos départements d’outre-mer des Antilles, Guadeloupe et Martinique, les hôpitaux sont à saturation, et l’immense majorité des personnes gravement atteintes est non vaccinée.

Cuba est, comme souvent, un cas à part dans ce contexte mondial.

Les autorités ont, il y a un an, mobilisé la science cubaine pour développer ses propres vaccins, sachant que la grande île, notamment à cause du blocus renforcé, n’aurait pas la possibilité d’avoir accès aux vaccins et de les acheter.

Le résultat est là.

Le 9 juillet un premier vaccin, Abdala a reçu l’autorisation d’utilisation d’urgence (selon le protocole EUL, Emergency Use Listing, de l’OMS) par l’autorité nationale cubaine de régulation des médicaments, (CECMED, Centro para el control estatal de medicamentos equipos y dispositivos medicos).

Et le 20 août le CECMED a donné l’autorisation d’utilisation d’urgence à deux autres vaccins cubains, Soberana 2 et Soberana Plus.

Abdala avec 3 doses a un taux d’efficacité de 92,28%, deux doses de Soberana 2 et une dose de Soberana Plus ont un taux d’efficacité de 91,2%. Ces taux entrent parfaitement dans les critères de validation de l’OMS.

Cuba dispose donc aujourd’hui de trois vaccins efficaces, et la campagne de vaccination se poursuit activement, notamment dans les provinces où la pandémie est la plus active. Plus de 3 millions de personnes ont déjà reçu trois doses, plus de 12 millions et demi ont reçu au moins une dose..

Avec les deux nouveaux vaccins validés, Cuba prévoit d’avoir vacciné l’ensemble de sa population d’ici octobre-novembre de cette année.

Peu de pays du monde peuvent se prévaloir de tels résultats, et encore moins parmi les pays pauvres.

Ce sont bien, comme nous l’avons déjà souligné, les investissements, depuis de nombreuses années, dans la médecine et la recherche biotechnologique qui ont permit à Cuba de mieux protéger sa population.

Cuba se propose aussi de diffuser ses vaccins auprès d’autres pays qui en font la demande.

Hier une nouvelle brigade médicale cubaine vient de partir en Haïti pour renforcer son aide après le séisme, les personnels médicaux cubains y étant déjà depuis 20ans.

La solidarité de Cuba n’est pas un vain mot.

C’est pourquoi la grande île a aussi besoin de la nôtre pour contrer les effets du blocus.

Nous avons été sollicité par une association de solidarité et de coopération italienne (AICEC, Agence pour le Développement Economique et Culturel avec Cuba) qui a collecté des tonnes de matériels médicaux et qui doit les acheminer prochainement par avion à Cuba. Notre association Cuba Coopération France a décidé de les soutenir financièrement pour participer au coût de cet envoi.

Les italiens ont pu mobiliser des milliers de bénévoles, des organisations, et aussi des autorités municipales et d’états. C’est près de 200m3 de matériel qui vont être expédiés. Cette solidarité exceptionnelle est une reconnaissance par les italiens de l’aide qu’ils avaient reçu, au plus fort de la pandémie, des personnels médicaux des brigades médicales Henri Reeves cubaines. Bravo à nos amis italiens !

Continuons de développer la solidarité et les échanges qui permettront de venir à bout de cette situation aggravée par le blocus..

C’est bien ensemble, associations et amis de Cuba, que nous pourrons aider Cuba et sa population.

Comme chaque semaine, je vous laisse découvrir les nombreux articles de notre site qui relatent la réalité de Cuba et je vous en souhaite une bonne lecture.

Michel Humbert
Vice président de Cuba Coopération France

LIRE LA SUITE:

Commenter cet article