Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

Conférence de Laurent Dauré

le mardi 9 novembre à 19h en visioconférence

sur "L’affaire Julian Assange :

histoire de la persécution du fondateur de WikiLeaks"

Inscription gratuite ICI

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, est sous écrou depuis deux ans et demi à Londres, attendant de savoir si la justice britannique autorisera son extradition vers les États-Unis, où il risque jusqu’à 175 années de prison, essentiellement pour avoir publié des informations vraies – en particulier sur des crimes de guerre – communiquées par la lanceuse d’alerte de l’US Army Chelsea Manning.

Le journaliste australien avait auparavant passé sept ans cloîtré dans les locaux exigus de l’ambassade d’Équateur à Londres pour échapper au long bras de Washington. Nous savons maintenant que la CIA l’a espionné dans l’enceinte diplomatique et qu’elle a fait de même avec les personnes lui rendant visite (proches, avocats, journalistes…). L’agence de renseignement est allée jusqu’à envisager de le kidnapper et même de l’assassiner.

En révélant des centaines de milliers de documents secrets sur les guerres d’Irak et d’Afghanistan, mais aussi sur la diplomatie états-unienne et les méthodes de la CIA, WikiLeaks et son porte-parole se sont attiré l’hostilité des administrations successives, ainsi que celle de l’État de sécurité nationale US (Pentagone, agences de renseignement). Une vaste campagne de dénigrement s’est combinée à une offensive de lawfare – instrumentalisation politique de la justice – pour salir, neutraliser et isoler Julian Assange. Et intimider ceux qui seraient tentés de marcher sur ses pas.

Les médias, dont certains ont collaboré avec WikiLeaks et beaucoup profité des révélations obtenues par l’organisation fondée en 2006, ont tourné le dos à cet outsider intransigeant, voire ont relayé les calomnies le ciblant.

Après avoir restitué les étapes importantes de l’aventure de WikiLeaks et de « L’affaire Assange », cette conférence s’efforcera de répondre à deux questions : (1) Pourquoi est-il légitime de considérer Julian Assange comme un prisonnier politique victime de persécution ? (2) Comment expliquer qu’une telle injustice ne suscite pas un large et fort mouvement de solidarité ?

Ainsi, nous étudierons les différents aspects de l’offensive de grande ampleur qui a été lancée par de puissants centres de pouvoir contre le journaliste le plus primé du XXIe siècle : les raisons, les méthodes, les conséquences.

Nous nous proposerons également de réfuter les principales fausses informations et calomnies au sujet de Julian Assange et de WikiLeaks.

******

Laurent Dauré est un journaliste français né à Angoulême en 1981. Diplômé en philosophie et histoire des sciences, ainsi qu’en études cinématographiques, il est membre de la rédaction de Ruptures, un mensuel spécialisé dans les questions européennes (ruptures-presse.fr). Il s’intéresse tout particulièrement à la géopolitique occidentale, à la critique des médias et aux dispositifs de propagande.

Également critique de cinéma, il étudie le contenu idéologique des productions audiovisuelles – hollywoodiennes en premier lieu –, notamment quand elles traitent de politique étrangère et de guerre. Il a participé à l’édition française de deux livres de l’universitaire britannique Matthew Alford, dont les travaux portent sur l’influence du Pentagone et des services de renseignement à Hollywood.

Ayant suivi de près l’aventure de WikiLeaks depuis 2008, il a observé la mise en place de la persécution de Julian Assange par Washington et l’hostilité croissante – ou le silence – de la plupart des médias. Il a contribué au livre Julian Assange et WikiLeaks : le combat du siècle pour la liberté d’informer (Les Mutins de Pangée), qui paraît en novembre en accompagnement de l’édition DVD du documentaire Hacking Justice de Clara López Rubio et Juan Pancorbo (lesmutins.org).

SOURCE :

Commenter cet article