Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

image d'illustration

Dans le concert des médias alertant sur le prétendu « génocide » ouïghour, on n'a guère vu de génocide, mais au moins, en France, un véritable passage à tabac. Celui de Maxime Vivas, écrivain français qui s’est rendu par deux fois au Xinjiang, a publié en décembre 2020, un livre (« Ouïghours, pour en finir avec les fake news », éditions « la Route de la soie ») et a depuis codirigé avec Jean-Pierre Page l’ouvrage « La Chine sans œillères » (juillet 2021, éditions Delga) écrit par 17 intellectuels venus des 5 continents.

On aura vu s'abattre sur Maxime Vivas une avalanche d’injures et de calomnies : « idiot utile, dingo, individu, auteur absurde, extrémiste, complotiste, porte-plume et perroquet des Chinois, acheté par la Chine, relais de la propagande chinoise, fantaisiste, fondateur d’un site qui publie des articles d’extrême droite » et, pour finir, le coup de grâce par le procédé du « reductio ad hitlerum », l’écrivain est      « rouge-brun », c’est-à-dire nazi, alors qu'en vérité, il a écrit quatre livres antifascistes et il qu'il est issu d'une famille espagnole antifranquiste.

Ce qui est remarquable, dans cet hallali où piaffent des médias publics et privés (France Inter, Radio France International, Libération, le Monde, l’Obs, Arrêt sur Images, le Canard enchaîné, TMC-TF1, Charlie Hebdo…) c’est que les attaques ad hominem masquent l’inexistence de la critique du contenu des livres.

Ce que nos médias ne supportent pas, c’est tout simplement la publication d’ouvrages non sinophobes, non racistes, non fourriers de guerres impérialistes. Il n’est pas nécessaire que l'auteur soit prochinois pour déchaîner la meute : il suffit qu’il soit soupçonné d’être pro-vérité. Il est coupable d’exister. Qu’importe ce qu’il écrit. Ainsi, le récent rapport de l’IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire), un organisme parapublic dépendant du Ministère des armées, dont la violence des propos partisans n’a d’égale que les contrevérités délibérées et les inexactitudes, cite quarante-quatre fois Maxime Vivas dans ses six cents quarante-six pages en le désignant comme un “agent chinois”.

Ces attaques infamantes et calomnieuses contreviennent aux prescriptions de la Charte des journalistes. Elles sont des atteintes à la liberté d’expression. Elles nuisent à l’image du métier de journaliste. Elles rappellent des temps anciens, quand certains porte-plumes au service de l'occupant se vautraient avec lâcheté dans la collaboration. Ce journalisme aux ordres comme le fut “Je suis partout” ne suit que ce qui est dicté par la pensée dominante et les donneurs d'ordre de l'oligarchie et c'est bien là le problème. Cette presse a renoncé à tout esprit critique véritable et donc à son indépendance. Paul Nizan les stigmatisait comme “les chiens de garde”. Ce sont aujourd'hui les petits mercenaires sans talent qui peuplent les salles de rédaction où ils distillent leur fiel au service des puissants.

Avec les signataires ci-dessous dont les auteurs du livre " La Chine sans œillères" qui sont journaliste, écrivain, professeur d’université, médecin, essayiste, économiste, énarque, chercheur en philosophie, membre du CNRS, ancienne ambassadeur, collaborateur de l’ONU, ex-responsable du département international de la CGT, ancien référent littéraire d’ATTAC, présidente d'un groupe de travail de l'ONU, directeur adjoint d’un Institut de recherche sur le développement mondial, attaché à un ministère des Affaires étrangères, animateur d’une émission de radio, animateur d’une chaîne de télévision, tous et toutes parlant de la Chine depuis l’Europe, l’Asie, l’Afrique, l’Amérique latine, et l’Océanie, nous exigeons que cesse cette véritable chasse à l'homme et que se taisent les tambours de guerre de l'impérialisme qui entendent nous entraîner, selon la nouvelle doctrine militaire de l'état-major français, vers un "conflit de haute intensité".  Respectons la Chine comme elle nous respecte nous-mêmes !

Premiers signataires:

1.  Badia Benjelloun: médecin, ancienne chercheuse en immunologie (France)

2. Jean-Claude Delaunay: économiste, professeur honoraire des universités, auteur  (France)

3. Eduardo Regalado: chercheur au Centre de Recherches Cubain sur les politiques internationales (Cuba)

4. Bruno Drweski: historien, enseignant-chercheur à l’INALCO, écrivain (France)

5. Tamara Kunanayakam: ancienne ambassadeur et Présidente du groupe de travail intergouvernemental de l'ONU sur le droit au développement (Sri Lanka).

6. Aymeric Monville: philosophe, éditeur.(France)

7. Tony Andreani: philosophe,professeur émérite Université Paris 8, (France)

8. Ruolin Zheng: journaliste et écrivain (Chine)

9. Ahmed Bensaada: professeur, auteur, essayiste (Algérie)

10.  Maxime Vivas:  écrivain, animateur radio, administrateur du site d’information legrandsoir.info (France)

11.  Jean-Pierre Page: syndicaliste, ancien responsable du département international de la CGT, auteur (France)

12.  Rémy Herrera: économiste, (France)

13.  Bruno Guigue: chercheur en philosophie politique, auteur (France)

14.  Albert Ettinger: expert sur le Tibet, professeur, auteur (Luxembourg)

15.  Ding Yifan: directeur adjoint de l'Institut de recherche sur le développement mondial(Chine)

16.  Romain Migus: auteur, spécialiste de l’Amérique Latine, administrateur du site “Les2 rives”, (France)

17.  Prof. Dr. (h.c) Mehmet Sükrü Güzel, Président fondateur du Center for Peace and Reconciliation Studies- Genève (Turquie)

18.  Raùl Roa Kouri: ancien ambassadeur et vice-ministre des affaires étrangères (Cuba)

19.  D.E.W Gunasekara: ancien ministre et membre du Parlement(Sri Lanka) 

20.  Jacques Sapir: économiste, Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales EHESS), écrivain (France)

21.  Michel Raimbaud: ancien ambassadeur (France)

22.  Léon Landini: ancien officier FTP-MOI, grand mutilé de guerre, médaille de la résistance, Officier de la légion d’honneur

23.  Marwan Abdel Aal: poète , écrivain (Palestine)

24.  Pierre Pranchère: ancien Franc-Tireur et Partisan (Maquis de Corrèze), ancien député de la Nation, croix de combattant de la résistance (France)

25.  Hassan Hamdan: sociologue, Université Libanaise Beyrouth (Liban)

26.  Charles Hoareau: syndicaliste de la CGT, auteur (France)

27.  Vladimir Caller: journaliste, auteur (Pérou)

28.  Jean-Michel Carré: réalisateur, producteur, scénariste (France)

29.  Francis Combes: poète, éditeur (France)

30.  Patricia Latour: journaliste, autrice (France)

31.  André Lacroix: professeur retraité, analyste critique (Belgique)

32.  Michel Aymerich: auteur, créateur du blog “A contre-air du Temps”(France)

33.  Michel Mujica Ricardo: sociologue, universitaire, ancien ambassadeur (Venezuela)

34.  Maurice Nohra: président de l’Association d’amitié Libano-Cubaine(Liban)

35.  Viktor Dedaj: informaticien, écrivain, webmaster du site “Le Grand Soir”(France)

36.  Jacques-François Bonaldi: traducteur, écrivain, (Cuba-France)

37.  Bernard Gensane: administrateur du Grand Soir (France)

38.  Francis Arzalier: historien, écrivain (France)

39.  Marc Vandepitte: auteur (Belgique)

40.  Dr. Moufid Kteich, économiste professeur Université Libanaise(Liban)

41.  Ana Bazac: professeur Université Polytechnique de Bucarest(Roumanie)

42.  Yvon Quiniou: philosophe (France)

43.  Robert Abdallah: sociologue, frère de Georges Ibrahim Abddallah, plus ancien prisonnier politique d’Europe, interné illégalement en France(Liban)

44.  Saïd Bouamama: sociologue (Algérie)

45.  Gilles Questiaux: professeur d’histoire (France)

46.  Georges Beriachvili: pianiste (Géorgie)

47.  Jean-Paul Cruse: journaliste (France)

48.  Roger Keeran: historien, écrivain (Etats-Unis)

49.  Michel Collon: réalisateur, essayiste, éditeur, animateur du site Investig’Action (Belgique)

50.  Georges Gastaud: philosophe (France)

51.  Annie Lacroix-Riz: professeur émérite d’histoire contemporaine, chercheuse (France)

52.  Omar Deeb: physicien, professeur d’université,chercheur (Liban)

53.  Edmond Janssen: éditeur (France).

54.  Emmanuel Wathelet: P.H.D, Président du Master en éducation IHECS (Belgique)

55.  André Prone: environnementaliste, poète et essayiste (France)

56.  Jean-Pierre Renaudat: membre du Conseil National de l’Association Républicaine des Anciens Combattants-ARAC, (France)

57. Dr. Vagisha Gunasekara: économiste politique (Sri Lanka)

58. Kamal Hamdan: économiste, (Liban)

59. Yves Vargas: philosophe (France)

60. Anne Morelli: historienne, auteure, Université Libre de Belgique(Belgique)

61. Nicolas Plagne: normalien, agrégé d’histoire, docteur en histoire (France)

62. Diane Gilliard: traductrice (France)

63. Bernard Trannoy: syndicaliste(France)

64. Prof. Stéphane Rials: professeur émérite Université Panthéon-Assas, membre senior de l’Institut Unversitaire de France(France)

65. Hervé Hubert: psychiatre, psychanaliste, chef de service (France)

66. Fabienne Trunyo: professeur de chinois (France)

67. Cristiana Radu: illustratrice de livres pour enfants (Roumanie)

68. Gloria Escobar: interprète, traductrice (Cuba)

69. Shao Liang: Directeur de recherche au C.N.R.S (France)

70. Jean Penichon: journaliste France)

71. Andrea Montagni: syndicaliste, Président du Comité Directeur de la FILCAMS-CGIL(Italie)

72. Gérard Prévinaire: notaire (Belgique)

73. Vicky Gossens: ex Présidente d’ATTAC-Liège (Belgique)

74. Abdelkrim Mansouri: Président Association Nord-Sud Patrimoine Commun-NSCPC, (France) 

75. Roland Delcourt: journaliste, (Belgique-Chine)

76. Jean-Pierre Robert: administrateur du site Palestine-Solidarité (France)

77. Marie-Noël Rio: écrivain (France)

78. Fadi Kassem: diplomé Sciences Po. Paris, agrégé d’histoire (France)

79. Salil Sarkar: journaliste (France)

80. Joëlle Fontaine: historienne (France)

81. Elisabeth Martens: biologiste, specialiste médecine chinoise Université Nianjing, auteure(Blegique)

82. Frederic Dietlin: traducteur (France)

83. Gilbert Enaud: retraité Affaires Sociales (France)

84. Alain Charreyron: artiste (France)

85. Christian Huberty, (Belgique)

86. Calvo Hernando Ospina: Écrivain, journaliste (Colombie)

87. Sonia Bressler: philosophe, éditrice (France)

88. Annette Mateu-Casado: retraitée éducation nationale (France)

89. Michaële Lafontant: Artiste peintre, écrivain (Haïti)

90. Sylvette Rougier: syndicaliste, infirmière (France)

91. Laura Hirtt: enseignante (Belgique)

92. Jérémie Ozog: professeur sciences économiques et sociales (France)

93. Ying Liu: cinéaste, productrice de films( Belgique)

94. Cécile Daude: maître de conférence de grec, retraitée(France)

95. Jean-Pierre Hemmen: directeur de la revue marxiste Etincelles (France)

96. Ahmed Touaa: écrivain (Algérie)

97. Yannick Dutertre: ingénieur-urbaniste (France)

98. Damien Marsic: chercheur en biotechnologie (France)

99. Nicco Hirtt: enseignant, essayiste, Président de l’Appel pour une école démocratique (Luxembourg)

100. Mourad Lafitte: scénariste, photographe, réalisateur(France) 

101. Etienne Pailhes: ingénieur(Belgique)

102. Salvator Dedaj: retraité (France)

103. François Beilliot: écrivain (France)

104.Oscar Oranas Oliva: ancien ambassadeur (Cuba)

105. Bruno Paumard. Maitre de chai (Chine)

106. Mireile Popelin: enseignante(France)

107. Jacques Allard: Chine –Ecologie (France)

108. Frans de Maegd: documentaliste (Belgique)

109. Antonio Viana Balbino: syndicaliste, dirigeant national de la CTB(Brésil)

110. Jean Bricmont: physicien, essayiste, professeur Université Catholique de Louvain, membre de l’Académie Royale de Belgique(Belgique)

111. Johan Hoebecke: Directeur de recherche CNRS (Belgique)

112. Michel Decker: architecte (Luxembourg)

113. Julio Gambina: économiste, professeur Université de Rosario(Argentine)

114. Thierry Delforge: instituteur (Belgique)

115. Pierre Marc: maître de conferences (France)

116. Jean-Paul Batisse: agrégé de l’Université, chevalier de l’ordre des Palmes Académiques (France)

117.  Jean-Luc Pirotte: video-graphiste, pilote (Canada)

118. Djawad Rostom Touati: écrivain (Algérie)

119. Medhi Messaoudi: journaliste (Algérie)

120. Dr. Hocine Bensaad: expert/consultant (Algérie)

121. Jean Secret: auteur, pilote (Belgique)

122. Jacques-Marie Bourget: journaliste, écrivain (France)

123. Peter Maaswinkel. Docteur en sciences de l’information, anc. Professeur de sciences appliquées, Université de Berlin (Belgique)

124. Guy Chapouillié: cinéaste, ancien Directeur de l’Ecole Supérieure de l’Audio-Visuel(ESAV) Toulouse (France)

125. Nicolas Gisel: helléniste (Suisse)

126. Thérèse de Ruyt: enseignante (Belgique)

127. Didier Lalande: Président de Cuba-Linda (France)

128. Antonio Artuso; interprète, traducteur (Canada)

129. Jean-Paul Legrand: ancien adjoint au Maire de Creil(France)

130. Paul Lavoie: cadre scolaire (Québec)

131. Serge Flaconnèche (France)

132. Denis Lemercier: psychologue, maître de conferences HDR de psychologie(France) 

133. Daniel Gendre: jardinier honoraire (France)

134. Robin Philipot: éditeur de Baraka Books (Québec-Canada)

135. Chan Victor: Hotel manager (Madagascar)

136. Jean-Claude Degaegère: (France)

137. Majed Nehmé. Chercheur (France)

138. Marc Baugniet: pensionné(France)

139. Catherine Lionnet: enseignante(France)

140. Benjamin Braida : cheminot (Belgique)

141. Jean Vertasppen: enseignant (Belgique)

142. Peggy Cantave Fuyet: chercheure et traductrice (Chine)

143. Menad Beddek: biologiste (Algérie)

144. Camille-Yihua Chen : écrivain (France)

145. Nasir Loyand: radical left activist (Afghanistan)

146. Yvette Genestal: enseignante retraitée(France)

147. Alex Agneray (France)

148. Jean-Guy Rens: sociologue, conseiller marketing(France)

149. Véronique Salvans (France)

150. Christian Reinkingen: cheminot (France)

151. K. Philippe Gendrault: psychologue, psychanalyste (Etats-Unis)

152. Alain Halleux: professeur, syndicaliste, animateur musical(Belgique)

153.Jacques Nikonoff: haut fonctionnaire et universitaire(France)

154. Marc Flock: syndicaliste OGBL (Belgique)

155. Georges Simard: retraité (France)

156. Laurent de Wingaert: en 2004/2006 responsable de la mise en place du système d’archives audiovisuelles chinoises (France)

157. Djamal Benmerad: journaliste, écrivain (Belgique)

158. Thierry Delforge: instituteur (France)

159. Monique Rougier: gestionnaire dans la métallurgie (France)

 

Pour signer l'Appel adresser vos signatures à :

jean.pierre.page@gmail.com

 

Commenter cet article