Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Bruno DRWESKI nous a envoyé les propos de Loukachenko devant les réfugiés, à Grodno, en Biélorussie près des frontières polonaise et lituanienne.

[Avec traduction de Gilles Questiaux]

...Some of you, believing Western propaganda, are looking for a better life there. Probably, life is better there than in the place you came from. But the worst thing, as I understand (there are a lot of kids here, about 300-400, and the same number of women), is that you, adults, do not see a future for your children in your homeland. Each of you would like your children to get a decent education and a decent job,” the Belarusian leader said.  “In a word, there are all kinds of people here. But you have one big common problem: you are experiencing a very difficult situation. I am sure that this is temporary,” the head of state added. He noted that many representatives of the Western community and journalists are present at his meeting with refugees. “Let them know that we, Byelarusians, including the president of Byelarus, will do everything as you wish, even if it is bad for Poles, Latvians and someone else. We will do what you want us to do,” the president said.... Belta
 

« Certains d’entre vous, croyant en la propagande de l’Occident, sont la recherche d’une vie meilleure là-bas. Probablement, la vie est meilleure là-bas que dans les lieux d’où vous venez. Mais le pire, si je comprends bien, (il y a ici beaucoup d’enfants, environ 300 – 400, et le même nombre de femmes), est que vous, les adultes, vous ne voyez pas de futur pour vos enfants dans votre patrie. Chacun d’entre vous aimerait que ses enfants obtiennent une bonne éducation et un bon travail. » a déclaré le dirigeant Biélorusse. « En un mot, il y a ici toutes sortes de gens. Mais vous avez tous le même gros problème : vous vivez une situation très difficile. Je suis sûr que ce n’est que temporaire » a ajouté le chef d’État. Il a remarqué la présence à cette rencontre avec les réfugiés de nombreux représentants de la communauté occidentale et de journalistes. « Dites-leur que nous, les Biélorusses, et cela inclut le président de la Biélorussie, nous ferons tout ce que vous souhaitez, même si ce n’est pas bon pour les Polonais, les Lituaniens, ou pour quelqu’un d’autre. Nous ferons ce que vous voudrez que nous fassions » a déclaré le président... Agence Belta

SOURCE :

BIÉLORUSSIE : l’évacuation de migrants vers l’Irak

Après une tentative ratée d’entrer dans l’UE, des migrants retournent en Irak. Deux avions avec à leur bord des Irakiens ont déjà renvoyé quelque 600 personnes à Erbil.

Découvrez les images des migrants rentrant chez eux dans ce diaporama de Sputnik.

LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article