Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Par Christian AUDOUIN , ancien secrétaire départemental PCF Corrèze, ancien directeur de l’Écho 

Fabien Roussel est à la peine.

Nulle satisfaction particulière de notre part dans ce constat, mais une vérification du bien-fondé des alertes exprimées par les communistes insoumis à l’annonce de sa candidature.

À l’évidence, même structurellement et politiquement affaibli comme c’est son cas depuis de nombreuses années, le PCF serait en meilleure forme s’il n’avait pas choisi la rupture avec les insoumis et avec son candidat, après avoir désigné par deux fois Jean-Luc Mélenchon comme candidat commun à l’élection présidentielle jusqu’à friser avec lui les 20% en 2017 !

C’était pourtant le moment ou jamais d’y aller ensemble une nouvelle fois alors que sévit douloureusement le macronisme et ses cortèges d’injustices, d’inégalités et de souffrances sociales qui appellent d’urgence une rupture politique avec le néo-libéralisme.

En lieu et place, la direction du PCF a cru renaître de ses cendres en hissant son drapeau identitaire et solitaire, mais en endossant par là même celui de la division du mouvement populaire au cœur de la lutte des classes

Mais il en est ainsi désormais : fort heureusement, le candidat Mélenchon, ses équipes et ses réseaux militants, n’ont pas, eux, changé de route. Ils viennent d’engager la diffusion massive de leur programme « l’avenir en commun », précisé, développé, enrichi, prêt à l’emploi pour 2022, ce programme de profondes transformations sociales, écologiques, économiques et démocratiques qui requiert une vaste union populaire à la base pour l’emporter lors la présidentielle et prévaloir démocratiquement dans les faits sans retard le moment venu. 

Pour l’essentiel de son contenu, rappelons que les militants communistes l’avaient co-soutenu et porté voilà à peine cinq ans ! 

Aujourd’hui encore, l’enjeu n’est pas de devenir mélenchoniste, mais de rester révolutionnaire de notre temps.

D’ailleurs, comment ne pas observer que la candidature du PCF n’est pas la seule à rester collée au sol ?

Il en est de même pour la candidature du Parti Socialiste qui incarne les renoncements, les impasses et les échecs de l’ancienne gauche, par ralliement actif au libéralisme ? 

En collant électoralement aux socialistes (municipales, départementales, régionales), le PCF n’a-t-il pas emprunté la pente durable de sa marginalisation, à un moment qui aurait dû le conduire, au contraire, à prendre toute sa place au sein d’une dynamique de changement, présidentielle et législatives?

C’est un fait : la candidature pour l’union populaire autour de « l’avenir en commun résonne en profondeur dans le pays, car elle propose les solutions d’urgence sociales et le changement de cap en France, en Europe et dans les rapports de forces à l’échelle internationale. Les sondages en attestent dans cette première phase de campagne.

L’heure est à la convergence des besoins et des énergies de la part d’une majorité de citoyens qui, par-delà leur propre histoire et dans la diversité de leur manière de voir les choses, comprennent qu’il est devenu crucial de mettre les pieds ensemble dans le plat des décisions politiques et de leur contrôle.

Sinon point de salut avant longtemps, sauf pour les profiteurs !

Christian Audouin

sur Facebook (communistes pour Mélenchon 2022)

Commenter cet article

R
Les communistes..insoumis !!!
Apres tout le boulot que nous avons abattu le fric que nous avons sorti des tire lires et les attitudes de bcp insoumis,j'ai des contenus de pages plus que...desastreuses.
J'ai un peu d'expérience sur le sujet dans le 78....
Répondre
Z
Pas d'accord avec "C’est un fait : la candidature pour l’union populaire autour de « l’avenir en commun résonne en profondeur dans le pays, car elle propose les solutions d’urgence sociales et le changement de cap en France, en Europe et dans les rapports de forces à l’échelle internationale."
Je suis très sceptique sur la nature des solutions proposées par l'équipe de socialistes au passé trotskyste pour la majorité d'entre-eux-elles, solutions que la prétendue et non démontrée urgence climatique fera passer à la trappe des promesses non tenues ou plus probablement à un vote macroniste ou européiste pour laisser le pays en l'état de vassal de l'ordre germano américain.
Répondre
C
Quelle perspective ? Se rallier à Mélenchon, je dis se rallier et je pense se soumettre. De quel Mélenchon nous parle Christian Audoin, de celui de 2017 qui avait autour de lui des cadres politiques qui limitaient grandement l’aspect « gazeux » du mouvement ou de celui qui cultive le racialisme, défile avec les intégristes. Il est vrai qu’il y a une question importante qui les réunie ces deux politiciens, l’Union européenne, Rousselle veut notre bonheur, il ne manque de bonnes idées, même des vieux souvenirs réapparaissent, mais à l’époque ladite Europe c’était l’ennemi, la misère assurément analysait le PCF ancien. La preuves est depuis longtemps faite qu'elles toutes étaient to-ta-le-ment justes. Holà Rousselle t’a oublié ? Le vent de ton déplacement est le vent du mensonge, de la politicaillerie, avec l'EU tu ne pourras rien faire. Tu nous joue "les frères ennemis" avec JLM, On ne rit pas!