Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Ce sont des termes fréquemment employés par des politiciens et des « moyens d’informations » soi-disant impartiaux. On peut s’en rendre compte, à l’œil nu en cette fin d’année 2021…

D’abord, les 21 et 22 décembre, avait lieu la session d’hiver de l’Assemblée nationale (élue démocratiquement). Au préalable et pendant plusieurs jours, les commissions de travail se sont réunies. Un ordre du jour conséquent qui traitait des questions économiques en particulier : situation du pays, loi sur le budget de l’état ; perspectives 2022. Au bilan des ces journées, des débats auxquels ont participé de très nombreux députés, donnant leur opinion, soutenant, critiquant, proposant dans un climat constructif de travail et auxquels le Président, les Ministres et autres responsables ont pris largement part. Pas de langue de bois, on part du réel. L’objectif principal étant de trouver les solutions les plus justes, les plus adaptées à la situation, pour répondre aux préoccupations et aux besoins de la population de l’Île. Et dans la période actuelle, ce n’est pas chose facile !

Une constatation, un effort sans précédent est fait dans la responsabilisation des communes. « Il est nécessaire de travailler au renforcement du Pouvoir Populaire sachant qu’il s’agit de travailler du bas vers le haut, les communes vers les provinces et des provinces vers le pays » a déclaré le Président Miguel Dias Canel qui a ajouté « Dans la proposition du Plan et du Budget, il y a nécessité de donner des compétences aux municipalités afin qu’elles puissent exercer cette autonomie que la Constitution leur reconnaît, et qu’elles puissent prendre en charge les problèmes liés à la gestion des situations de vulnérabilité dans les communautés ».

Quelques mots sur un sujet sensible, longuement abordé dans ces journées : l’élaboration du code des familles, un exemple clair du système dictatorial cubain ! il s’agissait d’introduire dans la loi, les expériences de la population, la réalité du pays, répondre aux défis de la société cubaine.
« Le code des familles ne fabriquera ni n’imposera de modèles, mais respectera la pluralité familiale et la soutiendra ! »
D’abord examiné lors de l’adoption de la nouvelle constitution cubaine début 2019. Ensuite, un travail de consultation des élus, des spécialistes de différentes disciplines, des syndicats, des autorités religieuses, des organisations de femmes, de jeunes, d’étudiants…Un projet largement mis à la disposition de tous les citoyens qui ont pu démocratiquement l’enrichir. Après l’approbation de ce 23e projet par les députés, il sera soumis à consultation populaire par référendum en février 2022.

Nous aurons l’occasion de revenir sur l’ensemble des questions abordées lors de cette importante session, qui démontre s’il le fallait la volonté des dirigeants de l’État cubain de plus de démocratie et plus de participation ! C’est donc tout le contraire du pouvoir dictatorial. Analysant les résultats, sans complaisance, avec la volonté de dépasser, au moins pour partie, les difficultés engendrées notamment par le blocus et les mesures Trump/Biden, nos amis cubains font une nouvelle fois la preuve de leur réalisme et de leur combativité. Plus que jamais, modestement nous serons à leurs côtés.

Dernier éditorial, pour ma part, en cette année 2021, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et formule le vœu que pour vous, vos familles, vos amis l’année 2022 soit la plus douce possible :

Bien cordialement,

Et pour cette fin d’année, pour vous remercier de votre fidélité, un petit bonus : Des artistes cubains, italiens et espagnols se réunissent pour chanter en hommage à la brigade Henry Reeves de médecins cubains.

 

Roger Grevoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France

POURSUIVRE LA LECTURE:

Commenter cet article